flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Archives pour la catégorie ‘Photos que l’on aime’

David Lachapelle dans la Sérénissime

Si vous faites un tour à Venise à l’occasion de la Biennale Internationale d’Art 2017, ne manquez pas l’exposition Lost + Found du photographe David Lachapelle, à la Casa dei Tre Oci !

Né en 1963 dans le Connecticut, David Lachapelle est l’un des photographes américains les plus importants et les plus irrévérencieux à l’heure actuelle. Son univers pop, baroque et surréaliste laisse tout sauf indifférent : on aime ou on déteste ses images, mais on retiendra à coup sûr son style à la fois déjanté et maîtrisé et ses couleurs saturées et électriques.

 

David Lachapelle13 David Lachapelle dans la Sérénissime

Après avoir suivi une formation artistique en Caroline du Nord puis à New York, il est remarqué par Andy Warhol qui lui permet d’être présenté pour la première fois au grand public dans la revue Interview, en 1982. Il développe à partir de là ses collaborations avec le monde de la mode et du spectacle et photographie de grands noms comme Leonardo DiCaprio, Michael Jackson, Whitney Houston, Madonna, Uma Thurman, David Bowie…

 

David Lachapelle14 David Lachapelle dans la Sérénissime

Petit à petit, il se concentre sur des sujets plus artistiques et politiques où il dénonce, avec humour et sarcasme, les dérives de notre société : la surconsommation, la malbouffe, la pollution, les excès en général, la vanité. Il puise également son inspiration dans la religion, l’art classique et la Renaissance notamment. La position, le physique, l’expression de ses modèles, ainsi que sa façon de les mettre en lumière, rappellent ainsi les tableaux de grands maîtres de l’époque. Il va jusqu’à recréer, en photographie, certains tableaux, comme Le Déluge, de Michel-Ange, en y mêlant des symboles de notre société de consommation actuelle pour mieux les dénoncer.

 

David Lachapelle3 768x1024 David Lachapelle dans la Sérénissime

Ses photos sont construites comme de véritables tableaux et il porte une attention minutieuse au décor. Il dispose même d’un studio où il crée ses propres décors. Les usines et les pompes à essence des séries Gas Station et Land Scape ont ainsi été réalisées à partir de matériaux de récupération : tubes de papier toilette, canettes de boissons, boîtes d’œufs vides, etc., à la fois pour critiquer la consommation et la pollution et également parce que, selon lui, « c’est beaucoup plus drôle que de le faire à l’ordinateur ».

Plus d’une centaine de photographies, dont de nombreux portraits, sont présentées à la Casa dei Tre Oci, à Venise, du 12 avril au 10 septembre 2017. Une expo à ne pas manquer si vous avez la chance de faire un séjour dans la Sérénissime à cette période !

 

David Lachapelle17 883x1024 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle15 818x1024 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle16 1024x769 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle4 1024x790 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle6 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle5 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle8 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle2 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle12 David Lachapelle dans la Sérénissime

David Lachapelle10 David Lachapelle dans la Sérénissime

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Photos sur le vif à Saint-Pétersbourg

Natif de Saint-Pétersbourg, Alexander Petrosyan connaît chaque recoin de sa ville, et il nous les fait découvrir ainsi que ses habitants à travers ses séries de clichés pris sur le vif. Paysages urbains poétiques, scènes de rue, portraits colorés, chaque photographie raconte une histoire particulière et nous plonge dans une ambiance différente.

 

Alexander Petrosyan4 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Selon Petrosyan, spécialiste de « l’instant décisif », « Rien n’est prévisible. Parfois, on prend la photo juste au bon moment, mais souvent, ce que l’on attend ne se produit que des années plus tard. »

 

Alexander Petrosyan11 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Travaillant comme photojournaliste pour le journal russe Kommersant ainsi que pour National Geographic et Newsweek, Alexander Petrosyan a toujours son appareil photo sur lui (ainsi qu’une batterie de rechange au cas où la première se décharge plus vite que prévu à cause du froid).

D’après lui, « La manière dont on perçoit une photo est liée à différents facteurs. Mais si la photo est prise avec une certaine énergie, celui qui la verra le sentira, quelle que soit son origine et sa culture. D’un autre côté, il est certainement possible d’être libre, impartial et de tenter d’offrir une vision neutre, mais une telle photo ne touchera pas celui qui la regarde. »

 

Alexander Petrosyan7 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Petrosyan se compare à un pêcheur qui surveille la scène patiemment, en sachant que certains jours ne donneront aucun résultat malgré le travail fourni, tandis qu’à d’autres moments, les photos viendront d’elles-mêmes. Selon lui, l’appareil photo n’est qu’un outil qui ne doit jamais faire obstacle ni irriter le photographe à cause de ses imperfections. « Regarder et analyser est bien plus important. Et rien ne vaut une pratique constante », indique-t-il.

« La chose la plus difficile est de ne pas se répéter. Défaites-vous de votre style et de vos habitudes, actualisez votre façon de penser et recherchez toujours le changement. (…) Il est toujours possible de s’améliorer, même lorsque vous pensez avoir atteint la perfection ».

 

Alexander Petrosyan5 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan9 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan8 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan10 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan23 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan22 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan21 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan20 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan19 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan18 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan17 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan16 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan15 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan14 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan13 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

Alexander Petrosyan1 Photos sur le vif à Saint Pétersbourg

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Mer de nuages à Chichibu

Dans la région de Chichibu, au nord de Tokyo, on peut assister, entre novembre et avril, à un phénomène atmosphérique appelé unkai ou « mer de nuages », lorsque la couverture de nuages devient si épaisse et continue qu’elle ressemble à une masse d’eau qui ondule. Ce brouillard combiné aux lumières de la ville crée un spectacle véritablement époustouflant. L’un des endroits privilégiés pour y assister est le parc Minoyama. C’est là que les photographes Kazuki Sato, Daisuke Hashizuka et Naaaassom se sont postés pour réaliser les magnifiques images qui suivent.

 

 Mer de nuages à Chichibu© Kazuki Sato

 Mer de nuages à Chichibu© Daisuke Hashizuka

 Mer de nuages à Chichibu© Kazuki Sato

 Mer de nuages à Chichibu© Naaaassom

 Mer de nuages à Chichibu© Naaaassom

Naaaassom 3 Mer de nuages à Chichibu© Naaaassom

Naaaassom 4 Mer de nuages à Chichibu© Naaaassom

Naaaassom 5 Mer de nuages à Chichibu© Naaaassom

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Magnifiques portraits d’enfants en noir et blanc

Le Black and White Child Photography Contest récompense tous les ans les plus beaux portraits d’enfants en noir et blanc. Découvrez une sélection des photographies primées en 2016. Des images tendres et poétiques mises en valeur par l’utilisation du noir et blanc.

 

Katerina Annenkova 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Katerina Annenkova

Anna Kuncewicz 679x1024 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Anna Kuncewicz

carlos lopes franco 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Carlos Lopes Franco

Oriano Nicolau 2 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Oriano Nicolau

Lina Meisen 1024x819 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Lina Meisen

lora moore kakaletris 1024x768 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© lora Moore Kakaletris

Karolina Wawrzyniak 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Karolina Wawrzyniak

Jessica Lindgren Wu 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Jessica Lindgren Wu

Guomiao Zhou 1024x681 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Guomiao Zhou

Eva Habankova 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Eva Habankova

Fernanda Ortiz 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Fernanda Ortiz

Elena Balysheva 1024x682 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Elena Balysheva

Michael Fell 1024x712 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Michael Fell

Alicja Brodowicz 1024x680 Magnifiques portraits denfants en noir et blanc© Alicja-Brodowicz

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Dans sa série « Dance Petersburg« , le photographe russe Vitaly Sokolovsky fait le portrait de danseurs dans des situations de la vie quotidienne à Saint Petersbourg, sa ville natale. Le  résultat est à la fois drôle et rafraîchissant !

 

Vitaly Sokolovsky 1 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 3 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 2 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 5 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 6 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 7 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 8 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 4 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 9 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 10 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 11 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

Vitaly Sokolovsky 12 Les danseurs urbains de Vitaly Sokolovsky

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


La plage de verre de la baie de l’Oussourie

Voici une plage qui devrait plaire aux amateurs de trésors : dans la baie de l’Oussourie, à l’est de Vladivostok, en Russie, une ancienne décharge utilisée par une usine de verre et de porcelaine est devenue une véritable attraction touristique : les bouteilles et porcelaines brassées, réduites en morceaux et polies par les vagues pendant des années ont formé un magnifique tapis coloré qui s’accorde parfaitement au paysage enneigé en hiver. Les autorités en ont tiré profit puisque la plage, autrefois considérée comme dangereuse, est désormais protégée, et l’accès en est devenu payant.

 

Glass Bay 1 La plage de verre de la baie de lOussourie© Anna Pozharskaya

Glass Bay 2 La plage de verre de la baie de lOussourie© Anna Pozharskaya

Glass Bay 6 La plage de verre de la baie de lOussourie© RGO

Glass Bay 5 La plage de verre de la baie de lOussourie © ula1673

Glass Bay 3 La plage de verre de la baie de lOussourie

Glass Bay 4 La plage de verre de la baie de lOussourie© dumbrava_regina

Glass Bay 7 La plage de verre de la baie de lOussourie© yuliya_savkina

 

 


« On the table » : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

Mihail Onaca est originaire de Transylvanie. Il utilise la photographie en tant que medium pour capturer les espaces, les visages et les endroits qui ont une histoire à nous raconter. Attentif aux détails et à la géométrie, il est en recherche constante de moments beaux et étonnants.

Dans sa série « On the table« , il a saisi les dispositions des tables des cafés où il s’est rendu pendant deux ans dans sa région. Des mises en scène poétiques où l’on retrouve toute la chaleur d’un moment destiné à profiter d’une boisson chaude, d’un gâteau ou d’un repas.

Une série qui nous réchauffera, en plein cœur de l’hiver !

 

MihailOnaca11 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca10 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca1 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca4 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca8 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca9 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca7 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca5 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca2 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca3 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca6 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

 

 

 


Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

La photographe russe Kristina Makeeva s’est récemment rendue en Sibérie pour photographier le lac Baïkal gelé. Elle en a rapporté de magnifiques clichés.

Le lac Baïkal constitue la plus grande réserve d’eau douce liquide à la surface de la Terre. La transparence de ses eaux est unique et la visibilité parfaite jusqu’à 40 mètres de profondeur. L’épaisseur de la surface gelée peut atteindre 1,5-2 mètres. Il est parfois surnommé la « Perle de Sibérie ».

frozen lac baikal 1 806x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 2 962x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 4 819x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 5 819x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 7 828x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 8 819x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 9 1024x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 10 1024x999 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 11 803x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 12 1024x1024 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 13 1024x682 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

frozen lac baikal 14 Magnifiques photos du lac Baïkal gelé

 


Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

Le photographe portugais Joel Santos s’est récemment rendu dans le nord de la Mongolie pour photographier les Tsaatan, un peuple de nomades d’origine turque qui vivent dans des conditions extrêmes en compagnie de leurs rennes. « Tsaa » signifie « renne » en tsaatan : les Tsaatans sont « ceux qui vivent avec les rennes ».

Joel Santos est né en 1978 à Lisbonne. Il se consacre à la photographie depuis 15 ans et travaille pour des magasines de photographie, de voyages et d’entreprises du monde entier. Son œuvre a également été exposée dans plusieurs pays et il a remporté de nombreuses récompenses au Portugal et à l’étranger, dont le Premier prix du Travel Photographer of the Year 2016.

Voici un petit aperçu de cette magnifique série de portraits aux allures de conte féérique :

 

JoelSantos13 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos1 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos2 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos6 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos3 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos9 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos7 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos8 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos4 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos12 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos10 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos

JoelSantos11 Les éleveurs de rennes des monts Altaï, par Joel Santos


Travel Photographer of the Year 2016 : les photos primées

Le Travel Photographer of the Year récompense chaque année les meilleures photographies de voyage de l’année. Des rues de New York prises dans la tempête de neige aux volcans d’Éthiopie en activité, en passant par l’atelier d’un pâtissier cubain, les meilleures images de 2016 nous font voyager d’un bout à l’autre de la planète. Elles seront exposées à Hull dans le cadres des célébrations de la capitale de la culture 2017, du 18 mai au 30 juin, puis au 10 Stockwell Street, Greenwich à Londres, du 4 août au 3 septembre. Et si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre sur place, voici une petite sélection des meilleures photos :

 

Travel Photographer of the Year 2 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesJoel Santos, Portugal. Premier prix du Travel Photographer of the Year 2016

Pêcheur sur le lac Bosumtwi, Ashanti, Ghana. Selon la tradition, les pêcheurs utilisent, en guise d’embarcations, des planches de bois appelées paduas.

Travel Photographer of the Year 3 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesJoel Santos, Portugal. Premier prix du Travel Photographer of the Year 2016

Cette image aérienne offre une vue unique à l’intérieur du volcan Erta Ale (qui signifie « montagne fumante » en Afar, la langue locale), à Danakil, Éthiopie.

Travel Photographer of the Year 4 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesAnkit Kumar, Inde. Premier prix du Young Travel Photographer of the Year (moins de 14 ans)

Le lac Natron, qui s’étend au pied du Mont Lengai, en Tanzanie, et où les flamants se rassemblent pour se nourrir.

Travel Photographer of the Year 5 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesMichele Palazzo, Italie. Premier prix dans la catégorie Villes : architecture et espaces

Lors de la tempête de neige Jonas qui a balayé la côte Est, j’ai capturé cette image du célèbre immeuble Flatiron de New York, pris dans les tourbillons de neige.

Travel Photographer of the Year 6 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesBiran Zhao, Chine. Premier prix dans la catégorie Façonné par la lumière.

Chaque matin, en toute saison, ces religieuses marchent dans la montagne, dans le comté de Baiyu, Ganzi, province de Sichuan, en Chine.

Travel Photographer of the Year 7 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesAlison Cahill, Royaume-Uni. Premier prix dans la catégorie Nouveau talent, Les yeux dans les yeux.

Fitri s’occupe d’un client au salon Son & Dad Barbers, à George Town, Penang, Malaysie, tandis que sa femme attend patiemment.

Travel Photographer of the Year 8 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesCraig Easton, Royaume-Uni. Premier prix dans la catégorie Série terre, mer, ciel.

En regardant vers l’est, un jour d’hiver parfaitement calme, en direction des marcheurs qui longent le lac marin de West Kirby, dans la péninsule de Wirral, au Royaume-Uni.

Travel Photographer of the Year 9 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesCraig Easton, Royaume-Uni. Mention spéciale, catégorie Humanité.

Madame Cancy, vendant des popcorns dans le petit cirque familial itinérant Cancy, à Monpazier, Dordogne, France.

Travel Photographer of the Year 10 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesJeremy Woodhouse, Royaume-Uni. Félicitations du jury, catégorie Façonné par la lumière.

Ce pâtissier de Viñales, Cuba, était en train de glacer un gâteau lorsque le soleil couchant est apparu à travers la porte et imprimé son ombre sur le mur.

Travel Photographer of the Year 11 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesSue O’Connell, Royaume-Uni. Mention spéciale, catégorie Humanité.

Ces saddhus ont certainement parcouru de longues distances pour assister au Kumbh Mela, un important pèlerinage hindouiste, à Haridwar, en Inde du Nord.

Travel Photographer of the Year 12 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesMarsel van Oosten, Pays-Bas. Mention spéciale, catégorie Humanité

Un fermier inspecte les filets dans une grande exploitation de crabes sur la côte, à Xiapu, Fujian, Chine

Travel Photographer of the Year 1 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesSergey Pesterev, Russie. Mention spéciale, catégorie Série terre, mer, ciel.

Coucher de soleil sur le lac Baïkal, en Russie, avec des crêtes de glace au premier plan.

Travel Photographer of the Year 13 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesTimothy Allen, Royaume-Uni. Finaliste, catégorie Série voyages et aventures.

Caravanes au coucher du soleil lors du pèlerinage d’El Rocío, en Andalousie, Espagne.

Travel Photographer of the Year 14 Travel Photographer of the Year 2016 : les photos priméesZhiwen Huang, Chine. Mention spéciale, catégorie Villes : architecture et espaces.

Une lune rouge s’élève au-dessus du pont qui traverse la baie, à Shenzhen, Chine.