flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘conseils photo’

La série photo « Strong is the new pretty »

La série « Strong is the new pretty » de Kate Parker rompt avec les stéréotypes en défendant une vision simple et naturelle de la beauté.

C’est en photographiant ses filles et leurs amies qu’elle a constaté que les images les plus réussies étaient celles où elles restaient spontanées.

Voici un aperçu de son travail :

body surfing 810x455 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

FirstTriathlon 810x648 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

learningtoskate 810x540 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

Skateboarder 810x540 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

Strong is the new pretty 02 810x539 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

Strong is the new pretty 15 810x648 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

Strong is the new pretty 17 810x540 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker

water break 810x540 La série photo Strong is the new pretty

© Kate Parker


Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

En laissant filtrer la lumière par un seul petit trou, la photographe Marja Pirila transforme les chambres de ses modèles en véritable camera obscura, renvoyant ainsi la vision du monde extérieur.

La photo révèle l’environnement de chacun, permettant ainsi de donner une nouvelle facette aux portraits.

A essayer chez vous !

150313 marja pirila 01 990x450 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 02 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 03 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 04 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 05 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 06 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 07 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila

150313 marja pirila 09 Les réflexions de Maria Pirila dans les chambres

© Marja Pirila


Photographier lors des Golden Hours

J’ai constaté que je vous ai parlé à plusieurs reprises des ‘’golden hours’’ mais qu’aucun de mes billets ne traite de ce sujet… J’ai donc décidé de réparer ça en vous écrivant un article très complet sur ces moments magiques, souvent oubliés par les photographes débutants.

1) Les “golden hours”, kesako ?

Les “golden hours”, aussi appelées ‘’les moments magiques’’, correspondent aux premières heures de la journée, lorsque le soleil vient de se lever, et aux dernières heures du jour, lorsque le soleil est sur le point de se coucher. A ne pas confondre avec « l’heure bleue » qui se situe juste avant le lever du soleil, et juste après le coucher du soleil : l’image sera plus froide.

La durée des ‘’golden hours’’ varie suivant les saisons. Malgré leur nom, ces moments peuvent se limiter à quelques minutes, il faut donc être prêt à appuyer sur le déclencheur.

Avec le changement d’heure, et l’alternance des saisons il est parfois difficile de savoir à sur quelles heures s’étalent ces moments-clés. Je vous conseille donc d’utiliser ce site : http://www.golden-hour.com/ qui vous renseignera sur les heures à privilégier pour vos photos.

Pour connaître le début et la fin des ‘’golden hours’’ vous pointez sur la carte l’endroit où vous souhaitez réaliser vos photos. Un calendrier s’affiche en bas représentant les heures de la journée, les zones jaunes désignent ces fameuses ‘‘golden hours’’.Golden Hours Photographier lors des Golden Hours

Exemple de ciel pris lors des ‘’golden hours’’© Wolfgang Staudt

2) Pourquoi photographier pendant ces heures-là ?

Lors des ‘’golden hours’’, la lumière est plus douce et les couleurs plus chaudes d’où le terme ‘’golden’’ qui signifie ‘’dorées’’. Les contrastes sont également moins marqués ce qui évite d’obtenir des photos avec des zones bouchées (sous-exposées) ou cramées (surexposées).

De plus, ces conditions lumineuses permettent de bénéficier d’une ambiance particulière pour vos photos. Les ombres apparaissent moins dures et se détachent mieux des sujets, ce qui autorise des effets très particuliers. Le ciel semble souvent très impressionnant avec des teintes chaudes et un éventail de couleurs bien plus important qu’à l’accoutumé.

Ces moments magiques se prêtent bien pour tous les types de photographies réalisées en extérieur, car le ciel est particulièrement coloré durant ces heures dorées. Bien sûr les photographies de paysages aux heures dorées sont impressionnantes, mais pensez également à tirer des portraits à ces moments-là, ils seront empreints d’une douceur agréable.

portrait Photographier lors des Golden Hours

© Trey Ratcliff

3) Comment profiter au mieux de ces moments magiques ?

Voici quelques recommandations à tous ceux qui aimeraient expérimenter la photo pendant les ‘’golden hours’’ :

-          Utilisez un trépied, car parfois les scènes photographiées sont très sombres à ces moments de la journée. Il serait dommage de rater une photo à cause d’un flou de bougé ou du bruit numérique dû à une valeur ISO trop élevée.

-          Arrivez avant le début des ‘’golden hours’’ pour préparer vos réglages.

-          Prenez plusieurs photos de la même scène. La lumière change rapidement à ces heures-ci et vous pourriez être surpris de la différence de rendu entre des photos a priori identiques.

-          Pensez à emmener une lampe de poche, et à vous couvrir. Il peut faire très froid tôt le matin, même en été :-).

Partagez avec nous vos meilleurs clichés pris pendant les ‘’golden hours’’ sur notre page Facebook ou notre compte Twitter.

A bientôt pour d’autres astuces photo,

Boris

The Li River Photographier lors des Golden Hours

© Trey Ratcliff


Apprendre à sélectionner ses photos

Vous avez sûrement remarqué qu’avec la photographie numérique on tend à accumuler rapidement un nombre d’images assez vertigineux. Une des questions récurrentes après une séance de photos est : dois-je ou non garder telle ou telle photo ? Les plus grands photographes gardent en moyenne 10% de leurs photos. Il est donc tout à fait normal de supprimer une partie des photos prises. Le travail d’un photographe consiste aussi à choisir quelles sont les photos qu’il doit montrer.

Maintenant, vous vous demandez certainement comment choisir une photo plutôt qu’une autre… A travers cet article je vais vous apprendre la marche à suivre pour détecter et sélectionner, vos meilleures photos.

Numerique Apprendre à sélectionner ses photos

1) Soyez patient

Évitez de trier vos photos à chaud, juste après une prise de vue. En effet, se laisser un délai pour revenir sur ses images est très bénéfique, vous serez capable de trier avec plus d’objectivité et d’efficacité.

Vous pouvez vouloir regarder vos photos juste après une prise de vue, mais pensez à ce conseil avant de supprimer vos photos. Personnellement j’attends une semaine avant de supprimer définitivement les clichés qui ne m’intéressent pas.

patience Apprendre à sélectionner ses photos

2) Éliminez les doublons

Dans un premier temps il est nécessaire d’identifier les images réalisées en double, cette étape permet de faire un tri assez large. Sur une vingtaine d’images aux rendus assez proches vous devriez pouvoir assez facilement vous séparer de la moitié d’entre elles.

Pour définir si une série d’image est similaire vous devez prendre en compte le cadrage, la pose du modèle, l’histoire de la photo…

Doublon Apprendre à sélectionner ses photos

3) Supprimez les photos techniquement ratées

Après avoir vérifié la présence de doublon il va falloir déterminer les photos ratées d’un point de vue technique. Vous devez faire particulièrement attention à la mise au point, au manque de netteté, aux flous, et à la surexposition ou sous-exposition. Bien sûr il est possible que ces effets soient voulus, dans ce cas-là il faut voir s’ils ont été correctement mis en œuvre.

Parfois il est possible de rattraper ces défauts grâce au post-traitement. Cependant, le temps nécessaire pour entreprendre ces retouches peut rapidement devenir long et fastidieux. Pour ma part j’essaye d’éviter de prendre plus de temps à réparer mes erreurs qu’à réaliser ma prise de vue.

4) Prenez en compte la composition

Grâce aux photos supprimées au préalable il doit vous rester seulement une poignée de photos. Je vous invite tout de même à pousser votre sélection plus loin ; pour cela vous devez prendre en compte s’il y a des éléments de composition gênants :

-Si votre cadrage n’est pas droit et que vous ne pourrez pas le redresser en post-traitement sans couper votre sujet.
-Si des objets ou des personnes en arrière-plan sont coupés en bord de cadre.
-Si des éléments distrayants rentrent en compétition avec votre sujet. Ce type de photo peut être amusant, il a un nom « le photobombing » : c’est quand un sujet se glisse au dernier moment dans l’image.
photobombing Apprendre à sélectionner ses photos

5) Laissez parler votre goût

La préférence pour une photo plutôt qu’une autre est très subjective et varie entre les personnes, elle est purement personnelle et dépend du regard et du vécu de chacun. Dans tous les cas, une photo doit vous plaire, raconter une histoire et faire passer un message.

Posez-vous ces questions :
- De quelle manière cette photo me parle ?
- Quel message cette photo me fait passer ?
- Qu’est-ce qui me plaît dans cette photo ?

C’est à travers nos préférences qu’on se construit un style photographique.

doisneau Apprendre à sélectionner ses photos© Robert Doisneau

Vous savez désormais comment choisir vos photos. Afin de rendre ce processus de sélection plus rapide je vous propose cet article qui vous apprendra comment améliorer sensiblement la qualité de vos photos.

N’hésitez pas à partager cet article sur tous les réseaux sociaux !

Boris


5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

Vous souhaitez vous améliorer en tant que photographe mais vous avez l’impression que malgré vos efforts vous ne progressez pas ? Vous l’ignorez peut-être, mais vous avez sans doute développé une mauvaise habitude…

1)Ne pas emporter votre appareil photo

Et oui, pour progresser dans n’importe quel domaine il faut pratiquer et c’est particulièrement vrai en photographie. La pratique permet de développer son œil et sa composition, ce qui constitue une base fondamentale pour tout art graphique.

MCP 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©MonCoursPhoto

Alors effectivement, il peut être compliqué de toujours trimballer son reflex, mais si vous l’équipez seulement d’une focale fixe de type 35 ou 50mm c’est déjà beaucoup plus simple. Je n’emporte pas toujours mon reflex sur moi mais j’ai mon Smartphone équipé d’un appareil photo. Certes la qualité n’est pas la même, mais si vous n’avez que ça sous la main n’hésitez pas et shootez.

2)Dormir tard et louper les golden hours

Les golden hours sont les heures durant lesquelles la lumière est plus douce et les couleurs plus chaudes. Cette lumière particulière est visible au petit matin, quand le soleil vient de se lever, et en soirée, quand le soleil est sur le point de se coucher.

golden hour cityscape line fringe focus 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©Rob Loukotka

Il est difficile de sortir quand les températures sont particulièrement froides me direz-vous. Motivez-vous en préparant des sorties avec d’autres photographes. Car si d’autres personnes comptent sur vous, il y a plus de chances que vous vous leviez.

3)Ne pas prendre soin de son matériel photo

Les négligences peuvent vite arriver, pas plus tard que lundi en changeant d’objectif, j’ai eu la maladresse de laisser mon boîtier ouvert face vers le haut. Une petite poussière à peine visible s’est glissée sur le miroir du reflex. La petite poussière est devenue bien visible lorsque j’ai regardé dans mon viseur. J’ai pu la nettoyer facilement mais cette poussière aurait très bien pu tomber sur mon capteur, ce qui est bien plus difficile à nettoyer. Quand vous changez votre objectif je vous conseille donc de vous mettre dos au vent et de tenir votre boîtier ouvert vers le bas.

4)Etre paresseux avec la composition

Souvent lorsque l’on prend une photo, on se contente de zoomer et de prendre 2 ou 3 clichés en format paysage. Ce n’est pas comme ça qu’on a le plus de chances d’avoir une composition originale.

Vous rapprocher du sujet vous permettra de mieux saisir l’instant photographié. Choisissez votre angle avec soin quitte à faire plusieurs photos sous différents angles. Pensez à prendre aussi des photos en format portrait et à mettre un genou au sol si nécessaire ;-).

photographer 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

5)Attendre des autres qu’ils décident pour vous

Lorsque vous regardez vos photos vous devez décider vous-même lesquelles conserver et lesquelles développer. Bien sûr si l’on vous propose d’en ajouter à votre sélection il est important de reconsidérer les photos initialement laissées de côté.

Rocky Schenck 5 mauvaises habitudes à éviter en photographie

©Rocky Schenck

Les critiques constructives sont toujours bonnes à prendre surtout si des critiques similaires reviennent sur différentes photos. Mais vous devez laisser parler votre goût, il reflète votre style et il vous permettra de le développer.

Boris


10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

La saison estivale (malgré la météo automnale…) est propice aux feux d’artifices. Alors à cette occasion et à l’approche du 14 juillet, nous vous avons concocté un petit tutoriel en 8 points pour réussir vos photos et pouvoir épater vos amis !

fireworks3 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

Les photos de feux d’artifices représentent un exercice qui peut sembler complexe, avec le choix du matériel et des réglages, car vous devrez travailler en mode manuel (eh oui !), de nuit, avec des vitesses très lentes… Rassurez-vous, même si vous êtes un grand débutant, vous y arriverez sans problème ;)

fireworks1 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

Alors, dépêchez-vous de lire le reste icon smile 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

    1 – L’emplacement

Idéalement, il faudrait venir repérer les lieux quelques jours avant. Le jour J, arrivez tôt sur place, pour ne pas être gêné par les têtes des gens ou autres poteaux, et pour choisir tranquillement le meilleur point de vue. NB : si vous êtes à Bordeaux ce 14 juillet 2012, vous pouvez vous inscrire au stage photo « Photos by night » que nous y organisons !

    2 – L’objectif

Comme pour des photos de paysages ou de nuit , il vaut mieux choisir un objectif grand angle, c’est-à-dire avec une focale courte, inférieure à 30mm. Donc pas la peine de vous surcharger avec vos supers objectifs 70-200mm, vous n’arriverez pas à avoir un bon cadrage, car l’angle sera trop contraignant. Les objectifs de base fournis avec votre boitier feront très bien l’affaire, comme le 18-55mm !

    3 – Le trépied

Il s’agit de l’élément INDISPENSABLE pour réussir vos photos. Comme nous le verrons par la suite, vos vitesses seront très faibles, le trépied servira alors à stabiliser votre appareil et à éviter les flous de bougé. Si vous ne disposez pas de trépied, vous pourrez tenter l’expérience en stabilisant votre appareil sur un mur ou le toit d’une voiture …

    4 – La télécommande

Facultative, ce petit accessoire permettra d’éviter les flous lors du déclenchement. Avec des vitesses lentes, le simple fait d’appuyer sur le déclencheur peut provoquer un léger flou sur la photo.

    5 – La mise au point

La mise au point doit être manuelle, et réglée sur l’infini. Pourquoi manuelle ? Car si vous restez sur une mise au point automatique, vous appareil cherchera à faire la mise au point avant le déclenchement, ce qui vous fera perdre un temps précieux, voire louper votre photo. Pourquoi infini ? Car au-delà d’une certaine distance, en général 3 ou 4 m, tout sera parfaitement net. Et vous serez (à mon avis) à plus de 3 ou 4 m des feux ! Alors pour cela, « débrayez » la mise au point (en général, cela se fait directement sur l’objectif) et tournez la bague avant de l’objectif vers l’infini.

map 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

    6 – Le mode manuel

Chers débutants, ne soyez pas effrayés !! Le choix de ce mode se fait pour deux raisons principales :

-          Les modes prédéfinis (« paysages », « nuit » ou même « feu d’artifice ») ne donneront pas l’effet escompté (trainées des feux trop claires ou trop sombres, trop floues…)

-          Vous choisirez vous-même la sensibilité, l’ouverture et la vitesse, donc aucun des modes semi-automatiques ne conviendrait !

    7 – La sensibilité

Avec des vitesses lentes & les explosions des feux, beaucoup de lumière passera. Inutile donc d’avoir des ISO élevés ! Je vous recommande de choisir 100 ISO : vous éviterez ainsi le bruit numérique et obtiendrez une bien meilleure qualité !

iso 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

    8 – La vitesse

Ahh, nous y voilà, LA vitesse ! Le rendu souhaité de votre photo dépendra essentiellement du temps de pose, qui devra être TRES LENT, c’est-à-dire supérieur ou égal à 3 secondes. Il n’y a donc pas de recette miracle, mais plutôt quelques conseils et ordres de grandeur :

-          Soit vous réglez votre vitesse entre 3 et 15s, en fonction de ce que vous voulez photographier (tir de jet, explosion, ou les deux). Le feu d’artifice durant plusieurs minutes, vous aurez le temps de faire des tests à différentes vitesses.

vitesse 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

-          Soit vous choisissez le mode B (pour BULB) : l’obturateur restera ouvert aussi longtemps que vous appuierez sur le déclencheur (ou la télécommande). Avec ce mode, on peut obtenir un effet vraiment sympa ! Notre recette : appuyez sur le déclencheur au départ d’un jet, puis mettez un carton devant l’objectif après l’explosion, ce qui bloque la lumière en maintenant l’exposition. Retirez le carton au départ d’un nouveau jet jusqu’à l’explosion et remettez le carton en place. Et recommencer avec d’autres jets, pour avoir un joli rendu de « bouquet final ».

    9 – L’ouverture

Nous le répétons encore une fois, mais vous travaillerez avec des vitesses lentes. Pour ne pas surexposer votre photo, il faudra donc « fermer » votre diaphragme, et avoir une « petite » ouverture du diaphragme, minimum F8 jusqu’à F13 environ. Travailler avec une petite ouverture représente un autre avantage : la profondeur de champ (zone de netteté) sera augmentée.

ouverture 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

    10 – Le cadrage

La difficulté lors du cadrage d’un feu d’artifice, c’est qu’on ne sait pas jusqu’à quelle hauteur les fusées vont monter… ! Comme vous êtes sur trépied, vous devez donc prévoir de cadrer large pour bien avoir toute l’étendue du feu, puis vous réajustez peu à peu votre cadrage. Le sens vertical / horizontal dépendra de la largeur du spectacle pyrotechnique. Par défaut, choisissez la verticale.

Fireworks Michelle Rafter 10 conseils pour réussir ses photos de feux d’artifices

© Michelle Rafter

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Envoyez nous vos plus belles photos à contact@moncoursphoto.fr et nous les posterons sur Facebook avec vos informations !


La Boîte à Photos #2 – Les vacances – Synthèse

La 2ème édition du projet collaboratif de la Boîte à Photos, que vous pouvez suivre en permanence sur Facebook ou Twitter, arrive à sa fin… après une semaine chargée en idées photographiques !!! Car ce sont 12 blogueurs (-euses) qui ont planché sur le sujet « Les Vacances »… certes c’est plus plaisant que de plancher sur les épreuves du bac (c’est le moment !). Vous retrouverez dans cet article une synthèse de chaque parution, et le lien vers celle-ci, pour apprécier l’original. Si avec toutes ces idées vous n’en re-exploitez pas quelques-unes… !

Le sujet « Les vacances » a, comme nous l’espérions, bien inspiré les 12 blogs participants, et s’il n’y a pas deux articles identiques (ouf !), j’ai identifié 3 grands thèmes traités de différentes manières avec 4 articles chacun, ce qui nous permet de vous restituer l’essentiel des articles de manière un peu plus ordonnée icon wink La Boîte à Photos #2   Les vacances   Synthèse

Voici donc les 3 thèmes, du plus abstrait au plus concret, puis les articles sont présentés au sein de chaque thème par ordre chronologique de parution :

1) La bonne attitude photo en vacances
2) Les vacances, ou l’occasion de tenter de nouvelles expériences photographiques
3) L’organisation de vacances photo, ou plutôt d’un voyage photo

boite à photo synthese La Boîte à Photos #2   Les vacances   Synthèse

1) La bonne attitude photo en vacances

La bonne attitude photo en vacances… notamment toutes les fois où on n’a pas eu de chance en photo…

Franky du Darth’s Blog aborde un sujet qui nous est tous arrivé en vacances… On rêve d’une photo et une fois arrivés à destination, un événement catastrophique et surnaturel nous empêche de prendre ce fameux cliché…
- Franky a loupé le sourire de la statue de la Liberté à New York à cause d’une tempête de neige d’anthologie ;
- Franky a loupé la muraille de Chine à plus de 3 mètres à cause de la pollution estivale…
Et franky nous donne une belle leçon de philosophie : arrêtons de nous plaindre, d’être frustrés… et concentrons-nous sur nos proches, ce sont les photos d’eux qui seront leur meilleur souvenir et on leur fera plaisir, et tout est bien qui finit bien ! Bref, « keep cool ».

La bonne attitude photo en vacances… évitez de prendre certaines photos !

Madame Oreille, blogueuse / photographe et grande voyageuse, retourne le thème proposé, les vacances, pour nous dire quelles photos nous ne prendrons pas cet été !
- Primo, nous devons éviter de prendre n’importe quoi devant un monument, et plutôt rechercher la créativité, d’autres angles de vue. A moins de vouloir faire comme le nain d’Amélie Poulain.
- Deuxio, nous ferions mieux d’éviter les photos de nous sous tous les angles, et de nous uniquement. N’oublions pas de photographier l’ambiance, les autres, les paysages… pas que nous.
- Tertio, nous ne prendrons pas des photos de nos doigts de pied en éventail, sauf si ceux-ci racontent une histoire (héroïque si possible)… A moins de faire une série sur le sujet, là c’est une autre histoire.

La bonne attitude photo en vacances… ne faites pas attendre vos proches !

Laurent Breillat, du blog Apprendre la photo, également initiateur du projet collaboratif de la Boîte à Photos, a choisi un angle pacifiste pour traiter des vacances, ou comment ne pas faire attendre nos proches, pendant que l’on prend des photos !
Pour commencer, Laurent démystifie les réglages parfaits, qui n’existent pas, ainsi que le mode tout manuel, en raison de ses contraintes, et nous conseille plutôt d’en rester aux modes créatifs : priorité ouverture, priorité vitesse voire mode P (programme), afin de ne pas avoir à tout régler à chaque photo (et donc de faire attendre nos proches).
Ainsi, Laurent nous conseille de ne nous « focaliser » que sur les paramètres importants de nos photos, à savoir la vitesse d’obturation (pour un sujet en mouvement, pour les besoins d’une pose longue), l’ouverture (pour la profondeur de champ) et la sensibilité ISO (en fonction de la lumière ambiante). Et rien d’autre.
Enfin si, il y a autre chose : après ces petits réglages, il faut quand même soigner sa composition, et nous retrouvons quelques règles de base.

La bonne attitude photo en vacances… ou comment concilier vie familiale et passion pour la photo ?

Cédric, du blog Aube-Nature, spécialisé dans la photographie animalière, nous conseille en 3 phases pour ne pas dégrader notre vie de couple / de famille pendant ses vacances.
- Phase 1 : se renseigner sur les opportunités photographiques : sur le net, à l’office du tourisme, à travers nos contacts photographiques…
- Phase 2 : profiter des sorties en famille pour faire notre repérage et évaluer le potentiel photographique d’un lieu, quitte à y revenir seul(e).
- Phase 3 : tenter une sortie photo, en solitaire ! L’idéal serait très tôt le matin, pour continuer la journée en famille, ou encore en même temps qu’une autre activité familiale à laquelle on peut ne pas participer (de la sortie sportive, ludique, à la séance de farniente sur la plage).
Dans tous les cas, il faut respecter des règles de bonne conduite : bien prévenir notre famille de nos horaires de chasseur d’image solitaire, respecter la nature et avoir conscience de ses dangers, de la marée montante à la chute en montagne, en passant par les grosses bêtes inconnues !

aube nature La Boîte à Photos #2   Les vacances   Synthèse

© Aube-Nature.com

2) Les vacances, ou l’occasion de tenter de nouvelles expériences photographiques

Nouvelle expérience : tentez la photo au smartphone pendant les vacances

Marc Charbonnier, du blog Fotoforum, un blog photographique, nous lance un défi : « utilisez uniquement votre Smartphone pour immortaliser vos meilleurs souvenirs estivaux ! » … à la recherche de l’effet waouh de nos fans perso.
Il nous prodigue 10 conseils pour la photo smartphone en vacances, parmi lesquels :
- attention à la définition si vous souhaitez les imprimer par la suite
- ayez conscience des limites techniques du smartphone : pas la peine de s’essayer à la photo de nuit, de gros plans…
- utilisez les applications pour donner une esthétique à vos photos
- faites des photos panoramiques
- utilisez l’écran notamment pour vérifier si votre retouche vous plaît : on peut faire des retouches directement sur l’appareil, ça c’est sympa !
- faites plusieurs versions d’une même photo
- n’oubliez pas d’imprimer cela sur un album photo !

fotoforum smartphone La Boîte à Photos #2   Les vacances   Synthèse

© Fotoforum

Nouvelle expérience : tentez la lomographie pendant les vacances

Le blog de Mon Cours Photo vous propose de profiter des vacances pour vous laisser tenter par l’expérience argentique de la lomographie, et vous en donne 10 bonnes raisons, et plein d’illustrations, parmi lesquelles :
- le côté pratique et léger du matériel
- la solidité
- la facilité d’utilisation
- le prix, léger également
- pas de souci de batterie
- la variété des rendus
- des résultats étonnants suite à la surexposition
- pas de post-traitement
- l’effet surprise quand on va chercher ses photos au labo
- un rendu vintage et sympa

Nouvelle expérience : l’appareil photo jetable (argentique) pendant les vacances

Antoine Anfroy du blog 1point2vue nous donne le sien, de point de vue : l’appareil photo idéal de nos vacances est un… appareil photo jetable, pour plein de raisons :
- moins de contraintes pratiques : il est robuste, il peut être étanche, on ne va pas vous le voler ;
- moins de contraintes techniques : tout est automatique, la mise au point est fixe (net de 1m à l’infini), la mesure de l’exposition est fixe (comme le temps de pose, l’ouverture et la sensibilité)
- vous pouvez aller à l’essentiel : soigner la composition et faire passer le message que vous souhaitez
- vous obtiendrez une bonne qualité d’image (pas reflex, mais mieux qu’un compact numérique premier prix)
- vous retrouverez le plaisir de l’argentique : vous attendrez le développement pour voir la photo
Quelques inconvénients sont liés à sa simplicité (pas de possibilité de faire des réglages) et à son prix (enfin, celui du développement puisqu’une photo coûtera 1 € environ).
Pour conclure, ce n’est pas le matériel qui fait le photographe, mais plutôt son projet, ses idées… et puis il faut qu’il se fasse plaisir !

Nouvelle expérience : la vidéo (facile) pendant les vacances

Benoît Marchal du blog Déclencheur nous propose d’expérimenter un nouveau type de photographie pendant nos vacances : la photo qui bouge, en utilisant une bande-annonce iMovie. Si la vidéo nous fait peur, cette solution est cependant rapide à la fois pour filmer, monter et partager.
Pour bien réussir sa bande-annonce, voici les conseils de Benoît :
- utiliser un reflex ou hybride récent (avec la fonction vidéo), avec un stabilisateur (comme Steadicam) ou un trépied
- à la fin des vacances, importer le résultat dans iMovie 11, choisir une bande-annonce et se laisser guider. Le montage devient simple.

3) L’organisation de vacances photo, ou plutôt d’un voyage photo

Pour des vacances photo réussies… préparez bien votre voyage !

C’est Aymeric du blog AMP Photographie qui a ouvert le bal des articles sur le thème des vacances, lundi dernier, en se concentrant sur la préparation de notre prochain voyage photo.
- Etape 1 : le matériel à emporter. Votre sac photo va être bien rempli… entre boîtier et zoom(s), cartes mémoire, flash, piles, etc.
- Etape 2 : la préparation du départ. Aymeric nous rappelle les aspects administratifs (visa, assurance maladie, change) mais aussi ludiques (livre), préventifs (cadenas, assurance du matériel photo), et géographiques (lieux à visiter, planning…).
- Etape 3 : la prise de vue et le post-traitement. Quelques précieux conseils vous permettront de protéger votre matériel photo. Aymeric dresse aussi une liste de méthodes photographiques en fonction de vos sujets, des horaires… Et enfin, il nous donne des pistes de thèmes sur lesquels travailler !

Pour des photos de vacances réussies… choisissez bien votre matériel

Greg de BonPlanPhoto nous livre ses secrets d’organisation en terme de matériel photo, d’autant plus qu’il revient fraichement de Bali. Il aborde donc, dans l’ordre :
- le choix du sac photo… un sac à dos à une bretelle, qui ne sert pas que pour le matériel photo d’ailleurs
- le choix des objectifs (si vous en avez plusieurs) en fonction de la destination : téléobjectif en safari, grand angle pour les paysages… il faut accepter de ne pas tout emporter, en se préparant bien !
- les accessoires indispensables, surtout le jeu de batteries et les pare-soleils
- les effets personnels : eau, crème solaire, bloc-note…
- le stockage de vos photos avec des cartes mémoires et des solutions de stockage
- la sécurité de votre matériel, de la douane à la rue, et du boîtier au capteur

bonplanphoto bali La Boîte à Photos #2   Les vacances   Synthèse

© Bonplanphoto

Pour des photos de vacances réussies… suivez ces conseils avant, pendant et après les vacances !

Julien du blog 13-design nous livre ses conseils pour réussir à coup sûr nos photos de vacances :
- Etape 1 : préparer ses vacances.
Il s’agit de vérifier ses connaissances photos, vérifier ses papiers, se munir d’un guide papier, imprimer ses mails importants, remplir son sac photo (d’accessoires, de cartes mémoires)…
- Etape 2 : c’est le grand départ.
En personne organisée, vous vérifiez sur votre check-list que vous n’avez rien oublié, et vous passez même acheter les derniers magazines photos pour peaufiner votre technique. Et vous commencez à prendre des photos, dès le trajet.
- Etape 3 : réussir ses photos sur place.
Julien nous propose des pistes pour ramener de belles photos, par exemple donner une dimension humaine aux photos, raconter une histoire, chercher l’insolite, s’imposer des thèmes, etc.

Les vacances du photographe animalier… peut-être avec une agence de voyages photo ?

Régis Moscardini du blog Auxois-Nature compare 2 agences de voyages « photo nature », dans un but simple : progresser, d’autant plus quand on a l’impression de stagner depuis quelques années de pratique de la photo animalière.
La solution prônée par Régis est donc de suivre un stage intensif d’au moins 7 jours consacré exclusivement à la photo. Afin qu’on en connaisse plus sur le sujet, Régis a comparé 2 agences sur les 3 critères suivant : ergonomie du site, contenu de l’offre, et tarifs.
- La 1ère agence citée, « Etendues Sauvages » obtient une note de 4/6 grâce à son site bien organisé, ses nombreuses offres pour les photographes animaliers, et la qualité des photographes encadrants.
- La 2nde agence, « Terres oubliées », obtient une note de 5/6 car les voyages proposés sont d’exception, et les encadrants photographes également.

Bonne lecture à tous, et bons préparatifs de vacances !!! Et si vous ne partez pas cette fois, vous avez quand même des pistes d’inspiration parmi tous ces articles !

Alexandra