flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Archives pour la catégorie ‘La photo de nuit’

#le_baiser sur les murs de Paris

Street artist adepte du video-mapping, Julien Nonnon illumine les murs de Paris avec un projet aussi étonnant que poétique : #le_baiser. S’inspirant d’une phrase du poète Alfred de Musset (“Le seul vrai langage au monde est un baiser”), il a ainsi projeté sur les murs de Paris une centaine de vidéos de couples s’embrassant.

Avec ce projet, celui qui a appris à « relever la tête dans les rues de Paris » grâce à son art, voudrait que tous les Parisiens se réapproprient leur ville avec amour. Et quoi de plus beau pour cela qu’un baiser impudique sous le ciel de Paris ?

 

julien nonnon 1 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 2 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 10 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 12 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 15 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 13 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 9 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 5 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 4 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 3 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 11 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 14 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 7 #le baiser sur les murs de Paris

julien nonnon 6 #le baiser sur les murs de Paris

 


Josef Sudek – Le monde à ma fenêtre

« Je n’aime pas beaucoup ce qui est géométrique et anguleux, trop défini, je préfère la vie des objets, et la vie des jours est bien différente de cette géométrie, elle n’a pas de certitude simplificatrice. » Josef Sudek.

Du 7 juin au 25 septembre 2016, le Jeu de Paume présente l’exposition « Josef Sudek. Le monde à ma fenêtre », qui réunit 130 œuvres couvrant l’ensemble de la carrière du photographe dans le Prague de la première moitié du XXème siècle. L’exposition se propose d’examiner comment sa photographie reflète sa relation personnelle au monde environnant, des explorations de l’intimité de son atelier et de son jardin vu de sa fenêtre aux vagabondages plus lointains qui le mènent dans les rues de Prague et à sa périphérie, notamment la nuit, en passant par ses excursions dans la campagne alentour.

La fascination durable qu’exercent sur Sudek la lumière et son absence est à l’origine de quelques-unes des photographies les plus envoûtantes du XXème siècle. Nature, architecture, rues et objets sont magnifiés par sa sensibilité et son intelligence du pouvoir de la lumière qui révèlent comment l’obscurité rend tout impénétrable.

 

JosefSudek 6 841x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLa dernière rose – 1956 – Josef Sudek

 

JosefSudek 7 841x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLa fenêtre de mon atelier – Vers 1940-1950 – Josef Sudek

JosefSudek 1 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreDimanche après-midi à l’île Kolin – Vers 1922-1926 – Josef Sudek

JosefSudek 12 797x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePortrait de mon ami Funke – 1924 – Josef Sudek

JosefSudek 9 1024x809 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – 1950 – Josef Sudek

JosefSudek 10 1024x740 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – Vers 1959-1959 – Josef Sudek

JosefSudek 11 1024x716 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – Vers 1959-1959 – Josef Sudek

JosefSudek 13 750x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLe jardin Royal – Vers 1940-1946 – Josef Sudek

JosefSudek 14 1024x309 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePaysage de Melnik – 1959 – Josef Sudek

Josef Sudek. Le monde à ma fenêtre

Dates : du 7 juin au 25 septembre 2016.

Horaires : Mardi de 11h à 21h. Du mercredi au dimanche de 11h à 19h. Fermeture le lundi, y compris les lundis fériés

Adresse : 1 place de la Concorde – 75008 Paris

Site Internet : www.jeudepaume.org

Tarif : 10 € / T.R. : 7,50 €


Croco disco

Après avoir sublimé les chevaux et les reptiles, le photographe animalier Andrew McGibbon s’intéresse à des créatures un peu différentes avec sa nouvelle série sur les caïmans.

« Je voulais travailler avec les caïmans car ils existent depuis près de 250 millions d’années. Ils représentent une connexion avec la Terre, beaucoup plus ancienne que l’être humain », dit-il.

caimanphotography14 Croco disco© Andrew McGibbon

Pour photographier ses sujets, McGibbon a travaillé avec un psychologue animalier et un spécialiste des reptiles, ainsi qu’un premier et un second assistant photographes. Les 4 caïmans (Dorothy, Mr Snappy, Desmond et Jeffrey), qui vivent dans une réserve à Peterborough, en Angleterre, ont été transportés à Londres spécialement pour le shooting.  Ils ont été placés dans un bac rempli d’eau, ce qui a permis à McGibbon de les photographier à hauteur d’yeux.

caimanphotography9 Croco disco© Andrew McGibbon

Le résultat de cette séance de photos, qui aura duré 5 heures, ne ressemble pas aux portraits animaliers classiques. Les fumées et les lumières colorées qui mettent en valeur les crocodiles donnent plutôt l’impression de découvrir une sorte de night club de crocodiles. McGibbon espère que cette approche étonnante permettra aux gens de voir ces créatures différemment : « Mon but premier, lorsque je photographie les animaux, est de les montrer de façon inhabituelle et unique, pour inciter le spectateur à porter sur eux un regard nouveau ».

caimanphotography15 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography6 1024x682 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography1 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography10 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography7 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography12 Croco disco© Andrew McGibbon

caimanphotography13 Croco disco© Andrew McGibbon


Les évaporés japonais

Chaque année, des milliers de Japonais préfèrent disparaître de la société. Stéphane Remael raconte leurs histoires à travers la série « Les évaporés » visible à la galerie Madé à Paris.

évaporé personne japon Les évaporés japonais

© Stéphane Remael

 Les évaporés japonais

© Stéphane Remael

 Les évaporés japonais

© Stéphane Remael

 Les évaporés japonais

© Stéphane Remael

tokyo Les évaporés japonais

© Stéphane Remael

© Stéphane Remael


Les jeux de lumières d’Anthony Samaniego

Le photographe Anthony Samaniego joue avec les lumières de la nuit pour réaliser des photos magiques et poétiques… appréciez !

 

double exposition Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

jeu de lumière Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

Paysage nuit Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

photo ciel étoilé Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

photo nuit Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

route nuit Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego

silhouette Les jeux de lumières dAnthony Samaniego

© Anthony Samaniego


Les excursions de Yohan Terraza

Le jeune photographe français Yohan Terraza a arpenté durant six ans de nombreux massifs montagneux afin de rapporter des photos de paysages hors du commun.

On vous invite à découvrir sa superbe série : « Magnum Silentium »

magnumsilentium  Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 00000 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 0000bis Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 000 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 00 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 1 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 6 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 10 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 14 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 21 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 34 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza


Les lumières de New-York

Découvrez Vivienne Gucwa qui a constitué une série de photographies touchantes explorant New-York et ses lumières si particulières.

The Lights of New York Photography 0 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 1 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 2 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 3 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 4 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 5 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 6 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 7 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 10 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 14 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 15 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 16 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 17 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa

The Lights of New York Photography 20 Les lumières de New York

© Vivienne Gucwa


Cours « Photos by night » à Bordeaux

Pour vous remercier de votre fidélité à Bordeaux depuis maintenant 3 ans, découvrez un nouveau cours : «  Photos by night  » le samedi 3 mai 2014, à Bordeaux

et inscrivez vous en profitant d’une réduction de 10 €, au moment de l’inscription, en utilisant le code BDXNIGHT !

Ce cours se déroulera en fin de journée, dans le centre de Bordeaux, en compagnie du photographe Marc Grémillon, pour capter les lumières magiques de la fin de journée et comprendre toute la technique de la photo de nuit !

À travers ce cours vous apprendrez :

  • quels réglages privilégier pour des photos de nuit ;
  • à réaliser des effets de filé : traînées de lumière des voitures notamment ;
  • à créer des photos originales, oniriques et abstraites : en montrant la douceur de l’eau, avec des passants fantômes, avec un effet zooming, avec le lightpainting

Inscrivez-vous vite, avant qu’il ne reste plus de place !

Afin de vous inspirer, nous partageons avec vous quelques photographies réalisées par nos élèves lors de ce cours :

Alexis Cours Photos by night à Bordeaux

Photographie prise par Alexis, élève Mon Cours Photo

Nuit Yannick Cours Photos by night à Bordeaux

Photographie prise par Yannick, élève Mon Cours Photo

Sans titre Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Alicia, élève Mon Cours Photo

Sans titre2 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Stéphanie, élève Mon Cours Photo

Sans titre3 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Jean-Noël, élève Mon Cours Photo

Sans titre4 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Gérard, élève Mon Cours Photo

Sans titre5 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Benoit, élève Mon Cours Photo

Sans titre6 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Colette, élève Mon Cours Photo

Sans titre7 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Dosithée, élève Mon Cours Photo

Sans titre8 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Antoine, élève Mon Cours Photo

Sans titre9 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Philippe, élève Mon Cours Photo

Sans titre10 Cours Photos by night à Bordeaux

Photo prise par Monique, élève Mon Cours Photo

A très vite !

L’équipe de Mon Cours Photo


Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Et voici déjà la 9ème édition de La Boîte à Photos, un collectif de bloggueurs qui se réunit tous les 2 mois environ pour échanger sur un sujet… photographique ! En cette saison de coucher de soleil précoce, le thème retenu étant « les basses lumières », j’ai tout de suite pensé à cette problématique que nous avons tous : comment réaliser de belles photos avec très peu de lumière ? Et ma réponse va être démocratique : quel que soit votre matériel, on va vous trouver des solutions ! Plan A, plan B et même plan C… Du photographe super-équipé au simple possesseur d’un smartphone, on y va !

Ce mois-ci c’est Antoine du blog 1point2vue qui accueille la Boîte à Photos… ça veut dire une belle synthèse à découvrir sur son blog en début de semaine prochaine.

Il est cinq heures, Paris… s’illumine…

Plan A. La sensibilité ISO

Paris, 17h, une belle façade de la place de l’Opéra.

Aujourd’hui, j’ai un Canon 450D entre les mains. Pas de trépied. Je me cale en mode priorité ouverture, à F/5,6 et sur 100 ISO… alors, ma photo est floue. Ma faute ? Oui : la vitesse est trop lente (1/2 seconde) pour compenser le manque de lumière, et je ne suis pas stable (même si je n’ai pas pris l’apéro), donc on voit un flou de bougé :

IMG 5179 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

PHOTO FLOUE – Réglages : 70mm, F/5.6, ISO 100, ½ seconde

Mon plan A, si je n’ai rien d’autre sous la main (à savoir, un trépied, lire plan B un peu plus bas) : je dois augmenter la sensibilité ISO. A 800 ISO, c’est tout de suite plus net. Il y a un léger grain (bruit numérique) si on zoome, mais pour une page de blog, la qualité est suffisante… Mission réussie !

IMG 5188 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

PHOTO NETTE – Réglages : 70mm, F/5.6, ISO 800, 1/15 seconde

 

Plan B. Le trépied

Il y a un moment où monter en ISO ne suffit plus, il faut un trépied ! La nuit se fait plus obscure… Quelle chance ! Un trépied vient de me rejoindre pour cette séance photo hivernale. Parfait, je peux abandonner mes réglages à 1600 ISO pour repasser à 100 ISO car maintenant, c’est le trépied qui va me permettre d’éviter le flou de bougé !

Je ne ferai donc pas cette photo, ci-dessous, qui en plus d’être un peu floue, est trop claire… En effet, l’appareil photo « rééquilibre » automatiquement la scène très sombre ce qui fait qu’ on obtient un ciel cramé… Bref, le résultat n’est pas satisfaisant.

IMG 5200 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

PHOTO FLOUE SANS TREPIED – Réglages : 31mm, F/4.5, ISO 800, 1/5 seconde

Grâce au trépied, on peut faire cette autre photo ci-dessous, prise en mode manuel, où j’ai volontairement sous-exposé la scène (puisque mon cher appareil photo voulait encore l’éclaircir !), et j’obtiens une scène fidèle à la réalité, et nette, en basse lumière !

IMG 5211 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

PHOTO NETTE AVEC TREPIED - Réglages : 29mm, F/4.5, ISO 100, 1/2 seconde

 

Plan C. L’optique à focale fixe

Parisiens, vous aurez peut-être reconnu la devanture des Galeries Lafayettes… Et qui dit Galeries dit vitrines de Noël, univers onirique et enfantin, renforcé par cette bonne odeur de marrons chauds… Eh bien, face aux animations de Noël (animées, donc), on peut ranger son trépied ! Certes nous sommes en basse lumière MAIS nos sujets bougent, c’est là tout le charme de ces vitrines… Il me faut trouver une solution !

Arrive alors mon plan C. Je change d’objectif et j’arme mon Canon EOS 450D de l’objectif le meilleur rapport qualité-prix (environ 110 €) de la marque : l’optique Canon 50mm F/1.8. Pour les non-initiés, ça signifie que toutes mes photos vont être prises à 50mm (focale fixe), donc que je devrais me déplacer, me rapprocher ou m’éloigner de mon sujet pour obtenir le cadrage souhaité car il n’y a pas de « zoom », mais surtout, cela signifie que je peux ouvrir mon diaphragme à F/1.8, c’est-à-dire que cette optique est TRES lumineuse. Et voilà comment je réussis des photos nettes de sujets qui bougent, en basse lumière.

Voici des exemples pris sur les vitrines de Noël (2013) aux Galeries Lafayettes et au Printemps du boulevard Haussmann à Paris (sponsorisé par Prada cette année, après Louis Vuitton en 2012…). Au passage, on apprécie le fort contraste net/flou (bokeh pour les intimes) au sein des photos, qui est permis grâce à cette fameuse ouverture à F/1.8 qui nous permet de minimiser la profondeur de champ

IMG 5222 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 200, 1/80 seconde

IMG 52271 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 200, 1/80 seconde

IMG 5228 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 200, 1/100 seconde

IMG 5273 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 200, 1/250 seconde

IMG 5280 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 100, 1/125 seconde

IMG 5289 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 100, 1/320 seconde

 

Plan D. L’iPhoneographie

En photo, et dans la vie, il faut savoir prendre du recul… Chose pas toujours aisée avec ma chère optique à focale fixe 50mm F/1.8… qui me donne cette photo de la façade des grands magasins :

IMG 5297 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

CANON EOS 450D – Réglages : 50mm, F/1.8, ISO 100, 1/125 seconde

Le problème, c’est que je n’ai pas de recul, je n’arrive pas à prendre toute la façade… Alors je peux revenir au plan B (sortir mon trépied et remettre mon objectif à focale variable) ou passer au plan D : dégainer mon iPhone (ceci est valable pour tous les autres smartphones avec un bon capteur).

Et je peux enfin prendre des photos d’ensemble, en basse lumière, dont je n’ai pas à rougir !

IMG 0602 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

 iPhone 4 – Réglages : 4mm, F/2.8, ISO 100, 1/15 seconde

IMG 0597 Mes plans pour prendre des photos en basse lumière

iPhone 4 - Réglages : 4mm, F/2.8, ISO 400, 1/15 seconde

 

Conclusion

Par cet article, je ne veux pas créer la polémique en disant qu’un smartphone vaut mieux qu’un reflex, ce n’est pas la vérité même si la qualité des capteurs des smartphones rejoint vraiment celle de nombreux appareil photos compacts. Je pense notamment à Samsung chez qui la frontière entre compact numérique connecté et smartphone devient de plus en plus mince…

Je veux juste vous montrer que nous avons changé nos habitudes et, tout comme nous zappons de la télé à la tablette et au smartphone à la maison, nous le faisons aussi en tant que photographes : nous disposons de plusieurs options pour prendre des photos, et nous les utilisons toutes ! Donc, en basse lumière, on s’adapte et on dégaine son reflex, son compact, ou même son smartphone, et sans honte…

Attention, l’iPad ou tout autre tablette de plus de 8 pouces sont quand même à proscrire pour prendre des photos, la qualité est terrible, « ça fait touriste »… Vous êtes à 5000km de chez vous et totalement incognito… ? Même si c’est votre cas, restez dans l’ombre !

Alexandra

 

Pour aller plus loin :
Article sur La photo en hiver avec la Boîte à Photos
Cours de photos toute l’année, pour soi ou à offrir : http://www.moncoursphoto.fr
Article sur les Vacances pour la Boîte à Photos

Copyright :
Toutes les photos de cet article : reproduction autorisée uniquement avec la mention © MonCoursPhoto.fr

 

 


La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

Comme chaque mois, j’ai le plaisir de retrouver l’équipe de la Boîte à Photos pour une nouvelle et 4ème édition consacrée, à juste titre, à la photo en hiver. Le blog hôte est celui de Marc Charbonnier qui publiera une synthèse de tous nos articles en fin de semaine. N’hésitez pas à nous suivre, le collectif La Boîte à Photos, sur Facebook et sur Twitter !

Je dois vous l’avouer, en apprenant le thème « la photo en hiver », j’ai eu froid dans le dos car je fais peu de photo en hiver… sauf si je me trouve dans l’hémisphère sud. Je suis une grande frileuse ! Donc je vous propose de profiter de mon expérience personnelle, c’est-à-dire de mes meilleurs moments de photo en hiver, et à Paris… c’était pour photographier les lumières de Noël ! Voici donc mes 5 bonnes raisons de photographier les décorations de Noël, en hiver, forcément.

1) Je profite des lumières de Noël dès… 16h30

Le seul avantage que je vois à la nuit qui tombe tôt en hiver, c’est que je n’ai pas à attendre 20h pour sortir faire des photos de nuit. Dès 16h30 au mois de décembre, je peux sortir munie de mon reflex et mon trépied pour aller photographier les lumières des décorations de Noël partout dans Paris. Vous en ferez de même dans votre ville, et pourrez réserver votre soirée à d’autres activités indoor !

MCP02 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

Réglages : ISO 100, f/18, 3,2 secondes

© Mon Cours Photo

2) Je compare mes photos d’année en année

Certaines décorations de Noël vont être les mêmes d’une année sur l’autre, crise oblige, d’autres vont se réinventer et rivaliser d’originalité, créativité oblige… Si vous voyez les mêmes décorations, c’est à vous de vous challenger en cherchant à faire de meilleurs clichés que l’année passée. S’il y a des nouveautés, j’espère qu’elles vous inspireront d’autant plus !

MCP35 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

© Mon Cours Photo

3) Je me sens en vacances dans ma propre ville

Certes, ma ville s’appelle Paris, mais vous pourrez ressentir la même chose dans la plupart des marchés de Noël, de Lille à Nice en passant par Strasbourg et Bordeaux : vous entendez les voix de touristes anglais, japonais, brésiliens… certains ont aussi des trépied, et vous voilà un touriste parmi d’autres, et tout à coup vous vous sentez en vacances, chez vous, ce qui est d’autant plus appréciable si vous ne quittez pas votre ville pour les fêtes.

MCP03 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !
© Mon Cours Photo – Réglages : ISO 200, f/20, 1 seconde

4) Je me laisse porter par la magie de Noël

Je joue donc la touriste à fond, et je me laisse porter par la magie de Noël en allant admirer, et photographier, les belles vitrines de Noël. Les marques mettent le paquet pour nous étonner, nous éblouir, nous surprendre… et ça marche ! Qui n’a pas été touché en son âme d’enfant par ces décors oniriques !?

MCP32 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

© Mon Cours Photo

MCP01 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

© Mon Cours Photo

5) Je termine ma sortie photo par des gourmandises

Pour moi, la sortie photo en hiver et de nuit s’apparente à une sortie au ski : je suis archi-couverte puisqu’avec mon trépied je ne vais pas bouger beaucoup pour me réchauffer : grosses chaussures, doudoune, bonnet, écharpe, gants (mieux : mitaines sur la main droite qui doit bien appuyer sur quelques boutons). Aussi je n’y vais pas seule et me trouve un(e) partenaire pour échanger nos visions et… conclure avec une bonne boisson revigorante : chocolat chaud, vin chaud voire grog au rhum si j’ai un début d’angine ! Et cela peut s’accompagner de marrons chauds, de biscuits de Noël, de pain d’épice, d’une gaufre… Rien que d’en parler ça me donne faim !

MCP33 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

© Mon Cours Photo

MCP19 La photo en hiver, c’est la magie de Noël !

© Mon Cours Photo

Et vous, la photo en hiver, ça vous évoque quoi ?

Alexandra