flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘expo photo paris’

L’édition 2015 du festival Circulation(s) approche

Suite au succès de l’édition 2014 au Centquatre-Paris avec plus de 43000 visiteurs, le festival Circulation(s) remet le couvert pour sa cinquième édition !

Dédié à la jeune photographie européenne, le festival Circulation(s) propose du 24 janvier au 8 mars 2015 un regard croisé sur l’Europe à travers la photographie. Il a pour vocation de faire émerger les talents de la jeune photographie européenne et de faire découvrir au public la création artistique contemporaine innovante.  Cette exposition d’envergure réunit 46 photographes européens, la grande nouveauté de l’édition 2015 est une exposition à hauteur d’enfants, qui sera accompagnée d’un programme pédagogique et d’un ensemble d’activités pour le jeune public.

Circulation(s) a également pour ambition de créer des passerelles et de mettre en lumière les différentes structures européennes ouvrant à la promotion des jeunes photographes et les initiatives lancées par des commissaires, des galeristes, des festivals, des collectifs, des écoles de photographie ou encore des éditeurs européens. Le festival se distingue par son ouverture et son positionnement paneuropéen ainsi que sa vision prospective de l’innovation en terme de création contemporaine.

Voici quelques photos des artistes à découvrir :

AXÉN Kristoffer 1024x771 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Axén Kristoffer

LANKO Ola 767x1024 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Lanko Ola

VERDICKT Franky Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Verdickt Franky

EFSTATHIADIS Petros Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Efstathiadis Petros

FOUILLET Fabrice Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Fouillet Fabrice

VAN DER PALEN Lonneke 724x1024 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Van der Palen Lonneke

 

Infos pratiques :

Du 24 janvier au 8 mars 2015 au Cenquatre-Paris, 5 rue Curial 75019 Paris.

Du mardi au vendredi de 13h à 19h
Week-end de 12h à 19h
Fermé le lundi

Accès libre et gratuit

 


Graeme Williams : Frames of change

Et voici une autre expo à ne pas manquer pour tous les parisiens ou touristes qui seront à Paris au mois d’août et septembre.

Dans le cadre de la saison Sud-Africaine en France 2012-2013, la Galerie VU’ expose les œuvres de l’artiste Graeme Williams. Ces photographies hors du temps nous amènent à réfléchir sur l’homme et la société.

 Graeme Williams : Frames of change© Graeme Williams

« Fort de son expérience de peintre, ses photos prises entre chien et loup captent des mosaïques de réalités si différentes qu’elles semblent faites de collages ou manipulées numériquement, bien que ce ne soit pas le cas ; elles fragmentent la surface de la réalité, comme pour déchirer un voile. »

(Graeme Williams, texte de Gary van Wyk in Graeme Williams, Editions de l’OEil, 2010, extrait)

 Graeme Williams : Frames of change© Graeme Williams

Graeme Williams présente à travers ses photos les différentes facettes inhérentes à toute société : richesse et pauvreté, rêves et réalités, loisir et travail… Malgré les transformations en Afrique du Sud, la culture et la société demeurent marquées par la succession des régimes politiques et les modes de vie du passé.

imagew Graeme Williams : Frames of change© Graeme Williams

Infos pratiques :

Galerie VU’
Hôtel Paul Delaroche
58 rue Saint-Lazare
75009 Paris
01 53 01 85 85
La galerie est ouverte du lundi au samedi de 14h à 19h.
Exposition Frames of change du 12/07/13 au 31/08/13.


Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

En cette fin de mai le musée du Jeu de Paume accueille 2 expositions inédites dédiées à la photographie. En effet, c’est une grande première pour chacune des deux artistes exposées : première grande exposition européenne pour l’américaine Lorna Simpson, et première rétrospective sur son travail pour la palestinienne Ahlam Shibli. Nous avons eu la chance d’assister au vernissage ce lundi 27 mai,  j’ai donc décidé de vous écrire un petit billet sur ces expositions et sur tout le bien qu’on en pense chez Mon Cours Photo icon smile Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume .

Lorna Simpson

L’artiste américaine Lorna Simpson, née à Brooklyn en 1960, s’exprime grâce au support photographique, mais elle ne s’y limite pas et y ajoute du texte quand cela lui permet de donner davantage de profondeur à ses œuvres. Elle déploie également sa créativité débordante à travers des vidéos emplies de poésie.

« Le fil conducteur de mon œuvre est ma relation aux textes et aux idées qui entourent la notion de représentation » Lorna Simpson.

Waterbearer Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

Waterbearer, 1986 [Porteuse d’eau]. Épreuve gélatino-argentique, lettres en vinyle. © Lorna Simpson

Dans les 2 premières salles Lorna Simpson aborde les thèmes qui lui tiennent à cœur comme l’influence de la classe sociale et du paraître, mais aussi le sexisme, la surveillance et le voyeurisme.

Stereo Styles Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

Stereo Styles, 1988 [Styles en stéréo]. Dix Polaroid dye-diffusion noir et blanc, dix plaques en plastique gravées. Collection Melva Bucksbaum et Raymond Learsy © Lorna Simpson

Nous avons ensuite pu apprécier ses vidéos qui jouent sur la perception du spectateur en utilisant des miroirs et des retours en arrière. La  vidéo des joueuses d’échecs est bluffante, il nous a fallu un certain temps avant de découvrir laquelle était l’originale.

Chess Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

Chess, 2013 [Échecs]. Installation vidéo HD avec trois projections noir et blanc. © Lorna Simpson

En 2009 Lorna Simpson a réuni les images d’un couple des années 50 qui s’amuse à poser devant l’objectif. Elle a ensuite reproduit les mises en scènes des photos en jouant elle-même les deux rôles : féminin et masculin. Ce travail s’inscrit parfaitement dans le thème de l’apparence et du souvenir puisqu’il s’agit de photos d’inconnus achetées sur eBay par la photographe.

Photo vintage Lorna Simpson 1024x508 Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

© Lorna Simpson

Les photos sont très variées et on se prend rapidement au jeu en cherchant laquelle des deux représente Lorna. C’est très amusant de jouer au jeu des 7 différences icon smile Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume .

Ahlam Shibli : Phantom Home (Foyer Fantôme)

Ahlam Shibli, née en 1970, se penche sur la situation de minorités très diverses : les orphelins polonais, les soldats palestiniens, les communautés LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres)… Cependant ils partagent une même expérience : la perte du foyer.

Orphelinat Pologne Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

Ahlam Shibli, Sans titre (Dom Dziecka n° 30), Pologne, 2008, tirage chromogénique. © Ahlam Shibli

Ce qui frappe quand on compare le travail d’Ahlam Shibli à celui d’autres photojournalistes c’est le profond respect qui se dégage des photos. Ici l’artiste ne cherche ni à nous apitoyer sur les orphelins polonais, ni à nous choquer avec des images violentes ou obscènes. Elle nous invite à comprendre la situation sans faire de misérabilisme, en posant un regard bienveillant et prévenant.

Eastern LGBT Deux nouvelles expositions au Jeu de Paume

Au final la photographe palestinienne réussit le tour de force de traiter, à l’aide de 6 séries différentes, un seul et même thème.

Découvrez également la programmation Satellite

Cette programmation est présentée dans les espaces interstitiels du Jeu de de Paume (petit café, hall, mezzanine, foyer) et de la Maison d’Art Bernard Anthonioz, à Nogent-sur-Marne.

En ce moment, « Une exposition — un événement » soulève le questionnement de savoir si l’image d’une exposition disparait au profit de l’évènement qu’elle créée. C’est l’occasion de découvrir les œuvres de Mieko Shiomi, Maria Eichhorn et Tim Etchells. Cette exposition intéressera particulièrement les passionnés d’histoire de l’art et de scénographie.

Ces expositions sont riches d’enseignements sur le plan artistique et humain, et je vous recommande fortement d’y aller.

Expositions au Jeu de Paume, du 28 mai au 1er septembre 2013, au musée du Jeu de Paume

1, place de la Concorde 75008 Paris, accès par le Jardin des Tuileries, côté rue de Rivoli, métro Concorde, 01 47 03 12 50, mardi de 11 à 21h, mercredi à dimanche de 11 à 19h. Fermé le lundi. 8,50 ou 5,50€.

Site internet : http://www.jeudepaume.org/


Rétrospective Joel Meyerovitz

C’est jusqu’au 7 avril à la Maison Européenne de la Photographie, un endroit que j’affectionne non seulement parce que sa programmation trimestrielle est toujours de haute qualité, mais aussi parce que le cadre de cet hôtel particulier au cœur du Marais et de Saint-Paul à Paris est tout simplement magnifique.

meyerowitz nyc 1963 lady Rétrospective Joel Meyerovitz

Il y a toujours plusieurs expositions en même temps, mais nous allons nous concentrer aujourd’hui sur la plus attendue… et pour cause : la rétrospective du grand photographe new-yorkais Joel Meyerovitz, qui a commencé la photographie à 24 ans, et en a aujourd’hui 74.

meyerowitz mexico 19631 Rétrospective Joel Meyerovitz

Joel Meyerovitz est avant tout un photoreporter, dans la lignée de Henri Cartier-Bresson et de Robert Frank, qu’il rencontre à 24 ans. Sa particularité est d’avoir été un des premiers à défendre corps et âmes la photographie en couleur, ce qui nous vaut de superbes témoignages en couleurs de l’Amérique des années 60. On retrouve bien la notion « d’instant décisif » dans ses prises de vue, parfois amusantes,  d’autres fois provocantes, toujours intéressantes !

meyerowitz nyc 1963 Rétrospective Joel Meyerovitz

L’artiste a aussi, depuis 2001, photographié Ground Zero et l’évolution du lieu de l’effondrement des tours jumelles du World Trade Centre, et noir et blanc, cette fois, ce qui sert de fond d’archives monumental à la ville de New York. On ne pouvait en attendre de plus d’un artiste maintes fois primés et amoureux de sa ville natale.

meyerowitz florida 1965 Rétrospective Joel Meyerovitz

Infos pratiques:
Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy – 75004 Paris

Du mercredi au dimanche, de 11h à 20h (sauf jours fériés)
Entrée 4,50 à 8 €


Pola Festival à Paris

Délaissé depuis quelques années au profit du numérique, le format Polaroid est de nouveau à la mode, grâce au succès des applications mobiles (Instagram, notamment). On disait l’industrie du Polaroïd en fin de vie. Et pourtant. Ces clichés au côté « vintage », aux tons passés, avec ce grain si particulier et ces souvenirs inoubliables, ont maintenant leur propre Festival.

polafestival Pola Festival à Paris

Pola Festival

Le Pola Festival est le premier festival totalement réservé au photographe Polaroïd et à la photographie instantanée. Depuis le 6 Septembre 2012 et jusqu’au 30 Septembre, vous pouvez aller observer ces petites vignettes dans l’espace Confluences à Paris, un lieu de création et d’engagement artistique situé dans le 20ème arrondissement.

Organisée par l’association pluridisciplinaire L’Envolée Bleue, l’objectif de cette exposition est de redonner des couleurs et ses lettres de noblesse au format instantané. A travers la programmation, Pola Festival fait le lien entre les professionnels et les amateurs du Polaroïd.

Monsieur Paul Pola Festival à Paris

Monsieur Paul

523594 205797919550550 1206859969 n Pola Festival à Paris

Pola Festival

Au programme : des expos photos, des ateliers d’initiation à la photographie sous Polaroïd, des conférences et des lives. 16 artistes renommés exposent en ce moment pour le festival, 16 amoureux et passionnés de la photo instantanée.

Deux concours ont également été organisés : un premier concours avec pour thème « Il est grand temps de rallumer les étoiles », remporté par Alix Berard et un second concours avec pour thème « Votre madeleine de Proust », gagné par Alexandre Bouchon.

Et vous, êtes-vous adeptes du Polaroïd?


Kenro Izu à Paris

Après le succès d’une première exposition en Juillet 2012, la galerie In Camera, située dans le 7ème arrondissement de Paris, récidive et nous présente depuis le 4 Septembre les travaux d’un photographe très célèbreKenro Izu. Vous avez jusqu’au 15 Septembre pour découvrir ses clichés exceptionnels !

 Kenro Izu à Paris

Kenro Izu

Né à Osaka au Japon en 1949, Kenro Izu étudie l’art et la photographie dans l’université prestigieuse Nihon University College of Art à Tokyo de 1969 à 1972. Après avoir écumé le rôle d’assistant photographe à New York, Kenro installe son propre studio dans la ville américaine, se spécialisant dans la photo sur le vif.

Mais à partir de 1979, après un voyage en Egypte, il prend goût au voyage et décide d’entreprendre le projet de sa viela photographie de lieux sacrés. Ce projet le mènera d’abord aux Etats-Unis, puis en Amérique du sud et en Europe.

 Kenro Izu à Paris

Île de Pâques © Kenro Izu

 Kenro Izu à Paris

Egypte © Kenro Izu

Au milieu des années 1990, le photographe nippon s’attaque à l’Asie et reste scotché devant les temples d’Angkor : « ce lieu mystérieux entre la nature luxuriante et les temples sacrés« , dira-t-il. Il voyage donc dans le sud de l’Asie : le Cambodge, la Birmanie, le Tibet, l’Indonesie, le Vietnam et l’Inde.

De ses voyages, il a capturé les monuments dans la « profonde beauté de leur dégradation » et livre des clichés d’une qualité rare. En effet, si vous vous rendez dans la galerie, vous serez surpris par la résolution exceptionnelle et le niveau de détail des photographies.

 Kenro Izu à Paris

Tibet © Kenro Izu

 Kenro Izu à Paris

Cambodge © Kenro Izu


Helmut Newton, initiateur du Porno Chic, Au Grand Palais

Connu pour ses photographies jugées par certain(e)s comme sulfureuses, Helmut Newton peut être considéré comme l’un des précurseurs du porno chic dans le domaine de la mode & de la publicité. Son sujet de prédilection ? Les femmes. Sexys, exigeantes, provocantes et même dominatrices. Son but ? « Choquer les lectrices bourgeoises »

1976 vogue homme helmut newton Helmut Newton, initiateur du Porno Chic, Au Grand Palais

© Helmut Newton

Helmut

Né en 1920 à Berlin d’un père juif allemand et d’une mère américaine, Helmut Neustädter (son vrai nom) est très vite confronté aux femmes et à la photographie. A 7ans, il rencontre grâce à son frère une célèbre prostituée aux cheveux roux, cuissardes rouges & cravache, Erna la rouge, qui l’influencera énormément. Il devient à 16 ans apprenti auprès de Yva, une photographe reconnue, qui lui fera découvrir les portraits, les photos de mode & le nu. En 1938, il est contraint de partir en Australie, où il se fera naturaliser (il choisira le nom Newton) & épousera en 1948 l’actrice June Brunel, sa femme, sa muse.

Dans les années 60, il gagne sa vie comme photographe de mode & travaille pour des magazines comme Vogue, Elle et Marie Claire.

helmut n Helmut Newton, initiateur du Porno Chic, Au Grand Palais

© Helmut Newton

Le vrai Helmut Newton

En 1971, il échappe de peu à une crise cardiaque. Ce qui sera son déclencheur. Personne ne pourra plus jamais décider pour lui, ni les directeurs artistiques, ni les patrons de presse, ni les agences de pub. Le premier résultat arrive en 1976 avec son livre Femmes secrètes, où pour la première fois, le terme porno chic est employé.

« J’adore la vulgarité. Je suis très attiré par le mauvais goût, plus excitant que le prétendu bon goût qui n’est que la normalisation du regard »

helmut newton Helmut Newton, initiateur du Porno Chic, Au Grand Palais

© Helmut Newton

Il déclare sa flamme à l’érotisme sous toutes ses formes, à la vulgarité & raconte sa vision de l’histoire ;  il préfère les menottes et autres accessoires pornographiques aux paysages idylliques de cartes postales. Les femmes sont dominatrices & conquérantes, elles évoluent dans un monde de luxe extrême, en mêlant la mode au sexe.

Oui, Helmut peut déranger et scandaliser. Oui il malmène les codes.
Pervers ? Prodige ? Virtuose ?

catherine deneuve helmut newton Helmut Newton, initiateur du Porno Chic, Au Grand Palais

© Helmut Newton

Pour vous faire votre propre idée :

Du 24 mars au 17 juin
Au Grand Palais
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
Tous les jours de 10h à 22h (sauf le mardi)
Entrée plein tarif : 11€
Entrée tarif réduit (13-25ans) :8€


Exposition « A l’abri de rien », Samuel Bollendorff

samuel bollendorff Exposition A labri de rien, Samuel Bollendorff

© Samuel Bollendorff

A l’abri de rien :

Un ouvrage photographique qui fait suite à une enquête sur le mal-logement en France réalisée pour la fondation Abbé Pierre. Un sujet d’actualité dont on ne parle peut être pas assez, et pourtant :

-          3,6 millions de personnes sont dans une situation grave de mal logement

-          10 millions de personnes sont touchées par la crise du logement

-          15 millions de personnes ont des fins de mois qui se jouent à 50 ou 100 euros près

-          5 000 enfants ou plus sont atteints de saturnisme

Tout cela, en France, autour de nous. Samuel Bollendorff a nourri cette enquête photographique de nombreux témoignages à travers toute la France.

Parmi ces rencontres, Ouarda 13ans, vit dans un logement insalubre infesté de cafards et rongé par le salpêtre. Mme H vit avec son fils dans un garage  sans fenêtre où se déverse le tout à l’égout de ses voisins. Daniel vit dans une caravane avec sa femme, sans eau courante, utilise de l’alcool à brûler pour se chauffer. La famille V est composée de six personnes, qui vivent dans un 22m², malgré les recours déposés dans le cadre de la loi Dalo de 2008.

samuel bollendorff 1 Exposition A labri de rien, Samuel Bollendorff

© Samuel Bollendorff

Le résultat ? L’effroi des photos associé à l’émotion des différents témoignages, qui incarne la violence des statistiques.

Samuel Bollendorff est né en 1974. Photographe et réalisateur, il a abordé d’un regard social des sujets d’actualité forts comme l’hôpital (1998-2004), la police, la banlieue, la prison, le sida (2000-2003), l’école puis s’est intéressé aux oubliés de l’ascension économique chinoise à travers A marche forcée. Durant cette période, il a également réalisé un documentaire, Ils venaient d’avoir 80ans, chronique d’un an de la vie d’un service de gériatrie.

Il se consacre maintenant à de nouveaux formats sur le web, et a déjà réalisé Voyages au bout du Charbon en 2008 (documentaire interactif), Chroniques du nouveau monde en 2009 et A l’abri de rien

samuel bollendorff 2 Exposition A labri de rien, Samuel Bollendorff

© Samuel Bollendorff

A l’abri de rien, Agenda :

-          17 mars : diffusion exceptionnelle en avant-première dimanche au POINT EPHEMERE (200 quai de Valmy, 75010 Paris) à partir de 17h. Dans le cadre du Gouter d’Ecoute Arte Radio.

-          19 mars au 5 juin : exposition gratuite à la FNAC des Ternes (26-60 avenue de ternes, 75017 Paris), du lundi au samedi de 10h à 20h

-          30 mars au 8 avril : exposition au POINT EPHEMERE, tous les jours de 14h à 19h. Présence de l’artiste le 30 mars à 18h.

-          5 avril : vernissage & rencontre, FNAC des Ternes.

Bon week end à tous !

Gwen


Laëtitia Casta à travers l’objectif de Dominique Issermann

L’exposition à la MEP des photographies de Laëtitia Casta vue à travers l’objectif de Dominique Issermann accompagne la sortie d’un très beau livre aux éditions Xavier Barral, à moins que ce ne soit l’inverse !

Dominique Issermann CASTA 1 Laëtitia Casta à travers lobjectif de Dominique Issermann

L’histoire de Laëtitia Casta, nous la connaissons, ou plutôt nous connaissons sa superbe plastique qui alimente les magazines de mode depuis plus de 15 ans ! Mais cette série est différente, puisque Laëtitia Casta est mise à nue au sens propre : pas d’artifice, pas d’accessoire, pas de couleur, des poses intimistes, de l’abandon de soi… C’est l’exploit qu’a réussi Dominique Issermann dans une séance photo qui a duré 3 jours, au sein des Thermes de Vals dessinées par l’architecte Peter Zumthor, en Suisse.

L’histoire de Dominique Issermann vaut le détour : c’est tout simplement l’une des plus grandes photographes de mode, depuis près de 30 ans !
- En 1950, à 4 ans, elle prend sa première photo… précoce !
- Dans les années 70, elle a la vingtaine et passe 5 ans à Rome où elle participe à un concours de photo de mode qu’elle remporte, et sa vie bascule pour de bon dans la photographie professionnelle.
- Dans les années 80, elle photographie des stars (ou futures stars) : Isabelle Adjani, Gérard Depardieu, Serge Gainsbourg… et devient la photographe attitrée des collections de Sonia Rykiel pour plus de 10 ans.
- Dans les années 90, elle signe les affiches de campagnes de publicité dont nous nous souvenons tous : Trésor de Lancôme avec Isabella Rossellini, Chanel n°5 avec Carole Bouquet, Coco Mademoiselle avec Kate Moss, etc, etc, etc.
- Dans les années 2000, elle continue la photographie de mode et elle choisit de photographier Laëtitia Casta aux Thermes de Vals.

Dominique Issermann CASTA 41 Laëtitia Casta à travers lobjectif de Dominique Issermann

En effet, Dominique Issermann découvre l’architecture de Peter Zumthor aux Thermes de Vals et, raconte-t-elle :
« J’y entraîne Laëtitia Casta dans la chorégraphie d’un nouveau livre, une femme magnifique, nue, qui se place dans la perspective généreuse et fuyante d’un bâtiment parfait ».

ISSERMANN CASTA COUV3D 2 Laëtitia Casta à travers lobjectif de Dominique Issermann

Ainsi nait le beau livre intitulé « Dominique Issermann – Laëtitia Casta », aux Editions Xavier Barral.
72 pages, 32 photographies noir et blanc, des petits textes les accompagnant.
Prix : 58 €
Sortie  : janvier 2012

Et bien sûr, l’exposition est à la Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 25 mars !

Bonnes lecture & visite !

Alexandra


Les meilleures expos photo du moment

Vous êtes à Paris en cette fin d’année 2011, ce début d’année 2012, et vous cherchez à assouvir votre besoin de photographies ? En attendant la reprise de nos stages de photographie à Paris le vendredi 6 janvier 2012 avec Photos by night, voici notre best-of des expositions photo à ne pas manquer pour vous inspirer !

1. Jean-Paul Goude au Musée des Arts Décoratifs

Une rétrospective exceptionnelle jusqu’au 18 mars 2012 au Musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris.

Lisez également notre article « Jean-Paul Goude, le faiseur d’images« .

10 750 7b597 Les meilleures expos photo du moment

© Jean-Paul Goude

2. Diane Arbus au Jeu de Paume

200 clichés de la photographe américaine et de l’Amérique profonde, jusqu’au 5 février 2012 au Jeu de Paume, 1 Place de la Concorde, 75008 Paris.

Lisez également notre article « Le regard singulier de Diane Arbus au Jeu de Paume« .

Diane Arbus Les meilleures expos photo du moment

© Diane Arbus

3. De grands photographes à la Maison Européenne de la Photographie

William Klein nous fait voyager dans le Rome des années 50, un vrai délice entre scooters et Colisée !

William Kein Les meilleures expos photo du moment

© William Klein

Et Martine Franck expose ses photos d’artistes de tous pays, dans leur atelier, studio… chacun dans son univers, avec son propre caractère.

Martine Franck Les meilleures expos photo du moment

© Martine Franck

Jusq’au 8 janvier 2012 à la Maison Européenne de la Photographie, 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris,

Lisez également notre article « 6 nouvelles expositions à la MEP »

4. Edvard Munch au Centre Pompidou

140 oeuvres à découvrir : peintures, photographies, autoportraits… jusqu’au 9 janvier 2012 au Centre Pompidou, 75004 Paris

Lisez également notre article « Edvard Munch, l’oeil moderne au Centre Pompidou »

Edvard Munch 1 Les meilleures expos photo du moment© Edvard Munch

Bonnes visites, et bonnes fêtes !

Alexandra