flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘composition’

On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue

L’exposition des œuvres en couleurs du célèbre photographe Jacques Henri Lartigue s’ouvre aujourd’hui à la Maison Européenne de la Photographie. Jusqu’au 23 août 2015, ce sont plus de 100 photographies qui sont exposées, dévoilant un pan inédit de son œuvre.

Si Lartigue est surtout connu pour ses photos en noir et blanc, la couleur représente plus d’un tiers de la totalité de ses clichés. Et sur les 250 000 photos qu’il a prises en 84 ans de pratique de la photographie, cela fait une belle collection !

Lartigue a pratiqué la couleur à deux périodes de sa vie :

De 1912 (il est alors âgé de 18 ans) à 1927 :

Il expérimente le procédé autochrome, breveté par les frères Lumière, qui permet de fabriquer des images en relief. Cependant, la lourdeur de l’équipement et la lenteur du temps de pose l’amènent à délaisser cette technique. Le résultat, qui met en valeur la couleur, le mouvement et le relief, est toutefois étonnant et donne plus que jamais l’impression de plonger dans une autre époque.

Lartigue11 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

À partir de 1949 et jusqu’à la fin de sa vie :

Après une longue période consacrée au noir et blanc, Lartigue revient à la couleur, cette fois armé de son Rolleiflex, qui lui permet de photographier au format carré. Si vous avez lu notre article de la semaine dernière, Carré, mon beau carré, et souhaitez vous y mettre, c’est le moment de découvrir cette exposition pour vous en inspirer car la plupart des œuvres sont exposées au format 6×6 qui traduit à la perfection la vision achevée de Lartigue.

Lartigue4 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Les photographies de Lartigue sont si bien composées qu’on pourrait les croire mises en scène ou retouchées, alors qu’elles sont toujours le fruit de la spontanéité et le miroir des plaisirs qu’il prend dans la vie. Pour ce photographe instinctif, la couleur célèbre la joie, la sensualité et se prête, mieux que tout, à la célébration du printemps, des saisons, du ciel et de la beauté sous toutes ses formes sensibles.

Un en mot, ne ratez pas cette exposition qui vous donnera le sourire et vous fera rêver, en couleurs !

Lartigue1 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue5 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue2 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue3 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue9 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue8 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Lartigue7 On a vu, on a aimé : La vie en couleurs de Jacques Henri Lartigue© Jacques Henri Lartigue

Maison Européenne de la PhotographieExposition Lartigue – La vie en couleurs

Dates : du 24 juin au 23 août 2015

Horaires : ouvert au public du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45. Fermé lundi, mardi, jours fériés. Fermeture des caisses à 19h30.

Adresse : Maison Européenne de la Photographie, 5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris.

Site internet : Maison Européenne de la Photographie

Tarifs : 8 € / T.R. : 4,50 €


3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

Bien que le noir et blanc soit aux origines de la photographie, ce processus connaît toujours un franc succès aujourd’hui.  Cela est entre autre dû à la force des clichés en noir et blanc. Vous êtes nombreux à nous demander conseil pour réussir de belles photos en noir et blanc… en voici quelques uns !

1/ L’importance de la lumière

La lumière est un élément primordial de toutes les photographies mais elle prend une importance encore supérieure dans le cas des photographies en noir et blanc… car il n’y a plus de couleurs ! Sans elles, nous devons nous concentrer sur les différents niveaux de gris, mais il y a un piège : deux couleurs différentes à l’oeil nu peuvent avoir exactement le même ton de gris, une fois passées en noir et blanc. Notre oeil n’étant pas forcément averti, nous vous recommandons donc d’analyser la lumière plus particulièrement : c’est grâce aux forts contrastes et intensités que les formes et masses que vous photographierez seront clairement perceptibles et reconnaissables.

Pour aller plus loin : pour mieux comprendre le fonctionnement de la lumière et apprendre à l’analyser, notre stage de photo « Lumière et mode manuel » est ouvert à tous les photographes de niveau intermédiaire.

Ndjamena Chad Darryl Evans 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

© Darryl Evans – Ndjamena, Chad

2/ La composition

En raison de l’absence de couleurs dans une photo noir et blanc, les moindres détails ne nous échappent pas et il faut donc particulièrement soigner la composition. En effet le moindre petit élément au bord du cadre, qui aurait pu rester imperceptible dans une photo en couleur rythmée par une couleur dominante par ailleurs, devient perturbateur si la photo est en noir et blanc. De même, certaines photos très graphiques, ou avec des effets de lumière très forts, n’ont finalement pas besoin d’être en couleur pour être facilement lisibles et appréciées.

Les règles de base de la composition restent les mêmes pour toute photo, avec une attention particulière au placement des différents éléments de la photo en fonction de la lumière. Ainsi, la composition et la lumière se rejoignent, puisque la composition doit s’appuyer sur la lumière ambiante pour nous permettre de distinguer des formes et des tons bien délimités.

Notre conseil : si vous voulez voir en détails toutes les règles de composition, n’hésitez pas à vous inscrire à un stage photo composition.

Ilebo Congo Darryl Evans 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

© Darryl Evans – Ilebo, Congo

3/ Le choix de prise de vue

Vous avez surement déjà essayé de prendre une photo en mettant votre appareil en mode noir et blanc. Ce mode peut donner de plus ou moins bons rendus en fonction des constructeurs.
Le plus sûr reste donc de réaliser votre photographie en couleur (en respectant les deux conseils précédents, cela va de soi !! ) puis de la convertir en noir et blanc avec un logiciel spécialisé. Il existe différents modes de conversion en noir et blanc. La conversion simple en niveaux de gris provoque une simple désaturation des couleurs qui donne une image très grise. La conversion par mélange de couches établit des niveaux de gris en renforçant la luminosité de certaines couleurs par rapport à d’autres, on obtient grâce à elle une image plus fidèle à la réalité. Nous la recommandons à ceux qui savent déjà utiliser leur logiciel.

N’oubliez pas : si vous souhaitez vous lancer dans la retouche numérique, pensez à shooter en RAW afin d’avoir une image riche en informations, et vous pourrez bientôt suivre notre cours d’initiation à la retouche numérique ! En attendant, nous abordons aussi ce sujet dans notre stage Photos sur le vif !

Maintenant c’est à vous de jouer icon smile 3 conseils pour réaliser de belles photos en noir et blanc

Nos remerciements à Darryl Evans, photographe de l’Agence VU depuis 1989 pour ses superbes photos réalisées en Afrique et nous vous tiendrons au courant de ses prochaines actualités artistiques ! En attendant, vous pouvez le retrouver en cours de photo !

Chloé


3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

Vous vous demandez sûrement comment faire pour qu’une banale photo de la tour Eiffel devienne une splendide photo artistique de la tour Eiffel… Ou bien comment faire pour que la photo d’un building à New York donne une impression de grandeur et de beauté.

Voici donc quelques conseils pour réussir vos photos d’architecture.

1/ Dressez un portrait

Tout d’abord, faire la photo d’un bâtiment revient à transmettre l’atmosphère qui se dégage autour du bâtiment, ou encore les sentiments ressentis à l’approche de la structure : concrètement, ça revient à en faire le portrait.

Pour réussir une belle photo, on vous conseille donc d’observer le bâtiment en question. Faites-en le tour, cherchez la plus belle façade, cherchez un détail sur un mur ou autour qui fera la différence. Bref, faites en sorte de rendre le meilleur de la construction.

Photo Christian 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Christian au cours « Paysages Urbains » du 4/06/11

2/ Jouez sur l’éclairage

En fonction du moment de la journée, la même photo d’un bâtiment peut totalement varier selon l’éclairage ambiant. Venir au lever ou au coucher du soleil permet notamment de profiter d’une lumière oblique … pour faire des photos différentes, de jouer sur les reflets, les textures et les formes.

Photo de Gaetan 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Gaëtan au cours « Paysages Urbains » du 25/06/11

3/ Organisez votre photo

Il est intéressant aussi de se poser la question de la composition. Comment mettre le bâtiment en scène pour que ça « rende bien ». Oubliez le cadrage de face et à hauteur d’homme, trop banal, vous aurez une photographie de « touriste », et ça, nous en avons déjà parlé dans l’article « 5 conseils pour éviter de faire des photos de touriste… en étant touriste ». Essayez d’organiser votre photo de la manière la plus judicieuse possible, parmi toutes les possibilités qui s’offrent à vous : utilisation de la répétition, de la symétrie, des formes géométriques, des lignes de fuite, sans oublier la règle des tiers.

Photo Johny 3 conseils pour réussir vos photos d’architecture

© Moncoursphoto.fr – Photo de Johny au cours « Paysages Urbains » du 25/06/11

Pour aller plus loin, suivez le cours de photographie « Paysages urbains », un stage photo ouvert à tous les appareils photo !

Maintenant c’est à vous de jouer !

Chloé


5 bonnes raisons de se mettre au Reflex

Pour mon premier article (je suis Chloé) j’ai choisi de vous donner les raisons qui m’ont poussé à me mettre au reflex.

Raison n°1
Faut-il le rappeler, le reflex permet de faire des photos de très bonne qualité et possède sur ce point un meilleur rapport qualité/prix que les compacts ou les bridges.
Pourquoi cela ? Parce que les capteurs des reflex sont de plus grande taille, avec une meilleure définition, et surtout parce que les optiques des objectifs donnent un meilleur rendu.

Raison n°2
Le reflex est l’appareil qui vous laissera la plus grande liberté dans les possibilités de réglages. Sensibilité du capteur, vitesse d’obturation, ouverture du diaphragme ou encore mode manuel pour les plus aguerris, vous avez vraiment la possibilité de choisir les réglages les mieux adaptés à la photo que vous voulez faire.
En particulier, le reflex permet de plus jouer sur la profondeur de champ pour la faire varier au maximum, grâce à un plus grand choix d’ouvertures (la plupart des bridges ne ferment pas au-delà de f/8).

Raison n°3
Le reflex possède, comme son nom l’indique, un système de miroirs à l’intérieur du boitier, si bien que l’image que l’on voit dans le viseur est exactement celle que l’on aura en photo.
Idéal pour composer sa photo au millimètre près !

Raison n°4
L’atout maître de votre reflex est l’objectif, que vous pouvez facilement changer en fonction du type de photo que vous prenez (paysage au grand angle, portrait au télé-objectif, macro…) et en fonction de votre budget (objectif lumineux, focale fixe).
Mon conseil : changez plutôt d’objectif que de boîtier, car vous obtiendrez une meilleure qualité d’image grâce à un bon objectif.

Raison n°5
Le reflex est plus réactif que le compact et permet de capter l’instant décisif. Lorsque vous appuyez sur le bouton de déclenchement d’un reflex pour prendre une photo, la prise est instantanée contrairement au compact qui ne démarre pas au quart de tour. Donc, bonne nouvelle, avec un Reflex vous ne louperez plus le sourire d’un bébé ou l’apparition d’un écureuil, tout sera dans la boîte !

Chloé

IMG 5178 5 bonnes raisons de se mettre au Reflex

Exemple d’un instant décisif !



10 questions à se poser avant de prendre une photo

On peut se poser 50 questions avant de prendre une photo… Pour simplifier, réduisons-les à 10, à la portée de tous et toutes, nous l’espérons ! En illustration, la vue du 1 étage de la Tour Eiffel un soir de printemps particulièrement agréable…

IMG 5425 10 questions à se poser avant de prendre une photo

1. Quel mode vais-je utiliser ? On exclut le mode automatique… alors, P (programme, idéal lors de la Découverte de son reflex), Av ou A (aperture ou Priorité ouverture), Tv ou S (time value ou speed, donc Priorité vitesse), ou M (Manuel !).

2. Quel format d’image vais-je utiliser ? JPEG pour les débutants, les pressés ou ceux qui n’utilisent pas de logiciel de post-production. RAW (« brut ») ou NEF (chez Nikon) si vous pensez avoir le temps de bien développer chaque photo et éventuellement de les accrocher au mur ou mettre sur votre blog… Ou les 2 en même temps, si vous n’êtes pas sûr !

3. Quelle sensibilité ISO vais-je utiliser ? La plus faible (autour de 100 ISO) sera celle qui vous fournira des photos de meilleures qualité, et sans bruit numérique. Cependant, si vous manquez de luminosité, n’avez pas de pied ou prenez un sujet mobile, il faudra pousser les ISO

4. Quelle balance des blancs vais-je utiliser ? Vous avez souvent un mode « auto » qui ne fonctionne pas trop mal, mais pour décider vous-mêmes de vos réglages, évaluer la température de couleur ambiante. Par exemple, en intérieur avec des lumières jaunes (nos bonnes vieilles ampoules à haute consommation), choisissez la balance des blancs « tungstène ». En extérieur nuageux, la balance des blancs « nuages », et ainsi de suite… Plus là-dessus dans notre stage photo sur la Lumière

5. Quelle mise au point vais-je utiliser ? Si vous êtes dans une situation compliquée (grille ou feuilles devant votre sujet…), choisissez la mise au point manuelle, nous y avons consacré un long article ! Si vous êtes en autofocus, vous avez encore le choix entre automatique, « single » pour les sujets qui ne bougent pas et pour pouvoir recadrer et « continued » pour les sujets en mouvement.

6. Ai-je besoin d’utiliser le flash ? A priori vous le voyez assez vite : votre sujet est totalement sombre et aucune lumière continue ne vient l’éclairer, ou encore il est à contre-jour… même en plein jour !

7. Ai-je besoin d’utiliser un trépied ? Oui pour les photos de nuit, ou même les photos de jour où vous souhaitez montrer un effet de douceur, ou simplement parce que vous manquez de lumière…

8. Dans quel sens cadrer ma photo ? Portrait ou paysage ? On a souvent trop tendance à rester en format paysage…

9. Ma photo est-elle bien composée ? Entre règle des tiers, cadrage, composition… Si votre oeil est satisfait, c’est que c’est peut-être bon ! Notamment, une sous-questions ici : les bords de ma photo comportent-ils des éléments perturbateurs ? Souvent, on s’occupe du centre de la photo… et à la visualisation, malheur ! Un bras coupé sur le côté, une poubelle mal placée, un tronc d’arbre derrière la tête de votre sujet … viennent gâcher votre photo. C’est quand même plus sympa de ne pas avoir à recadrer après ! Bref, attention aux détails qui tuent…

10. Ma photo montre-t-elle ce que je veux raconter ? Car vous avez peut-être élaboré un scénario dans votre tête, qui ne correspond pas au rendu… Il faut savoir raconter une histoire lisible par tous…

En conclusion, comme dirait Confucius : « Une image vaut mieux que mille mots ».

Bonne fin de semaine à tous !

Alexandra


Encadrez vos photos !

Cela fait quelques temps que nous n’avons pas parlé composition de l’image, chers lecteurs, alors voici un petit conseil, ou plutôt un grand classique, qui marche à presque tous les coups… Le cadre dans le cadre.

Je suis allée vous chercher ce cadre lors d’un voyage en Amazonie, il y a quelques années…

P1070048 Encadrez vos photos !

Réglages : ISO 100, 1/125 s, F/9

L’idée dans cette photo est d’attirer l’oeil vers le « paysage », ou plutôt la maison tout en bois, toute fragile… Alors que juste en face, une « Assembleia de Deus » (sorte d’église nouvelle génération qui se développe rapidement depuis plus d’une dizaine d’années au Brésil) est en construction, et en briques ! J’avoue que j’étais très surprise de découvrir cela : tout un village de maisons en bois et sur pilotis, vulnérables au possible, et un seul bâtiment en briques…

Dans cette photo ce qui va ressortir au prime abord, c’est le contraste des couleurs, entre l’orange de la brique et le vert luxuriant et équatorial, c’est le cas de le dire, puis d’autres contrastes…

A retenir : encadrer une image va souvent apporter une histoire « en plus » à votre photo, particulièrement pour les paysages, et lui donner un peu de caractère !

Alexandra


5 questions à se poser avant de prendre une photo

Comme l’a dit John Stuart Mill, « La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard »…

Aujourd’hui, soyons prévoyants, et posons-nous les bonnes questions (autour d’un bon jus de fruit frais pour conjurer les virus de l’hiver) avant de prendre une photographie :

P1010140 5 questions à se poser avant de prendre une photo

1) Dans quel sens prendre la photo ?

On a souvent l’habitude de tenir son appareil photo d’une manière, soit horizontale (format « paysage »), soit verticale (format « portrait »). Demandez-vous si vous ne devriez pas changer de sens !

2) Est-ce que mon cadre est droit ?

Certes, les logiciels de retouche nous permettent de redresser les photos, mais ce serait quand même plus sympa de les faire bien droites dès le début, pour éviter d’avoir le mal de mer ou de terre… Pour cela, prenez des repères, ou dans le cas des habitués aux viseurs reflex, activez l’écran LCD avec quadrillage pour vérifier que vous ne tanguez pas ! Cela vous aidera aussi pour la composition de l’image.

3) Qu’est-ce que je veux raconter ?

Eh oui, car photographier signifie « écrire avec la lumière », donc quelle histoire voulez-vous écrire ? C’est tout l’art du photoreportage, mais c’est aussi pour capturer l’émotion d’un moment en famille…

4) Quel est l’arrière-plan ?

Souvent quand on photographie un sujet, on oublie de vérifier l’arrière-plan, et on découvre ensuite avec regret qu’une plante mal placée donne des oreilles de lapin à notre grand-mère ou qu’un personnage pas très inspirant passait sur le côté de la photo… Bref, il faut surveiller son arrière-plan aussi (en général on surveille bien le premier plan) car des éléments risquent de gâcher la photo.

5) Suis-je assez près du sujet ?

Aujourd’hui la plupart des appareils photo numériques sont dotés de zooms très puissants, et les bons reflex ont aussi des focales aux dimensions honorables… Alors utilisons ces appareils pour nous rapprocher du sujet ! La photo sera plus dynamique, le portrait plus intense, le souvenir plus fort, que si vous laissez le personnage en tout petit…

Est-ce que je me suis posée ces questions pour la photo ci-dessus ? Oui ! Surtout la 3ème icon wink 5 questions à se poser avant de prendre une photo

Heureusement, inconsciemment, intuitivement ou empiriquement, nous savons que ce sont de bonnes questions à se poser !

Alexandra


Une pause crabe au bout du monde…

Cette photo a été prise sur une plage du Vietnam… Il y faisait chaud, pas comme à Paris ces jours-ci icon wink Une pause crabe au bout du monde...

Vous ne le voyez peut-être pas au premier abord, mais ces locaux sont en train de déguster des crabes entiers sur la plage ! Comme sur la Côte d’Azur on déguste des beignets, ou sur les plages belges des crevettes, ou sur Copacabana du fromage grillé.

CIMG5111 Une pause crabe au bout du monde...

Un petit rappel de composition de photos pour les nouveaux lecteurs du blog : le sujet principal, le crabe les mangeurs de crabe, se situe sur le tiers inférieur de l’image, et sont situés une des lignes les plus fortes de la photographie. Que nous lisions une image de droite à gauche, ou de gauche à droite, presque toujours aussi, nous la lisons de haut en bas. Les personnages sont assis, et en même temps ils assoient la photo dans une certaine stabilité…

Et voilà l’apéro … une bonne mangue…

CIMG5108 Une pause crabe au bout du monde...

J’ai même envie de les rejoindre pour ce petit festin… Pas vous ?

Alexandra


Relax in Bali

Bali, l’île bénie des Dieux, connaît pratiquement une célébration religieuse par jour… C’est bien la veine du touriste qui aura toujours un événement à se mettre sous la dent ! Parfois cependant les célébrations sont réservées aux croyants, bref on entre pas dans un temple à la légère, d’ailleurs certaines règles d’habillement sont à respecter. Au diable les marcels et autres mini-débardeurs.

Cette photo en particulier nous montre les coulisses, ou plutôt l’attente, d’une célébration à l’un des Temples hindouistes de la Monkey Forest à Ubud.

IMG 7217 Relax in Bali

Ce que j’aime dans cette photo ? Deux choses.
1) La composition : avez-vous déjà entendu l’injonction « décentrez le sujet » ? C’est fait, ce qui donne un côté moins imposant aux femmes, à cause de l’architecture imposante justement du bâtiment où elles attendent la célébration. On les voit dans leur contexte.
2) L’attitude des femmes bien sûr : elles sont heureuses, aujourd’hui est un jour de fête religieuse, elles ont parré leurs plus beaux habits de soie et de dentelles pour certaines et attendent tranquillement le début des festivités !

Mes réglages : ISO 400, F/5 et 1/60ème de seconde à 35mm. Je n’ai pas retravaillé la photo, donc on peut remarquer les extrêmes entre lumières hautes et lumières basses car le bâtiment est à contre-jour, et le soleil puissant.

Une bonne dose de zénitude ne fait pas de mal pour bien commencer la semaine !

Alexandra


Le bleu est une couleur chaude !?

Cette photo que l’on aime est une exception pour confirmer la règle : le bleu, ici, est une couleur chaude. Parce qu’il faisait 35 °C à Recife, Brésil, quand je l’ai prise, parce que les murs et les portes sont usés par les pluies tropicales du pays maravilhoso*, parce que le type de droite porte des tongs (usées, certes)… bref il fait chaud dans cette photo !

Portes Bleues Mon Cours Photo Le bleu est une couleur chaude !?

Et pourtant ! Petit rappel : en photo comme en peinture, le bleu est la couleur la plus froide, suivie de près par l’indigo et le vert, alors que le orange et le rouge sont les couleurs les plus chaudes.

Quel est l’intérêt de savoir si les couleurs sont chaudes ou froides ? J’en vois 2, l’un artistique, l’autre plus technique :
-> artistique : les couleurs chaudes rendent votre photo plus chaleureuse, et vous le savez malgré vous : ne préférez-vous pas les photos prises en fin de journée (l’été) lorsque la lumière est rasante et le soleil orangé, « chaud » ? Si ? Nous aussi.
–> technique : une photo comprenant des couleurs aux températures opposées devra particulièrement être bien composée, car les couleurs seront alors contrastantes. Une photo comprenant des couleurs proches les unes des autres sera plus harmonieuse. Et si elle est bien composée, encore mieux !

Sacha**

*maravilhoso = merveilleux, clin d’oeil à « cidade maravilhosa » pour désigner Rio… la ville merveilleuse… certes pas sous tous rapports, on en reparlera
**Sacha = diminutif d’Alexandra en russe