flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘balance des blancs’

La balance des blancs… mise au clair

A l’aube des départs en vacances je pense qu’un petit rappel s’impose au sujet de l’utilisation de la balance des blancs !

Qu’est-ce que la balance des blancs ?

La balance des blancs, WB sur vos appareils, est liée à la température des couleurs et permet de régler la couleur de vos photos en prenant comme référence la couleur blanche (ou gris neutre).

En effet, les appareils photos numériques ont du mal à définir ce qui est blanc en fonction de la lumière environnante (naturelle, artificielle…), et si on ne règle pas la balance des blancs, on risque de se retrouver avec des photos dont les teintes tirent sur le bleu, le rouge ou le jaune, mais ne représentent pas la réalité.

Couleurs trop froides. La balance des blancs... mise au clair

Photo dont les couleurs sont « trop froides »… un peu trop bleu

On entend souvent dire que le mode « automatique » de réglage de la balance des blancs est convenable. On ne pense donc pas forcément à la régler manuellement, mais dans certains cas, c’est vraiment obligatoire pour que vos photos aient des couleurs fidèles à ce que voient nos yeux, avec un vrai respect des couleurs « réelles ».

Couleurs trop chaudes. La balance des blancs... mise au clair

Photo dont les couleurs sont « trop chaudes »… un peu trop jaune

Les différences de couleurs de la lumière sont en fait directement liées à la notion de température de couleur. Plus la température augmente, plus les couleurs sont « froides » (tirant sur le bleu), plus la température baisse et plus les couleurs sont « chaudes » (s’approchant du rouge). En photographie, la température se mesure en degrés Kelvin (K).

Voici des points de repères sur la température de couleur :

1000 – 2000 K : bougies
2500 – 3500 K : lumières tungstène utilisées dans les habitations
3000 – 4000 K : lever et coucher de soleil par temps clair
4000 – 5000 K : lampes néon
5000 – 6500 K : lumière du jour sans nuages
6500 – 8000 K : lumière du jour par temps nuageux
9000 – 10000 K : lumière du jour par temps très couvert ou orageux

Vous avez 3 moyens de régler la balance des blancs :

  • automatique (« AWB »)
  • au choix (lumière tungstène, fluorescent, néon, nuageux, ombre, soleil, … vous êtes guidés par les petits symboles de votre appareil photo)
  • pré-réglage manuel (en enregistrant la bonne référence de blanc ou en entrant la température de couleur)

Mon conseil : quand vous n’êtes pas satisfait du rendu avec le mode automatique, faites des essais en utilisant les modes prédéfinis…

Photo originale. La balance des blancs... mise au clair

Photo réalisée avec une balance des blancs bien réglée… fidèle à la réalité

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à suivre notre cours « Lumière et mode manuel » !

Bonnes vacances à tous icon smile La balance des blancs... mise au clair

Chloé


10 questions à se poser avant de prendre une photo

On peut se poser 50 questions avant de prendre une photo… Pour simplifier, réduisons-les à 10, à la portée de tous et toutes, nous l’espérons ! En illustration, la vue du 1 étage de la Tour Eiffel un soir de printemps particulièrement agréable…

IMG 5425 10 questions à se poser avant de prendre une photo

1. Quel mode vais-je utiliser ? On exclut le mode automatique… alors, P (programme, idéal lors de la Découverte de son reflex), Av ou A (aperture ou Priorité ouverture), Tv ou S (time value ou speed, donc Priorité vitesse), ou M (Manuel !).

2. Quel format d’image vais-je utiliser ? JPEG pour les débutants, les pressés ou ceux qui n’utilisent pas de logiciel de post-production. RAW (« brut ») ou NEF (chez Nikon) si vous pensez avoir le temps de bien développer chaque photo et éventuellement de les accrocher au mur ou mettre sur votre blog… Ou les 2 en même temps, si vous n’êtes pas sûr !

3. Quelle sensibilité ISO vais-je utiliser ? La plus faible (autour de 100 ISO) sera celle qui vous fournira des photos de meilleures qualité, et sans bruit numérique. Cependant, si vous manquez de luminosité, n’avez pas de pied ou prenez un sujet mobile, il faudra pousser les ISO

4. Quelle balance des blancs vais-je utiliser ? Vous avez souvent un mode « auto » qui ne fonctionne pas trop mal, mais pour décider vous-mêmes de vos réglages, évaluer la température de couleur ambiante. Par exemple, en intérieur avec des lumières jaunes (nos bonnes vieilles ampoules à haute consommation), choisissez la balance des blancs « tungstène ». En extérieur nuageux, la balance des blancs « nuages », et ainsi de suite… Plus là-dessus dans notre stage photo sur la Lumière

5. Quelle mise au point vais-je utiliser ? Si vous êtes dans une situation compliquée (grille ou feuilles devant votre sujet…), choisissez la mise au point manuelle, nous y avons consacré un long article ! Si vous êtes en autofocus, vous avez encore le choix entre automatique, « single » pour les sujets qui ne bougent pas et pour pouvoir recadrer et « continued » pour les sujets en mouvement.

6. Ai-je besoin d’utiliser le flash ? A priori vous le voyez assez vite : votre sujet est totalement sombre et aucune lumière continue ne vient l’éclairer, ou encore il est à contre-jour… même en plein jour !

7. Ai-je besoin d’utiliser un trépied ? Oui pour les photos de nuit, ou même les photos de jour où vous souhaitez montrer un effet de douceur, ou simplement parce que vous manquez de lumière…

8. Dans quel sens cadrer ma photo ? Portrait ou paysage ? On a souvent trop tendance à rester en format paysage…

9. Ma photo est-elle bien composée ? Entre règle des tiers, cadrage, composition… Si votre oeil est satisfait, c’est que c’est peut-être bon ! Notamment, une sous-questions ici : les bords de ma photo comportent-ils des éléments perturbateurs ? Souvent, on s’occupe du centre de la photo… et à la visualisation, malheur ! Un bras coupé sur le côté, une poubelle mal placée, un tronc d’arbre derrière la tête de votre sujet … viennent gâcher votre photo. C’est quand même plus sympa de ne pas avoir à recadrer après ! Bref, attention aux détails qui tuent…

10. Ma photo montre-t-elle ce que je veux raconter ? Car vous avez peut-être élaboré un scénario dans votre tête, qui ne correspond pas au rendu… Il faut savoir raconter une histoire lisible par tous…

En conclusion, comme dirait Confucius : « Une image vaut mieux que mille mots ».

Bonne fin de semaine à tous !

Alexandra