flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

La photographie solidaire

Par Laure Coenca

Luttez contre la faim dans le monde grâce à vos photos Instagram.

1beautifulsandwitch La photographie solidaire

ONG et associations ont développé des applications solidaires pour smartphoone. Ingénieuses, créatives, interactives et faciles d’utilisation pour se connecter utile !

Partis d’un constat : photographier ce que l’on va manger avant de le partager cartonne sur les réseaux sociaux. #instafood #foodster #foodporn sont les mots-clés « magiques » de cette tendance. 

À l’heure où envoyer des bénévoles dans les rues pour récolter des fonds ne suffit plus pour atteindre le public et particulièrement les jeunes, digitaliser le geste de don est une excellente idée pour donner envie de participer.

Voici 3 applications qui associent photo et entraide.

2.Foodstagram La photographie solidaire

1) FoodShareFilter : le premier filtre photo solidaire

Le concept : « Si tu veux partager ton repas : fais le vraiment »

Cette application a été lancée par Manos Unidas, une organisation humanitaire espagnole qui lutte contre les injustices Nord/ Sud sur la question de la faim.

Liée à Instagram, Foodsharefilter permet de partager son repas… en vrai ! Il se présente comme le premier filtre solidaire d’Instagram, une belle publicité étant donné le succès de ce service.

Le fonctionnement est simple: quand on photographie son repas, pour l’envoyer à un ami ou le poster sur les réseaux sociaux, il suffit de cliquer sur « partager avec Foodshare” et utiliser si on le souhaite le #foodsharefilter.

L’application est téléchargeable pour 0,89 euro. L’argent récolté est directement reversé aux programmes de lutte contre la faim de l’ONG. La photo est partagée avec ce message : “Cette photo aide des millions de personnes qui souffrent de la faim.”

3.food share filter La photographie solidaire

2) Feedie : une appli qui nourrit le monde

Cette toute nouvelle appli, lancée en ce mois d’octobre, ne fonctionne pour le moment qu’aux Etats-Unis mais pourquoi pas bientôt Outre-Atlantique si le concept marche !

Sur la même idée, partager des photos de vos repas pour la bonne cause, Feedie fonctionne en partenariat avec des restaurateurs. A chaque fois que l’on publie une photo de leurs plats, ceux-ci reversent de l’argent à LunchboxFund, une ONG qui finance des repas grâce à une soixantaine de restaurants participants.

L’atout de Feedie est qu’elle réconcilie les consommateurs et addicts de « la prise en photo de leurs assiettes » avec des restaurateurs qui profitent ainsi d’une communication simple et qualitative pour leur image.

4.feedie share food La photographie solidaire

3) Foodlink : l’innovation dans la récolte de fonds

Ludique et interactive, la technologie de communication en champ proche (Near-Field Communication) permet de verser de l’argent en prenant une photo avec son téléphone.

Qui n’a pas déjà été un peu choqué ou mal à l’aise en voyant dans le métro une affiche pour une campagne sur la malnutrition cotoyer une publicité pour un gros hamburger bien appétissant.

En effet, l’affichage des publicités dans le métro ou les abribus réserve parfois son lot de maladresses. En s’inspirant de ces petites discordances, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’agence de publicité allemande Grabarz & Partner ont mis au point une nouvelle façon de donner baptisée « Food link ».

Un abribus de Hambourg (Allemagne) a été équipé de la technologie de communication en champ proche. Deux affiches se font face: l’une montrant des fruits et légumes et l’autre un enfant souffrant de la faim. En attendant leur bus, les personnes peuvent prendre une photo d’un des légumes de la publicité, puis poser leur téléphone sur l’affiche de l’enfant. Il ne leur reste plus qu’à choisir le montant qu’ils souhaitent reverser au PAM. Peut-être bientôt en France …

Découvrez ci-dessous la vidéo qui explique Food Link :

foodlink La photographie solidaire

 

Sources et pour aller plus loin : http://www.youphil.com


1 Comment

    Je trouve ça vraiment hallucinant quand même!
    Étrange société qui utilise les photos de bouffe des nantis pour « nourrir » les plus pauvres.
    Non vraiment…

Commenter