flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘composition’

« On the table » : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

Mihail Onaca est originaire de Transylvanie. Il utilise la photographie en tant que medium pour capturer les espaces, les visages et les endroits qui ont une histoire à nous raconter. Attentif aux détails et à la géométrie, il est en recherche constante de moments beaux et étonnants.

Dans sa série « On the table« , il a saisi les dispositions des tables des cafés où il s’est rendu pendant deux ans dans sa région. Des mises en scène poétiques où l’on retrouve toute la chaleur d’un moment destiné à profiter d’une boisson chaude, d’un gâteau ou d’un repas.

Une série qui nous réchauffera, en plein cœur de l’hiver !

 

MihailOnaca11 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca10 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca1 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca4 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca8 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca9 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca7 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca5 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca2 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca3 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

MihailOnaca6 On the table : la série de photos de Mihail Onaca qui réchauffe !

 

 

 


On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue

L’exposition des œuvres en couleurs du célèbre photographe Jacques Henri Lartigue s’ouvre aujourd’hui à la Maison Européenne de la Photographie. Jusqu’au 23 août 2015, ce sont plus de 100 photographies qui sont exposées, dévoilant un pan inédit de son œuvre.

Si Lartigue est surtout connu pour ses photos en noir et blanc, la couleur représente plus d’un tiers de la totalité de ses clichés. Et sur les 250 000 photos qu’il a prises en 84 ans de pratique de la photographie, cela fait une belle collection !

Lartigue a pratiqué la couleur à deux périodes de sa vie :

De 1912 (il est alors âgé de 18 ans) à 1927 :

Il expérimente le procédé autochrome, breveté par les frères Lumière, qui permet de fabriquer des images en relief. Cependant, la lourdeur de l’équipement et la lenteur du temps de pose l’amènent à délaisser cette technique. Le résultat, qui met en valeur la couleur, le mouvement et le relief, est toutefois étonnant et donne plus que jamais l’impression de plonger dans une autre époque.

Lartigue11 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

À partir de 1949 et jusqu’à la fin de sa vie :

Après une longue période consacrée au noir et blanc, Lartigue revient à la couleur, cette fois armé de son Rolleiflex, qui lui permet de photographier au format carré. Si vous avez lu notre article de la semaine dernière, Carré, mon beau carré, et souhaitez vous y mettre, c’est le moment de découvrir cette exposition pour vous en inspirer car la plupart des œuvres sont exposées au format 6×6 qui traduit à la perfection la vision achevée de Lartigue.

Lartigue4 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Les photographies de Lartigue sont si bien composées qu’on pourrait les croire mises en scène ou retouchées, alors qu’elles sont toujours le fruit de la spontanéité et le miroir des plaisirs qu’il prend dans la vie. Pour ce photographe instinctif, la couleur célèbre la joie, la sensualité et se prête, mieux que tout, à la célébration du printemps, des saisons, du ciel et de la beauté sous toutes ses formes sensibles.

Un en mot, ne ratez pas cette exposition qui vous donnera le sourire et vous fera rêver, en couleurs !

Lartigue1 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue5 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue2 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue3 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue9 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue8 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue7 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Maison Européenne de la PhotographieExposition Lartigue – La vie en couleurs

Dates : du 24 juin au 23 août 2015

Horaires : ouvert au public du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45. Fermé lundi, mardi, jours fériés. Fermeture des caisses à 19h30.

Adresse : Maison Européenne de la Photographie, 5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris.

Site internet : Maison Européenne de la Photographie

Tarifs : 8 € / T.R. : 4,50 €


10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Aujourd’hui, Mon Cours Photo invite un photographe blogueur à la rédaction. Il s’agit de Fabien du blog Astuces Photo qui est consacré à l’apprentissage de la photographie.

Sur son blog, vous découvrirez de nombreux trucs et astuces pour vous perfectionner. En plus, si vous vous abonnez à sa lettre d’information, vous pourrez recevoir gratuitement son guide « 12 points clés pour réussir vos photos« .

Bien que la photo de paysage soit une discipline accessible, il est nécessaire de disposer de quelques prérequis pour arriver à de bons résultats. En effet, s’il est relativement facile de prendre des photos de paysage, prendre des clichés saisissants est une tout autre histoire. Je vous propose dans cet article de découvrir 10 astuces pour y parvenir.

1. Privilégiez le début ou la fin de journée

La lumière est l’un des éléments les plus importants pour réussir une photo de paysage. C’est en début ou en fin de journée que vous trouverez les meilleures lumières : on appelle ces moments les heures magiques ou « golden hours« . Vous disposerez d’une lumière douce et souvent colorée, qui mettra en valeur les paysages que vous photographiez. Avec une lumière rasante vous pourrez aussi jouer sur le contraste ombre/lumière et ajouter de la profondeur à vos photos.

2. Utilisez un trépied

Le trépied est le meilleur allié du photographe de paysage et ceci pour plusieurs raisons. Il va tout d’abord vous permettre d’obtenir une netteté irréprochable, notamment en début et en fin de journée lorsque la luminosité est plus faible.

Le trépied est également bien utile lorsqu’il s’agit d’ajouter une touche créative à vos images. Il permet par exemple de prendre des photos en pose longue et de créer un effet de filé pour retranscrire le mouvement de l’eau.

7380767016 bd3ebaf1bc z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un trépied a été nécessaire pour réaliser cette photo de cascades en pose longue. © Trey Ratcliff

3. Utilisez un filtre

Avec le trépied, le filtre est le deuxième accessoire le plus utilisé par les photographes de paysage. Le filtre polarisant permet de saturer les couleurs et d’augmenter le contraste de vos photos. Il peut également être utilisé pour supprimer les reflets à la surface d’une étendue d’eau.

Le filtre de densité neutre (filtre ND) permet de diminuer la quantité de lumière qui rentre dans l’objectif sans modifier les couleurs. Il est très utile pour photographier en pose longue lorsque la luminosité est trop forte.

Le filtre dégradé neutre permet lui aussi de stopper une partie de la lumière mais seule une partie de l’image est concernée (souvent le ciel). Il s’utilise lorsque l‘écart de luminosité entre le sol et le ciel est important.

4. Structurez votre image

Lorsque vous photographiez un paysage vous avez généralement du temps pour composer votre photo. Profitez-en pour structurer votre image en intégrant plusieurs plans dans le cadre : premier plan, moyen plan et arrière-plan. Vous pouvez également utiliser les lignes directrices (un sentier, une route, une rangée d’arbres, un alignement de rochers…) dans votre composition. Ainsi vous donnerez de la profondeur à votre image et vous guiderez le regard du spectateur à travers le cadre.

5. Utilisez la règle des tiers

La règle des tiers est particulièrement efficace pour photographier un paysage. Cette règle recommande de positionner les points forts sur une ligne de tiers horizontale ou verticale ou à leurs points d’intersection.

Vous devez donc essayer de placer l’horizon sur l’une des deux lignes de tiers horizontales. La composition la plus courante consiste à remplir le cadre avec 1/3 de ciel et 2/3 de sol. Si le ciel présente un intérêt (présence de nuages par exemple), vous pouvez faire l’inverse et remplir le cadre avec 2/3 de ciel et 1/3 de sol.

4630059296 25203cae4f z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un exemple réussi de l'utilisation de la règle des tiers. Remarquez également comme les lignes implicites formées par les bouts de bois permettent de guider le regard vers l'arrière-plan. © Tony Armstrong

6. Fermez le diaphragme

Quand vous photographiez un paysage, vous voulez que toute l’image soit nette, du premier plan jusqu’à l’arrière-plan. Pour arriver à un tel résultat, il n’y a pas de secret, vous devez fermer le diaphragme pour obtenir une profondeur de champ maximale. Il n’existe pas de valeur de référence, tout va dépendre des conditions de prise de vue, notamment de la distance à laquelle se situe le premier plan. Retenez tout de même qu’une valeur de f/16 fonctionne dans beaucoup de situations.

7. Faites la mise au point sur l’hyperfocale

La distance hyperfocale ou hyperfocale est le deuxième paramètre permettant d’obtenir une grande profondeur de champ en photo de paysage. En faisant la mise au point sur l’hyperfocale, la netteté s’étend de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini. Pour la calculer vous devez appliquer la formule suivante :

hyperfocale = (focale x focale) / (ouverture x cercle de confusion).

Sans rentrer dans les détails techniques, retenez que la valeur du cercle de confusion est de 0,02 mm pour un reflex avec un capteur APS-C (reflex d’entrée et de milieu de gamme).

Ainsi si vous utilisez un objectif avec une focale de 24 mm et une ouverture de f/16, l’hyperfocale est égale à :

hyperfocale = (24×24) / (16×0,02) = 1800 mm = 1,8 m.

En faisant la mise au point à 1,8 m votre image sera donc nette de 0,90 m jusqu’à l’infini.

Le calcul peut sembler un peu fastidieux mais vous pouvez trouver facilement une table synthétique en faisant une recherche sur internet.

8. Utilisez un téléobjectif

Cette astuce peut paraitre paradoxale dans la mesure où il est plus intuitif d’utiliser un grand angle pour couvrir une grande partie de la scène qui est sous vos yeux. Et pourtant, de nombreux photographes utilisent un téléobjectif pour isoler une partie du paysage. Un téléobjectif permet également d’aplatir la perspective et est parfois utilisé pour rapprocher différents plans.

4105054854 2927d15bc6 z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un petit téléobjectif (70 mm) a permis d'isoler le sommet de cette montagne baigné par une lumière matinale. © Trey Ratcliff

9. Essayez le format panoramique

Le format panoramique est un format allongé qui se prête bien aux photos de paysages. Vous pouvez par exemple utiliser les formats 1/2 ou 1/3 (la largeur est trois fois plus grande que la hauteur) qui sont des formats standards. Deux solutions s’offrent à vous. Soit vous recadrez une photo existante à l’aide d’un logiciel de retouche, soit vous prenez plusieurs photos que vous assemblez ensuite à l’aide d’un logiciel spécialisé.

10. Persévérez

En photo de paysage, vous êtes tributaire des conditions extérieures et notamment de la lumière. Il est rare d’obtenir d’excellents résultats dès le premier essai. Si vous en avez la possibilité, revenez photographier le même paysage plusieurs fois. Vous augmenterez vos chances de tomber sur une superbe lumière et de prendre des clichés saisissants. Cela vous permettra également de peaufiner vos réglages et d’améliorer la composition de vos photos.

Vous venez de découvrir quelques astuces que vous pourrez facilement mettre en pratique lors de vos prochaines sorties photo. J’espère que ces conseils vous ont été utiles et que vous cernez mieux quels sont les ingrédients d’une photo de paysage réussie. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de faire de belles photos et puis, surtout, n’oubliez pas de vous faire plaisir !


5 conseils pour maitriser l’art de la composition

Composer une photographie signifie organiser les éléments de celle-ci de la façon la plus harmonieuse qui soit dans le but de faire ressortir certaines émotions ou certaines idées.
Voici nos 5 conseils… votre « check-list », pour vous aider à réussir la composition de vos photos !

1) Choisir le cadrage

Le cadrage est un élément important de la photo, il faut donc réfléchir à celui-ci avant de prendre une photo. Naturellement on a plutôt tendance à utiliser un cadrage horizontal, compte tenu de la prise en main de l’appareil photo, ce choix permet de reproduire en photographie ce que voit notre œil et convient très bien pour les paysages par exemple. Cela dit, pensez au cadrage vertical, excellent choix dans le cas des portraits par exemple. Le format « portrait » peut donner une impression de proximité et de chaleur.

plan vertical 5 conseils pour maitriser l’art de la composition

© Yonathan Kellerman

2) Appliquer la règle des tiers

La fameuse règle des tiers stipule que les points forts d’une photographie se situent à l’intersection lignes de tiers qui divisent l’image en 3 « bandes » verticales et 3 horizontales. Il faut donc décentrer les éléments importants pour les placer sur les points de force, parce que l’œil est naturellement attiré par eux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, décentrer une personne contribue à la mettre en valeur ! Faites l’essai, vous vous en rendrez vite compte.

Règle des tiers 5 conseils pour maitriser l’art de la composition

© Mon Cours Photo

3) Équilibrer la composition

Pour réussir sa composition, il faut prendre en compte un à un tous les éléments de la photographie et chercher le meilleur équilibre entre eux.
A quoi doit-on réfléchir pour équilibrer sa composition ?
-       A la dimension des masses et à leur placement les unes par rapport aux autres (une grosse masse d’un côté, deux petites de l’autre par exemple)
-       A l’équilibre des tons et des teintes, par exemple, la teinte d’une petite masse doit être plus forte que celle d’une grosse masse, afin que les deux masses aient le même impact sur la photo
La recherche de l’équilibre de la composition se fonde naturellement sur l’utilisation des lignes de forces.
Petit conseil : pensez aux diagonales, aux radiales, aux symétries, etc.

datenhamster.org  5 conseils pour maitriser l’art de la composition

Belle utilisation des lignes de force, et opposition gauche (noir) et droite (blanc) © Datenhamster.org

4) Déplacez-vous

Ce conseil vous servira toujours en photographie : déplacez-vous ! Avant de prendre une photo, n’hésitez pas à faire quelques pas autour de la scène pour trouver l’endroit parfait d’où photographier. Si ça se trouve, en vous déplaçant de 3 mètres à gauche un petit détail va apparaître et aura beaucoup d’importance sur le rendu.
De même, n’ayez pas peur de vous mettre à genoux, de vous étaler par terre, ou au contraire de monter sur un banc pour rechercher de nouveaux angles de prise de vue.

Antonio Castagna 5 conseils pour maitriser l’art de la composition

© Antonio Castagna

5) Chercher de nouveaux effets

Pour les plus expérimentés, plusieurs éléments contribuent à rendre votre photo encore plus originale.
Vous pouvez tout d’abord jouer sur la perspective. Par exemple, la perspective en plongée peut réussir à transformer une scène banale en cliché intéressant de par la modification des lignes et la création de nouvelles ombres.
Vous pouvez également utiliser les reflets des vitres, les silhouettes, le cadre dans le cadre ou les ombres pour créer des effets sympathiques. En bref, laissez libre cours à votre imagination et cherchez les éléments qui rendront votre photo encore plus intéressante.

Luke Andrew Scowen 5 conseils pour maitriser l’art de la composition

© Luke Andrew Scowen

Pour apprendre à maîtriser ces règles, venez assister à nos stages photo L’Art de la Composition icon smile 5 conseils pour maitriser l’art de la composition

Chloé


3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

Bien que le noir et blanc soit aux origines de la photographie, ce processus connaît toujours un franc succès aujourd’hui.  Cela est entre autre dû à la force des clichés en noir et blanc. Vous êtes nombreux à nous demander conseil pour réussir de belles photos en noir et blanc… en voici quelques uns !

1/ L’importance de la lumière

La lumière est un élément primordial de toutes les photographies mais elle prend une importance encore supérieure dans le cas des photographies en noir et blanc… car il n’y a plus de couleurs ! Sans elles, nous devons nous concentrer sur les différents niveaux de gris, mais il y a un piège : deux couleurs différentes à l’oeil nu peuvent avoir exactement le même ton de gris, une fois passées en noir et blanc. Notre oeil n’étant pas forcément averti, nous vous recommandons donc d’analyser la lumière plus particulièrement : c’est grâce aux forts contrastes et intensités que les formes et masses que vous photographierez seront clairement perceptibles et reconnaissables.

Pour aller plus loin : pour mieux comprendre le fonctionnement de la lumière et apprendre à l’analyser, notre stage de photo « Lumière et mode manuel » est ouvert à tous les photographes de niveau intermédiaire.

Ndjamena Chad Darryl Evans 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

© Darryl Evans – Ndjamena, Chad

2/ La composition

En raison de l’absence de couleurs dans une photo noir et blanc, les moindres détails ne nous échappent pas et il faut donc particulièrement soigner la composition. En effet le moindre petit élément au bord du cadre, qui aurait pu rester imperceptible dans une photo en couleur rythmée par une couleur dominante par ailleurs, devient perturbateur si la photo est en noir et blanc. De même, certaines photos très graphiques, ou avec des effets de lumière très forts, n’ont finalement pas besoin d’être en couleur pour être facilement lisibles et appréciées.

Les règles de base de la composition restent les mêmes pour toute photo, avec une attention particulière au placement des différents éléments de la photo en fonction de la lumière. Ainsi, la composition et la lumière se rejoignent, puisque la composition doit s’appuyer sur la lumière ambiante pour nous permettre de distinguer des formes et des tons bien délimités.

Notre conseil : si vous voulez voir en détails toutes les règles de composition, n’hésitez pas à vous inscrire à un stage photo composition.

Ilebo Congo Darryl Evans 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

© Darryl Evans – Ilebo, Congo

3/ Le choix de prise de vue

Vous avez surement déjà essayé de prendre une photo en mettant votre appareil en mode noir et blanc. Ce mode peut donner de plus ou moins bons rendus en fonction des constructeurs.
Le plus sûr reste donc de réaliser votre photographie en couleur (en respectant les deux conseils précédents, cela va de soi !! ) puis de la convertir en noir et blanc avec un logiciel spécialisé. Il existe différents modes de conversion en noir et blanc. La conversion simple en niveaux de gris provoque une simple désaturation des couleurs qui donne une image très grise. La conversion par mélange de couches établit des niveaux de gris en renforçant la luminosité de certaines couleurs par rapport à d’autres, on obtient grâce à elle une image plus fidèle à la réalité. Nous la recommandons à ceux qui savent déjà utiliser leur logiciel.

N’oubliez pas : si vous souhaitez vous lancer dans la retouche numérique, pensez à shooter en RAW afin d’avoir une image riche en informations, et vous pourrez bientôt suivre notre cours d’initiation à la retouche numérique ! En attendant, nous abordons aussi ce sujet dans notre stage Photos sur le vif !

Maintenant c’est à vous de jouer icon smile 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

Nos remerciements à Darryl Evans, photographe de l’Agence VU depuis 1989 pour ses superbes photos réalisées en Afrique et nous vous tiendrons au courant de ses prochaines actualités artistiques ! En attendant, vous pouvez le retrouver en cours de photo !

Chloé


5 conseils pour réussir vos photos sous l’eau !

Vous souhaitez réaliser des photos marrantes pendant vos vacances, voici nos astuces pour réussir vos photos sous l’eau !

1/ Vérifiez votre environnement

Ce que je vais dire va certainement vous paraître évident… mais on n’est jamais trop prudent…
A priori, passer des heures et des heures dans une piscine avec votre appareil à essayer de capturer LA photo ne pose aucun problème. On rencontre rarement le grand requin blanc au coin de sa piscine !
Cela dit, si vous décidez d’expérimenter la photo sous marine dans l’océan, dans un lac ou dans une rivière, pensez à vous assurer que vous ne risquez rien, à tous les points de vue (il paraît que les requins préfèrent les rivières… il paraît !).

2/ Jouez avec la lumière

La photographie sous l’eau n’est pas si différente de la photographie habituelle, la clé du succès est encore la lumière.
Pour réussir vos photos, il faut donc réussir à capter un maximum de lumière, le plus simple étant de rester très près de la surface. Cet endroit permet de réaliser de nombreux effets : vous pouvez notamment vous amuser avec les rayons du soleil ou avec la réflexion de la surface.
Choisissez un après-midi ensoleillé, quand la lumière arrive de biais et illumine l’eau.
Cela dit, si les conditions météo ne sont pas parfaites, ou si vous souhaitez plongez plus profond, munissez-vous d’un flash pour faire ressortir les couleurs.
Petite astuce : on y pense peut être moins, mais faire une photo à moitié en dehors, à moitié dans l’eau donne aussi des effets très sympas.

photo sous leau 300x200 5 conseils pour réussir vos photos sous leau !

© Sasha Leahovcenco

3/ Profitez de l’espace

Là encore, il s’agit de composer la photographie comme à l’extérieur de l’eau mais en utilisant toutes les possibilités offertes par celle-ci. Vous pouvez plonger à la profondeur que vous voulez, donc réaliser des clichés « inhabituels ». D’en bas, d’en haut, d’en face ou de derrière, choisissez le meilleur endroit pour prendre votre sujet en photo.
Autre idée : en général, les photos prises de très près ne sont pas toujours à notre avantage… mais dans l’eau, ce genre de cliché est génial pour capter de nombreux détails rendant votre photographie très originale.

4/ Laissez-vous aller

Le plus fun dans l’eau, c’est que l’on flotte ! Même si ça vous paraît évident, réfléchissez à la manière de vous en servir pour obtenir de chouettes photos.
Par exemple, si vous vous postez à quelques mètres de profondeur avec votre appareil tourné vers la surface et que vos amis plongent, vous pourrez obtenir des clichés où ils sont dans des positions… inattendues.
Dans le même registre, essayez de photographier vos amis dans l’eau avec des objets incongrus (parapluies, livre, …)… en bref, laissez libre cours à votre imagination !

Photo Elena Kalis 300x297 5 conseils pour réussir vos photos sous leau !

© Elena Kalis – Alice in Waterland

5/ Fête des bulles

Suite à ce magnifique jeu de mot (!!), voici mon dernier conseil : utilisez les bulles dans l’eau pour donner du cachet à vos photos. Faites des essais pour apprendre à « doser » les bulles, puis trouvez un moyen de les utiliser pour mettre en valeur vos photographies.

Chloé


5 astuces pour photographier un arc en ciel

Parce que nous avons tous été confrontés au problème au moins une fois, voici quelques conseils pour vous aider à réaliser de belles photos d’arcs en ciel.

1/ Le trouver …

Parce que vouloir photographier un arc en ciel, c’est une chose, mais savoir où chercher pour en trouver un en est une autre.
Il faut savoir qu’un arc en ciel n’apparaît que lorsque de nombreuses gouttelettes d’eau sont présentes dans l’air et sont éclairées par une lumière intense. Vous pourrez donc tenter votre chance en cas d’orage ou d’averse, mais aussi, on y pense moins, près de chutes d’eau ou de fontaines.

2/ Choisir l’arrière-plan idéal

Pour réussir à capter les magnifiques couleurs d’un arc en ciel, il est largement conseillé d’utiliser un arrière-plan sombre pour permettre un contraste. Il faut chercher aussi à ne pas « surcharger » la photo avec des éléments superflus. Mon conseil est donc simple, analysez le paysage qui vous entoure et trouvez l’endroit qui donnera le meilleur rendu. N’hésitez pas à vous déplacer et à changer d’angle !

3/ Composer la photographie

Le but de la prise de vue est évidemment de prendre l’arc en ciel en photo, il faut donc faire en sorte que celui-ci soit mis en valeur au maximum. Reprenons donc les principes de base de la composition : règle des tiers, choix du cadrage en grand angle ou au contraire zoom sur une partie de l’arc en ciel seulement, symétrie, jeu avec les points de rencontre de l’arc en ciel (arbre, montagne, mer, sol, …).

3410797717 5a0e459242 z 5 astuces pour photographier un arc en ciel

© Andywon

4/ Choix de l’ouverture et de la vitesse

Vous pouvez faire varier la profondeur de champ pour jouer sur la netteté des éléments de votre photographie. Cela dit, dans le cas de l’arc en ciel, une faible ouverture du diaphragme est plutôt conseillée pour faire ressortir tous les éléments de votre photo de manière bien nette.
En ce qui concerne la vitesse, vous n’aurez souvent pas de sujet mobile sur ce type de photographie. On vous conseille donc d’utiliser des temps de pose relativement longs, afin de ne pas pousser les ISO et d’obtenir une image de qualité.

5/ Utilisation d’un trépied

Compte tenu des réglages dont nous venons de parler, et en particulier des longs temps de pose, l’utilisation d’un trépied est le meilleur moyen de stabiliser votre appareil pendant la prise. Si vous ne possédez pas de trépied, ou que vous ne l’avez pas sur vous – on tombe souvent sur les arcs en ciel par hasard -, essayez de trouver une autre astuce pour bien immobiliser votre appareil.

rainbow 5 astuces pour photographier un arc en ciel

En espérant que ces petits conseils vous serviront la prochaine fois que vous serez surpris par un orage estival !

Chloé


3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

Vous vous demandez sûrement comment faire pour qu’une banale photo de la tour Eiffel devienne une splendide photo artistique de la tour Eiffel… Ou bien comment faire pour que la photo d’un building à New York donne une impression de grandeur et de beauté.

Voici donc quelques conseils pour réussir vos photos d’architecture.

1/ Dressez un portrait

Tout d’abord, faire la photo d’un bâtiment revient à transmettre l’atmosphère qui se dégage autour du bâtiment, ou encore les sentiments ressentis à l’approche de la structure : concrètement, ça revient à en faire le portrait.

Pour réussir une belle photo, on vous conseille donc d’observer le bâtiment en question. Faites-en le tour, cherchez la plus belle façade, cherchez un détail sur un mur ou autour qui fera la différence. Bref, faites en sorte de rendre le meilleur de la construction.

Photo Christian 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Christian au cours « Paysages Urbains » du 4/06/11

2/ Jouez sur l’éclairage

En fonction du moment de la journée, la même photo d’un bâtiment peut totalement varier selon l’éclairage ambiant. Venir au lever ou au coucher du soleil permet notamment de profiter d’une lumière oblique … pour faire des photos différentes, de jouer sur les reflets, les textures et les formes.

Photo de Gaetan 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Gaëtan au cours « Paysages Urbains » du 25/06/11

3/ Organisez votre photo

Il est intéressant aussi de se poser la question de la composition. Comment mettre le bâtiment en scène pour que ça « rende bien ». Oubliez le cadrage de face et à hauteur d’homme, trop banal, vous aurez une photographie de « touriste », et ça, nous en avons déjà parlé dans l’article « 5 conseils pour éviter de faire des photos de touriste… en étant touriste ». Essayez d’organiser votre photo de la manière la plus judicieuse possible, parmi toutes les possibilités qui s’offrent à vous : utilisation de la répétition, de la symétrie, des formes géométriques, des lignes de fuite, sans oublier la règle des tiers.

Photo Johny 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Johny au cours « Paysages Urbains » du 25/06/11

Pour aller plus loin, suivez le cours de photographie « Paysages urbains », un stage photo ouvert à tous les appareils photo !

Maintenant c’est à vous de jouer !

Chloé


5 bonnes raisons de se mettre au Reflex

Pour mon premier article (je suis Chloé) j’ai choisi de vous donner les raisons qui m’ont poussé à me mettre au reflex.

Raison n°1
Faut-il le rappeler, le reflex permet de faire des photos de très bonne qualité et possède sur ce point un meilleur rapport qualité/prix que les compacts ou les bridges.
Pourquoi cela ? Parce que les capteurs des reflex sont de plus grande taille, avec une meilleure définition, et surtout parce que les optiques des objectifs donnent un meilleur rendu.

Raison n°2
Le reflex est l’appareil qui vous laissera la plus grande liberté dans les possibilités de réglages. Sensibilité du capteur, vitesse d’obturation, ouverture du diaphragme ou encore mode manuel pour les plus aguerris, vous avez vraiment la possibilité de choisir les réglages les mieux adaptés à la photo que vous voulez faire.
En particulier, le reflex permet de plus jouer sur la profondeur de champ pour la faire varier au maximum, grâce à un plus grand choix d’ouvertures (la plupart des bridges ne ferment pas au-delà de f/8).

Raison n°3
Le reflex possède, comme son nom l’indique, un système de miroirs à l’intérieur du boitier, si bien que l’image que l’on voit dans le viseur est exactement celle que l’on aura en photo.
Idéal pour composer sa photo au millimètre près !

Raison n°4
L’atout maître de votre reflex est l’objectif, que vous pouvez facilement changer en fonction du type de photo que vous prenez (paysage au grand angle, portrait au télé-objectif, macro…) et en fonction de votre budget (objectif lumineux, focale fixe).
Mon conseil : changez plutôt d’objectif que de boîtier, car vous obtiendrez une meilleure qualité d’image grâce à un bon objectif.

Raison n°5
Le reflex est plus réactif que le compact et permet de capter l’instant décisif. Lorsque vous appuyez sur le bouton de déclenchement d’un reflex pour prendre une photo, la prise est instantanée contrairement au compact qui ne démarre pas au quart de tour. Donc, bonne nouvelle, avec un Reflex vous ne louperez plus le sourire d’un bébé ou l’apparition d’un écureuil, tout sera dans la boîte !

Chloé

IMG 5178 5 bonnes raisons de se mettre au Reflex

Exemple d’un instant décisif !



10 questions à se poser avant de prendre une photo

On peut se poser 50 questions avant de prendre une photo… Pour simplifier, réduisons-les à 10, à la portée de tous et toutes, nous l’espérons ! En illustration, la vue du 1 étage de la Tour Eiffel un soir de printemps particulièrement agréable…

IMG 5425 10 questions à se poser avant de prendre une photo

1. Quel mode vais-je utiliser ? On exclut le mode automatique… alors, P (programme, idéal lors de la Découverte de son reflex), Av ou A (aperture ou Priorité ouverture), Tv ou S (time value ou speed, donc Priorité vitesse), ou M (Manuel !).

2. Quel format d’image vais-je utiliser ? JPEG pour les débutants, les pressés ou ceux qui n’utilisent pas de logiciel de post-production. RAW (« brut ») ou NEF (chez Nikon) si vous pensez avoir le temps de bien développer chaque photo et éventuellement de les accrocher au mur ou mettre sur votre blog… Ou les 2 en même temps, si vous n’êtes pas sûr !

3. Quelle sensibilité ISO vais-je utiliser ? La plus faible (autour de 100 ISO) sera celle qui vous fournira des photos de meilleures qualité, et sans bruit numérique. Cependant, si vous manquez de luminosité, n’avez pas de pied ou prenez un sujet mobile, il faudra pousser les ISO

4. Quelle balance des blancs vais-je utiliser ? Vous avez souvent un mode « auto » qui ne fonctionne pas trop mal, mais pour décider vous-mêmes de vos réglages, évaluer la température de couleur ambiante. Par exemple, en intérieur avec des lumières jaunes (nos bonnes vieilles ampoules à haute consommation), choisissez la balance des blancs « tungstène ». En extérieur nuageux, la balance des blancs « nuages », et ainsi de suite… Plus là-dessus dans notre stage photo sur la Lumière

5. Quelle mise au point vais-je utiliser ? Si vous êtes dans une situation compliquée (grille ou feuilles devant votre sujet…), choisissez la mise au point manuelle, nous y avons consacré un long article ! Si vous êtes en autofocus, vous avez encore le choix entre automatique, « single » pour les sujets qui ne bougent pas et pour pouvoir recadrer et « continued » pour les sujets en mouvement.

6. Ai-je besoin d’utiliser le flash ? A priori vous le voyez assez vite : votre sujet est totalement sombre et aucune lumière continue ne vient l’éclairer, ou encore il est à contre-jour… même en plein jour !

7. Ai-je besoin d’utiliser un trépied ? Oui pour les photos de nuit, ou même les photos de jour où vous souhaitez montrer un effet de douceur, ou simplement parce que vous manquez de lumière…

8. Dans quel sens cadrer ma photo ? Portrait ou paysage ? On a souvent trop tendance à rester en format paysage…

9. Ma photo est-elle bien composée ? Entre règle des tiers, cadrage, composition… Si votre oeil est satisfait, c’est que c’est peut-être bon ! Notamment, une sous-questions ici : les bords de ma photo comportent-ils des éléments perturbateurs ? Souvent, on s’occupe du centre de la photo… et à la visualisation, malheur ! Un bras coupé sur le côté, une poubelle mal placée, un tronc d’arbre derrière la tête de votre sujet … viennent gâcher votre photo. C’est quand même plus sympa de ne pas avoir à recadrer après ! Bref, attention aux détails qui tuent…

10. Ma photo montre-t-elle ce que je veux raconter ? Car vous avez peut-être élaboré un scénario dans votre tête, qui ne correspond pas au rendu… Il faut savoir raconter une histoire lisible par tous…

En conclusion, comme dirait Confucius : « Une image vaut mieux que mille mots ».

Bonne fin de semaine à tous !

Alexandra