flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Archives pour la catégorie ‘Trucs et astuces’

Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente

De Beijing à Mexico en passant par Dakar, Jakarta ou encore Paris, le photographe hollandais Martin Roemers a posé son trépied dans 22 des plus grandes villes du monde afin de saisir leur bouillonnement urbain, dans le cadre de son projet Metropolis.

Le projet est né lors d’un voyage à Bombay, lors duquel Roemers s’est demandé comment capter, en une seule image, l’énergie, le chaos et le tumulte inépuisables, presque intangibles d’une ville de plus de 10 millions d’habitants. Sa réponse a été simple et efficace : il s’est focalisé sur les centres d’affaires tels que les marchés et les artères principales, en se plaçant en hauteur et en utilisant une vitesse lente. Ainsi, le flux interminable de gens, de trains, de bus, de rickshaws et de cyclistes se transforme en une source d’énergie indéfinissable et colorée qui frôle les éléments statiques tels que les maisons, les étals, les marchandises, ou encore ce mendiant adossé au mobilier urbain et qui semble presque en faire partie.

Une belle source de réflexion et une inspiration pour vos prochaines sorties photos en quête d’images sur le vif et de paysages urbains

 

Martin Roemers7 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers12 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers13 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers1 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers3 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers11 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers10 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers6 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers9 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

Martin Roemers5 Martin Roemers : mégapoles en vitesse lente© Martin Roemers

 

 


Jeu concours #DéjàLàBas

C’est l’été, il fait chaud, mais vous êtes encore au bureau et rêvez de vos vacances qui approchent… Pour patienter encore un peu, participez au jeu concours de l’été d’Evaneos et gagnez des cadeaux de voyage !

Le principe ?

Prenez-vous en photo comme si vous étiez déjà là-bas. Dans la rue, chez vous, dans les transports en commun, au boulot… Faites comme si vous viviez déjà vos vacances de rêve mais dans les lieux que vous fréquentez tous les jours.

Note très importante : soyez barrés, fous, rigolos, loufoques, perchés. Amusez-vous et faites nous rire !

Si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à consulter l’album des photos déjantées de la Team Evaneos !

Pour en savoir plus allez faire un tour sur la page spéciale du jeu concours.

Dejalabas Jeu concours #DéjàLàBas

Les cadeaux à gagner :

1er lot : 1 voyage pour 2 personnes en Cappadoce

2ème et 3ème lots : 1 bon pour un cours photo – Moncoursphoto.fr

4ème et 5ème lots : 1 box Kitchen Trotter – Destination surprise

Du 6ème au 9ème lot  : 1 guide Lonely Planet à choisir dans le catalogue 2015

 

Bonne chance !


Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !

Si, vous aussi, vous souffrez de la canicule et cherchez désespérément comment vous rafraîchir, voici quelques lignes qui, nous l’espérons, vous donneront quelques idées pour tenir le choc !

Car c’est le moment où jamais d’allier votre passion à l’agréable et, appareil-photo en bandoulière, de partir en quête des sources d’eau autour de chez vous pour vous amuser à les photographier et, pourquoi pas, y tremper le petit doigt de pied (voire davantage).

Jeux deau Sandra Sinagra Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !© Sandra Sinagra

Où ça ?

Que vous habitiez en ville ou à la campagne, les sources d’eau sont nombreuses si vous regardez bien : fontaines, jets d’eau, brumisateurs, canaux, étangs, cascades, lacs, mer (si vous avez de la chance !) et les possibilités de photos presque infinies. Voici quelques idées et petits trucs à savoir pour préparer votre sortie :

Eau en mouvement : la figer ou la lisser ?

Lorsque l’on photographie l’eau en mouvement, la question se pose de savoir quelle vitesse utiliser. Selon l’impression que vous souhaitez donner à votre photo, plutôt calme et apaisée ou au contraire dynamique, vous pouvez « lisser » l’eau ou bien la figer.  Pour figer une vague ou un torrent, il faut en général assurer une vitesse de  1/1000ème de seconde. Entre 1/30ème et 1/250ème, vous risquez d’obtenir une photo ni vraiment floue ni vraiment nette, c’est-à-dire probablement ratée.

Mer Aixoise Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !

© Aixoise

Pour, au contraire, lisser le mouvement de l’eau, il vous faut adopter une vitesse lente (entre 5 et 10 secondes, voire plus, selon l’effet recherché et les conditions de luminosité), et qui dit vitesse lente, dit stabilité, donc trépied. Utilisez également le mode retardateur voire un déclencheur à distance dans la mesure du possible pour diminuer au maximum les vibrations lors du déclenchement. En ce qui concerne l’ouverture, on privilégiera une petite ouverture, entre f8 et f16 pour capter l’ensemble de la scène. Enfin, si vous photographiez une scène de jour, il vous faudra recourir à un filtre neutre (en plus d’une faible valeur d’ISO – 100, voire 50) qui permet de diminuer la quantité de lumière qui entre dans l’appareil. Si vous photographiez de nuit, gardez les mêmes valeurs d’ISO, mais pas besoin de filtre !

Le torrent Cornagoae1 Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises ! © Cornagoae

Lumière et reflets sur l’eau

Pour photographier les reflets sur l’eau, qu’il s’agisse de paysages ou de gens qui passent, réfléchissez tout d’abord au sujet que vous voulez mettre en valeur : le reflet ou l’objet qui se reflète dans l’eau ? Si la réponse est : « les deux ! », choisissez une grande ouverture en optant pour une profondeur de champ de f11 au minimum pour obtenir une grande zone de netteté. Selon l’image que vous voulez obtenir, testez la mise au point sur l’objet ou sur son reflet.

Enfin, veillez à la composition : c’est le moment de jouer sur la symétrie, en optant pour un format carré par exemple. Vous pouvez également placer la séparation entre l’objet et son reflet sur une ligne de tiers ou ne faire apparaître qu’une partie de l’objet pour mettre en valeur son reflet.

Reflet Gerard Miolan Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !© Gérard Miolan

L’eau est un magnifique miroir changeant : les reflets évoluent au gré des saisons, du vent ou d’un bateau qui passe et trouble la surface, ou tout simplement de la scène qui se déroule à ses pieds. De quoi laisser libre cours à votre imagination ! Pensez aussi aux reflets dans les flaques après l’orage. Vous ne verrez plus le paysage de la même manière quand vous aurez commencé à y faire attention.

 reflets sur l eau du pont de la lune au parc dahu a taiwan gros plan sur le pont 1370211775 1024x681 Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !

L’eau et les hommes

En période de canicule, le moindre point d’eau attire les foules, c’est bien connu et c’est bien normal. Si vous êtes adepte des photos sur le vif, c’est un beau terrain de jeu qui s’offre à vous ! Repérez les points d’eau fréquentés et qui se prêtent aux situations intéressantes : fontaines prises d’assaut par les enfants, points de location de barques, quais où s’installent les pique-niqueurs, brumisateurs en plein air sur les plages, etc.

Passez en mode vitesse et privilégiez une vitesse rapide si vos sujets sont en mouvement (enfants en train de jouer par exemple) et que vous souhaitez figer l’eau. N’hésitez pas à vous déplacer autour de votre sujet pour choisir le meilleur angle. Vous pouvez par exemple jouer avec le contre-jour en vous plaçant face au soleil pour obtenir de beaux effets de silhouettes.

indonesie eau enfant Agoes Antara Un peu de fraîcheur dans ce monde de braises !© Agoes Antara

Enfin, si vous placez un plan d’eau dans votre cadre, veillez à ce qu’il ne soit pas trop lumineux par rapport au reste. L’eau ayant un fort pouvoir de réflexion de la lumière, si vous faites le point sur un autre objet, elle pourra apparaître « cramée ». Pour contrer ce problème, essayez de vous déplacer pour tenter de limiter la luminosité du reflet.

À vous de jouer maintenant, et surtout, n’oubliez pas le chapeau et la bouteille d’eau !


Cartes postales futuristes

Entre science-fiction et photos traditionnelles, découvrez les étonnantes cartes postales du futur inventées par Francesco Romoli.

Francesco Romoli Postcards from the future 2 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 3 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 4 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 5 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 6 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 7 620x620 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli

Francesco Romoli Postcards from the future 8 580x580 Cartes postales futuristes

© Francesco Romoli


Qu’est-ce qu’une belle photo de rue ?

Salut les lecteurs de MonCoursPhoto, ici Nicolas du blog photo Kungfu-Photo. Aujourd’hui on aborde une pratique de la photo qui devrait vous intéresser en tachant de répondre à la question :

Qu’est-ce qu’une belle photo de rue ?

Une belle photo de rue raconte une scène de vie

Une photo qui parlera au lecteur, l’emplira d’émotion ou le rappellera à ses propres expériences. L’important ce n’est pas la lumière, ni la technicité. Il faut qu’on puisse dire, cette photo me frappe par les émotions qu’elle me fait ressentir ET, qui plus est, la lumière est mortelle. Il faut réussir à exprimer une idée, raconter une histoire ou faire passer un sentiment.

Pour ça vous n’avez pas besoin de photographier un visage, la photo de rue n’existe pas qu’à travers le portrait.

Un exemple rapidement :

Scene de vie1 Qu’est ce quune belle photo de rue ?

Comment prendre une photo de rue qui claque ?

Est-ce qu’une photo chargée de sens est le fruit de la chance et du hasard que l’on croise au détour d’une balade ?

Pas vraiment…

La réponse est en vous et c’est pourquoi j’ai choisi d’illustrer cet article de photos personnelles.

La photo de rue est une forme d’expression. Je sors dans la rue à la recherche d’une scène de vie qui me parle. Une scène qui attire mon œil et suscite ma curiosité. En quelque sorte je pars à la recherche de moi-même (un voyage intérieur, comme la méditation du vénérable maître Shi-Fu).
Vous êtes à la recherche d’histoires qui vous parlent, que vous pourrez capturer et partager.

En décortiquant le travail de vos photographes de rue préférés, vous découvrirez, à travers des petites choses récurrentes beaucoup sur leur personnalité et sur ce qui les intéresse. Comme vous ou moi, ils poursuivent certains types d’histoires avec lesquels ils peuvent entrer en résonance.

Et c’est pour ça qu’il est impossible (et non souhaité) de copier le style d’un autre photographe. La seule chose possible est d’apprendre de leur technique, leurs habitudes et leur rigueur est d’appliquer ces recettes à vos propres histoires et à votre vision du monde.

Photo de rue Qu’est ce quune belle photo de rue ?

Ce sont vos photos

La photographie de rue c’est montrer aux autres la manière dont vous voyez les choses.

Là où des centaines de sujets dans le paysage pourraient attirer votre attention, à travers votre photo, vous choisissez d’en explorer un détail.

Les meilleurs photographes ne sont pas uniquement intéressés par la photographie. Ils ont un vrai intérêt pour les gens, leurs vies et leurs histoires. Ils sont observateurs et passionnés. Un sujet traité de manière banale mais techniquement réussi ne remplacera jamais la vision d’un photographe passionné par son sujet qui fera remarquer à son lecteur les subtilités d’une scène.

Comment faire des progrès en photo de rue ?

Pour faire des progrès en photographie de rue, réfléchissez sur ce que vous aimez photographier et ce que vous essayez d’en retirer.

Il s’agit de prendre conscience de ce qui vous intéresse pour mieux le chercher à l’avenir.

Êtes-vous attirés par une émotion bien particulière, un lieu, une culture que vous souhaitez nous montrer ? Il y a une infinité de chose que vous pourriez prendre en photo et pourtant vous choisissez inconsciemment de ne photographier que certaines petites scènes.

Pour mieux comprendre la manière dont vous travaillez et vos photos, consultez votre bibliothèque à la recherche de vos clichés favoris. Cherchez leurs points communs, les situations ou les thèmes récurrents.Photo sur le vif Qu’est ce quune belle photo de rue ?

En conclusion

Une belle photo de rue est une photo qui vient de vous et explique comment vous voyez les choses. Là où des centaines de détails du paysage pourraient attirer votre attention, à travers votre photo vous choisissez d’en explorer un détail.

La lumière, le portrait, la composition et les lignes font partie de la recette mais pas de la force qui vous fait pousser le déclencheur.

Nicolas le ninja

portrait Qu’est ce quune belle photo de rue ?

Qui est Nicolas le ninja?

Je suis l’auteur de cet article et je suis rédacteur sur Kungfu-Photo.com

L’équipe de Kungfu-Photo donne des conseils aux débutants pour qu’on fasse des progrès ensemble. Ah oui, et le kungfu c’est efficace ! Jugez-en par vous même… icon wink Qu’est ce quune belle photo de rue ?

Tu devrais me rejoindre sur le blog, pour apprendre la photo avec les ninjas.


Photographier lors des Golden Hours

J’ai constaté que je vous ai parlé à plusieurs reprises des ‘’golden hours’’ mais qu’aucun de mes billets ne traite de ce sujet… J’ai donc décidé de réparer ça en vous écrivant un article très complet sur ces moments magiques, souvent oubliés par les photographes débutants.

1) Les “golden hours”, kesako ?

Les “golden hours”, aussi appelées ‘’les moments magiques’’, correspondent aux premières heures de la journée, lorsque le soleil vient de se lever, et aux dernières heures du jour, lorsque le soleil est sur le point de se coucher. A ne pas confondre avec « l’heure bleue » qui se situe juste avant le lever du soleil, et juste après le coucher du soleil : l’image sera plus froide.

La durée des ‘’golden hours’’ varie suivant les saisons. Malgré leur nom, ces moments peuvent se limiter à quelques minutes, il faut donc être prêt à appuyer sur le déclencheur.

Avec le changement d’heure, et l’alternance des saisons il est parfois difficile de savoir à sur quelles heures s’étalent ces moments-clés. Je vous conseille donc d’utiliser ce site : http://www.golden-hour.com/ qui vous renseignera sur les heures à privilégier pour vos photos.

Pour connaître le début et la fin des ‘’golden hours’’ vous pointez sur la carte l’endroit où vous souhaitez réaliser vos photos. Un calendrier s’affiche en bas représentant les heures de la journée, les zones jaunes désignent ces fameuses ‘‘golden hours’’.Golden Hours Photographier lors des Golden Hours

Exemple de ciel pris lors des ‘’golden hours’’© Wolfgang Staudt

2) Pourquoi photographier pendant ces heures-là ?

Lors des ‘’golden hours’’, la lumière est plus douce et les couleurs plus chaudes d’où le terme ‘’golden’’ qui signifie ‘’dorées’’. Les contrastes sont également moins marqués ce qui évite d’obtenir des photos avec des zones bouchées (sous-exposées) ou cramées (surexposées).

De plus, ces conditions lumineuses permettent de bénéficier d’une ambiance particulière pour vos photos. Les ombres apparaissent moins dures et se détachent mieux des sujets, ce qui autorise des effets très particuliers. Le ciel semble souvent très impressionnant avec des teintes chaudes et un éventail de couleurs bien plus important qu’à l’accoutumé.

Ces moments magiques se prêtent bien pour tous les types de photographies réalisées en extérieur, car le ciel est particulièrement coloré durant ces heures dorées. Bien sûr les photographies de paysages aux heures dorées sont impressionnantes, mais pensez également à tirer des portraits à ces moments-là, ils seront empreints d’une douceur agréable.

portrait Photographier lors des Golden Hours

© Trey Ratcliff

3) Comment profiter au mieux de ces moments magiques ?

Voici quelques recommandations à tous ceux qui aimeraient expérimenter la photo pendant les ‘’golden hours’’ :

-          Utilisez un trépied, car parfois les scènes photographiées sont très sombres à ces moments de la journée. Il serait dommage de rater une photo à cause d’un flou de bougé ou du bruit numérique dû à une valeur ISO trop élevée.

-          Arrivez avant le début des ‘’golden hours’’ pour préparer vos réglages.

-          Prenez plusieurs photos de la même scène. La lumière change rapidement à ces heures-ci et vous pourriez être surpris de la différence de rendu entre des photos a priori identiques.

-          Pensez à emmener une lampe de poche, et à vous couvrir. Il peut faire très froid tôt le matin, même en été :-).

Partagez avec nous vos meilleurs clichés pris pendant les ‘’golden hours’’ sur notre page Facebook ou notre compte Twitter.

A bientôt pour d’autres astuces photo,

Boris

The Li River Photographier lors des Golden Hours

© Trey Ratcliff


5 conseils pour photographier les reflets

Savoir utiliser les reflets va vous permettre de donner une nouvelle dimension à vos photos. Je vous livre aujourd’hui quelques conseils pour les photographier, et vous aider à prendre des photos à couper le souffle icon wink 5 conseils pour photographier les reflets

Escargot sous la pluie 5 conseils pour photographier les reflets

1) Gérez la netteté de votre image

Les reflets interviennent dans un large éventail de compositions, allant de la photographie de paysages à la macrophotographie. Bien que les techniques pour photographier ces différents sujets varient, il existe des astuces communes pour obtenir de meilleurs résultats.

Pour réaliser des reflets bien visibles il faut avant tout s’intéresser à la profondeur de champ. Le sujet et son reflet ne sont pas à la même distance de votre appareil photo, et souhaiter que le sujet et le reflet soient net. Pour ce faire, choisissez une profondeur de champ importante grâce à une ouverture supérieure ou égale à f/11. Ainsi vous obtiendrez une zone de netteté suffisante.

Ensuite, vous vous demandez peut être : sur quelle partie de l’image doit-on faire la mise au point ? A priori, Je vous recommande de l’effectuer sur je sujet. Cependant, testez aussi une mise au point sur le reflet, vous pourriez être agréablement surpris par le rendu.

Pont 5 conseils pour photographier les reflets

2) Utilisez les reflets en pleine nature

Pour de nombreux photographes la photo de paysage idéale regroupe dans une même image une montagne et son reflet.

Pour parvenir à réaliser ce genre de photo il faut profiter des « golden hours » qui vous permettront de jouir d’une lumière diffuse.

Attention, comme les reflets « reflètent » aussi la lumière, votre image risque d’être surexposée. Pour contrer cet effet, utilisez des filtres de densité neutre et un trépied pour obtenir une bonne exposition.

Montagne 5 conseils pour photographier les reflets

Pour retrouver nos conseils concernant les photos de paysages lisez notre article 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro.

3) Explorez d’autres types de reflets

Il n’existe pas uniquement les reflets de l’eau. Les miroirs, fenêtres ou vitrines constituent des surfaces réflectives à exploiter. Les surfaces plates sont les plus simple à utiliser : la réflexion est uniforme, il est donc plus facile de contrôler le rendu final.

Pour ne pas gâcher votre photo prenez le temps de vérifier que la surface photographiée n’a pas de tâches ou de traces de doigts, en particulier si vous vous concentrez sur un détail.

Rappelez-vous que les surfaces métalliques renvoient énormément de lumière. De ce fait utiliser une lumière artificielle peut rapidement devenir un vrai casse-tête. Pour trouver la solution la plus adaptée, il faut varier les angles et l’intensité de vos sources lumineuses.

reflection by hacicavcav 5 conseils pour photographier les reflets

© Hacicavcav

4) Expérimentez l’autoportrait

Utiliser des miroirs c’est aussi l’occasion de photographier quelqu’un qui est le plus souvent derrière l’objectif : vous :-).

Pourquoi réaliser un autoportrait ? Pour ma part c’est avant tout une question pratique, je n’ai pas toujours quelqu’un qui veut jouer les modèles. De plus, ce n’est pas évident de demander à quelqu’un de rester plusieurs heures devant l’objectif pendant que je fais mes réglages. L’autoportrait, c’est aussi un processus créatif et personnel, beaucoup de photographes sont passés par là pour expérimenter de nouvelles techniques.

Pour le réaliser je vous suggère d’avoir un trépied et une télécommande afin d’avoir plus de souplesse dans vos compositions.

Ilse Bing 5 conseils pour photographier les reflets

© Ilse Bing, 1931

5) Apprenez à gérer les reflets

Les reflets peuvent être très utiles en photographie, mais ils peuvent aussi ruiner une belle photo. Heureusement, Il existe une arme imparable, (et ce n’est pas Photoshop) le filtre polarisant. Ce filtre va vous permettre de contrôler la quantité de lumière réfléchie. On peut donc supprimer les reflets quand ceux-ci desservent la photo en devenant une source de distraction.

Voici un exemple édifiant :

Sans filtre polarisant :

Reflexion vitrine 5 conseils pour photographier les reflets

Avec filtre polarisant :

Absence de reflexion 5 conseils pour photographier les reflets

Découvrez aussi notre article sur l’utilisation des filtres en photographie numérique. N’hésitez pas à partager vos plus belles photos de reflets sur notre page Facebook !

A très vite pour d’autres astuces photo :-)

Boris


Soyez créatif en sortie photo

Vous voulez progresser en photo tout en vous amusant. Vous aimez participer à des sorties photos, échanger vos expériences avec d’autres photographes, mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour organiser ce type de rencontre… Cet article est fait pour vous ! Je vais vous expliquer comment mettre en place une chasse aux photos.

Vous avez sûrement remarqué que lors d’une sortie photo entre amis, on peut manquer d’inspiration, photographier les mêmes choses, ne pas oser sortir du cadre… Grâce à mes conseils vous serez à même d’organiser une chasse aux photos réussie, durant laquelle chacun réalisera des clichés originaux et personnels.

Asseyez-vous confortablement et suivez le guide icon smile Soyez créatif en sortie photo .

1) Une chasse aux photos, késako ?

La chasse aux photos est un exercice permettant de développer sa créativité, son propre style et sa technique photo. Chaque participant reçoit une liste de sujets à photographier et il doit prendre une seule photo par sujet. Je précise que les photos ne doivent être ni retouchées ni recadrées. Les prises de vue nécessitent donc plus de soin, ce qui incite à améliorer sa technique.

shaun walton Chasse Soyez créatif en sortie photo

La chasse aux photos © Shaun Walton

L’idée consiste à photographier des sujets banals et des objets du quotidien que l’on va sublimer grâce à notre créativité. Composition, profondeur de champ, vitesse d’obturation… deviennent des outils indispensables vous permettant d’affirmer votre style et de donner de l’originalité à vos sujets.

2) Oui mais comment je prépare ça ?

Vous commencez par dresser une liste de sujets à photographier. Ces sujets peuvent être très concrets : une silhouette, un animal, la couleur bleu… mais aussi plus abstraits : la nature, la vulgarité… On se fixe alors un nombre de photos à réaliser, par exemple 30, en un temps limité, par exemple 2 heures. Il ne vous reste plus qu’à distribuer une liste de sujets à chaque participant.

Je vous conseille de consacrer 1/3 de votre liste aux sujets abstraits et 2/3 aux sujets concrets. En effet, les sujets abstraits sont plus compliqués à traiter car ils demandent un travail d’interprétation.

3) Tu ne pourrais pas me donner des idées de sujets concrets ?

Voici des exemples de sujets concrets : un vêtement abandonné, la couleur verte, un vélo, un graffiti, une porte rouge, des escaliers, les reflets, une boisson chaude, des épices, une personne en train de téléphoner, une canette de soda, un lampadaire, une roue, des chaussures à talon, une assiette vide, une fontaine, une montgolfière, un oiseau en plein vol, un fauteuil, une vieille voiture, une barrière…

Ensuite, à vous de trouver comment mettre en valeur votre sujet ;-). Voici quelques photos qui peuvent vous inspirer.

Reflet Soyez créatif en sortie photo

Les reflets © Alexis, élève Mon Cours Photo.

Voiture Soyez créatif en sortie photoUne vieille voiture.

Couleur Bleu Soyez créatif en sortie photoLa couleur bleue © Nicolas, élève Mon Cours Photo.

4) Et des idées de sujets abstraits ?

Je sens que vous insistez… alors voici des exemples de sujets abstraits : la vulgarité, à toute vitesse, le repos, la bonne humeur, la France profonde, le départ, la sincérité, vision d’enfant, le partage, en pleine réflexion, l’insouciance…

Partage Soyez créatif en sortie photoLe partage © Quentin, élève Mon Cours Photo.

vitesse Soyez créatif en sortie photoLa vitesse © Stéphane, élève Mon Cours Photo.

5) On est de retour, maintenant on fait quoi ?

Une fois de retour vous allez pouvoir partager vos photos pour recueillir des avis sur votre façon de traiter les différents sujets, donner votre avis, et voir l’originalité dont les participants ont fait preuve.

Une auto-analyse est également possible. Elle permet de mieux comprendre ses goûts en matière de photographie ainsi que les erreurs commises.

Parfois ces petits sujets donnent finalement naissance à des séries photos, pour apprendre à réaliser une série photo suivez ce lien : série photo.

N’hésitez pas à partager cet article et vos photos sur notre page Facebook. Bonne chasse !

Boris


5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

Vous souhaitez vous améliorer en tant que photographe mais vous avez l’impression que malgré vos efforts vous ne progressez pas ? Vous l’ignorez peut-être, mais vous avez sans doute développé une mauvaise habitude…

1)Ne pas emporter votre appareil photo

Et oui, pour progresser dans n’importe quel domaine il faut pratiquer et c’est particulièrement vrai en photographie. La pratique permet de développer son œil et sa composition, ce qui constitue une base fondamentale pour tout art graphique.

MCP 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©MonCoursPhoto

Alors effectivement, il peut être compliqué de toujours trimballer son reflex, mais si vous l’équipez seulement d’une focale fixe de type 35 ou 50mm c’est déjà beaucoup plus simple. Je n’emporte pas toujours mon reflex sur moi mais j’ai mon Smartphone équipé d’un appareil photo. Certes la qualité n’est pas la même, mais si vous n’avez que ça sous la main n’hésitez pas et shootez.

2)Dormir tard et louper les golden hours

Les golden hours sont les heures durant lesquelles la lumière est plus douce et les couleurs plus chaudes. Cette lumière particulière est visible au petit matin, quand le soleil vient de se lever, et en soirée, quand le soleil est sur le point de se coucher.

golden hour cityscape line fringe focus 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©Rob Loukotka

Il est difficile de sortir quand les températures sont particulièrement froides me direz-vous. Motivez-vous en préparant des sorties avec d’autres photographes. Car si d’autres personnes comptent sur vous, il y a plus de chances que vous vous leviez.

3)Ne pas prendre soin de son matériel photo

Les négligences peuvent vite arriver, pas plus tard que lundi en changeant d’objectif, j’ai eu la maladresse de laisser mon boîtier ouvert face vers le haut. Une petite poussière à peine visible s’est glissée sur le miroir du reflex. La petite poussière est devenue bien visible lorsque j’ai regardé dans mon viseur. J’ai pu la nettoyer facilement mais cette poussière aurait très bien pu tomber sur mon capteur, ce qui est bien plus difficile à nettoyer. Quand vous changez votre objectif je vous conseille donc de vous mettre dos au vent et de tenir votre boîtier ouvert vers le bas.

4)Etre paresseux avec la composition

Souvent lorsque l’on prend une photo, on se contente de zoomer et de prendre 2 ou 3 clichés en format paysage. Ce n’est pas comme ça qu’on a le plus de chances d’avoir une composition originale.

Vous rapprocher du sujet vous permettra de mieux saisir l’instant photographié. Choisissez votre angle avec soin quitte à faire plusieurs photos sous différents angles. Pensez à prendre aussi des photos en format portrait et à mettre un genou au sol si nécessaire ;-).

photographer 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

5)Attendre des autres qu’ils décident pour vous

Lorsque vous regardez vos photos vous devez décider vous-même lesquelles conserver et lesquelles développer. Bien sûr si l’on vous propose d’en ajouter à votre sélection il est important de reconsidérer les photos initialement laissées de côté.

Rocky Schenck 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©Rocky Schenck

Les critiques constructives sont toujours bonnes à prendre surtout si des critiques similaires reviennent sur différentes photos. Mais vous devez laisser parler votre goût, il reflète votre style et il vous permettra de le développer.

Boris


5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois

Après l’année du Dragon, place à l’année du Serpent ! Les festivités du nouvel an chinois battent leur plein et vous souhaiterez ramener des souvenirs de cet évènement… alors voici quelques conseils qui vous seront utiles et que vous pourrez réutiliser pour vos sorties photo.

01 5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois

©Mon Cours Photo

1. Repérez les lieux :

Avant de partir pour votre sortie photo il est important de repérer les lieux où vous allez vous rendre. Quels sont les endroits les plus propices pour faire des photos du nouvel an chinois ? Par quelles rues passent les cortèges ? Quelles seront les conditions de luminosité lors de votre sortie ? Bref, vérifiez sur internet l’itinéraire du trajet et les prévisions météo. Vous pourrez ainsi déterminer les emplacements les plus photogéniques et connaîtrez les zones d’affluence.

03 5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois

©Mon Cours Photo

2. Préparez –vous avant de sortir :

Une fois les spots photo identifiés, vous serez à même de sélectionner votre équipement photo à emporter … en évitant de transporter l’intégralité de votre matériel. Prévoyez deux objectifs mais pas plus, sinon à vouloir bien faire vous risquez de manquer « l’instant décisif » car vous serez en train de changer d’objectif.

Comme pour la photographie de rue il est préférable de privilégier un objectif grand angle (inférieur à 35 mm) et un objectif pour le portrait (entre 50 et 85 mm).

02 5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois

©Mon Cours Photo

3. Osez photographier :

De nombreuses personnes viennent assister au nouvel an chinois, vous aurez donc la chance de passer incognito avec votre appareil photo. Ne craignez pas de photographier les gens dans la rue. En effet, il peut être assez déroutant de photographier des inconnus, mais dans le cadre d’une manifestation, vous avez tout à fait le droit de photographier les acteurs de l’évènement, et également les spectateurs. Prenez le temps de leur demander l’autorisation si vous les sentez méfiants.

04 5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois©Mon Cours Photo

4. Soyez exigeant :

Votre travail de photographe ne s’arrête pas à la prise de vue : une fois chez vous et à l’aide de votre ordinateur, sélectionnez les photographies que vous allez conserver. Soyez exigeant et gardez vos meilleures photos même si cela ne correspond qu’à 10% de la totalité de vos shoots.

Evitez d’effectuer votre sélection depuis l’écran de votre appareil photo car les images n’y ont pas le même rendu que sur les autres supports tel que le papier photo ou l’écran de votre ordinateur.

5. Retravaillez vos photos :

Une fois votre sélection de photos effectuée il est important de retravailler vos photos, par exemple sous Adobe Lightroom, particulièrement si vous les prenez en RAW. Vous aurez alors l’opportunité de choisir les teintes que vous préférez, d’améliorer les contrastes de l’image, d’appliquer des filtres et même si nécessaire de recadrer vos photos.

Ce travail s’apparente au développement de vos photos comme il pouvait avoir lieu dans les laboratoires photo pour l’argentique.

05 5 conseils pour réussir vos photos du nouvel an chinois©Mon Cours Photo

Pour conclure, n’oubliez pas de partager votre travail sur des réseaux sociaux (par exemple sur notre page Facebook) … les critiques, positives ou négatives, vous permettront de vous améliorer pour vos prochaines sorties.