flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘angle’

La photographie urbaine

Quelques conseils d’un photographe spécialisé dans les paysages urbains, entre architecture et paysage… c’est la photographie urbaine. Les conseils de Mark Bury sont tous chauds… d’Australie !

1. Levez-vous tôt icon wink La photographie urbaine

En photographie, ça se traduit par des rues vides (bien pour se concentrer sur l’architecture), des rues propres (pour éviter les éléments perturbateurs !), et surtout si vous êtes dans des endroits touristiques vous voudrez sans doute éviter la foule des visiteurs ou des consommateurs… Le matin, ils sont au lit, pas vous !?

2. Pensez à la perspective

Pour les gratte-ciels, ou du moins les immeubles bien carrés, il est recommandé de les shooter avec un angle de vue de 45 à 60 degrés, pour obtenir une bonne perspective. Un angle plus étroit déformera le building, mais peut avoir son effet. Et plus large, en général, ça vous bloque de l’autre côté de la rue… Dans l’ensemble, d’autres éléments de l’image doivent pouvoir donner une échelle au bâtiment, surtout s’il est très moderne, à moins justement que vous recherchiez le côté graphique dans la photo, alors la perspective devient un jeu.

3. Pensez aux travaux

Photographiez des bâtiments en construction ou en rénovation, il n’y a pas que les bâtiments finis autour de vous !

4. Demandez la permission

Dans certains cas, vous n’avez pas le droit de photographier, ou bien il faut demander… Par exemple, j’ai demandé au taggeur ci-dessous si je pouvais le photographier…

IMG 0277 La photographie urbaine

5. Trouvez un angle d’attaque

Tout particulièrement si vous photographiez des bâtiments déjà mondialement connus, cherchez des angles qui sont différents de ceux des photographes amateurs, cherchez des éléments, des formes, des textures, des reflets qui peuvent mettre en valeur des détails du monument qui seraient passés inaperçus par d’autres visiteurs. Par exemple, ceci est le détail d’un pot de fleur dans une rue de Belleville !

IMG 0273 La photographie urbaine

Alors venez vous entraîner, lors d’un cours de photo spécial Paysages urbains, à Paris !

Alexandra


Inspecteur miroir

J’adore les reflets, les vitres, les miroirs… car ils laissent le spectateur interrogateur. Certains vont chercher à comprendre la logique, la perspective, la scène initiale, et d’autres vont s’attacher à d’autres détails que ceux de la réalité, vont rechercher encore plus d’abstrait.

IMG 8878 Inspecteur miroir

En formation photo, on apprend à être patient, à attendre un passant lorsque l’on pense avoir choisi un angle qui nous plaît. C’est exactement ce qui m’est arrivé pour cette photo. J’étais occupée à centrer à la verticale le miroir dans mon viseur quand une sorte d’inspecteur est apparu… Mon inspecteur miroir, qui s’est placé pile où il fallait pour ma photo !

Alexandra


Le vendeur de bières

Apprenez à photographier différemment grâce à la formation photo. Changez d’angle, prenez les personnages de dos, adoptez la contre-plongée pour les rendre imposants, soignez l’arrière-plan voire focalisez dessus si c’est là que se trouvent les détails qui vous ont poussé à prendre cette photo !

P60600332 Le vendeur de bières

Ce vendeur de bières passe sa nuit assis dans cette rue tant fréquentée du centre de Rio de Janeiro, pour ceux qui connaissent c’est celle qui part des arches de Lapa vers l’escalier de mosaïques menant à Santa Teresa. Cette rue est noire de monde pendant le carnaval, le samedi soir… Mais à 5h du matin, elle se vide un peu, et c’est à cette heure-là que j’ai pris ce cliché qui m’amusait et raconte l’histoire du vendeur de bières impassible et à son poste même quand les clients sont repartis se coucher.

J’aime surtout dans cette photo le contraste entre le mur d’origine coloniale et les graffitis tous récents, symbole du malaise de la société brésilienne, ou juste d’une jeunesse imitant ses voisins américains ? Vous excuserez le léger flou de la photo… je ne sors pas danser avec mon trépied ! Plus sur la photo de nuit dans une prochaine formation photo.

Alexandra