flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘Exposition Paris’

Candidatez pour etre le prochain photographe exposé à Paris

Tentez votre chance pour participer en tant qu’exposant aux rencontres photographiques du 10ème !

La bibliothèque Château d’eau et la Mairie du 10ème arrondissement de Paris organisent tous les deux ans Les Rencontres Photographiques du 10ème. La prochaine édition, parrainée par Antoine d’Agata, se déroulera du 15 octobre au 28 novembre 2015. Cette manifestation s’articule autour d’une exposition centrale, située dans le hall de la mairie du 10ème, ainsi que d’environ 90 expositions qui parsèment les 70 lieux de l’arrondissement prévus à cet effet.

Ces rencontres permettent aux photographes de se faire remarquer en participant à l’évènement, avec la possibilité d’être exposé à l’issue de celui-ci.

paris54 Candidatez pour etre le prochain photographe exposé à Paris

pixium st laurent Candidatez pour etre le prochain photographe exposé à Paris

Pour participer, rien de plus simple, il faut habiter, travailler ou étudier dans le 10e arrondissement de Paris, ou bien être inscrit à la Bibliothèque Château d’eau (l’inscription étant gratuite). 10 lauréats seront sélectionnés pour exposer dans le hall de la Mairie. Les autres candidats seront exposés dans l’un des 70 lieux d’exposition et feront partis du catalogue final.

Les documents sont téléchargeables sur le site des Rencontres Photographique du 10èmehttp://rencontresphotoparis10.com

On souhaite bonne chance à tous ceux et celles qui souhaitent concourir, vous avez jusqu’au 16 mai 2015 pour présenter vos photos !

 

Hôpital Lariboisière à Paris 10 Candidatez pour etre le prochain photographe exposé à Paris

 

 


L’édition 2015 du festival Circulation(s) approche

Suite au succès de l’édition 2014 au Centquatre-Paris avec plus de 43000 visiteurs, le festival Circulation(s) remet le couvert pour sa cinquième édition !

Dédié à la jeune photographie européenne, le festival Circulation(s) propose du 24 janvier au 8 mars 2015 un regard croisé sur l’Europe à travers la photographie. Il a pour vocation de faire émerger les talents de la jeune photographie européenne et de faire découvrir au public la création artistique contemporaine innovante.  Cette exposition d’envergure réunit 46 photographes européens, la grande nouveauté de l’édition 2015 est une exposition à hauteur d’enfants, qui sera accompagnée d’un programme pédagogique et d’un ensemble d’activités pour le jeune public.

Circulation(s) a également pour ambition de créer des passerelles et de mettre en lumière les différentes structures européennes ouvrant à la promotion des jeunes photographes et les initiatives lancées par des commissaires, des galeristes, des festivals, des collectifs, des écoles de photographie ou encore des éditeurs européens. Le festival se distingue par son ouverture et son positionnement paneuropéen ainsi que sa vision prospective de l’innovation en terme de création contemporaine.

Voici quelques photos des artistes à découvrir :

AXÉN Kristoffer 1024x771 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Axén Kristoffer

LANKO Ola 767x1024 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Lanko Ola

VERDICKT Franky Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Verdickt Franky

EFSTATHIADIS Petros Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Efstathiadis Petros

FOUILLET Fabrice Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Fouillet Fabrice

VAN DER PALEN Lonneke 724x1024 Lédition 2015 du festival Circulation(s) approche

© Van der Palen Lonneke

 

Infos pratiques :

Du 24 janvier au 8 mars 2015 au Cenquatre-Paris, 5 rue Curial 75019 Paris.

Du mardi au vendredi de 13h à 19h
Week-end de 12h à 19h
Fermé le lundi

Accès libre et gratuit

 


Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Depuis trente-cinq ans, Martin Parr photographie des scènes de la vie ordinaire qui ont le don de nous prendre au dépourvu, pressentant la vulnérabilité inhérente à chacun de nous.
Aujourd’hui il nous invite à le suivre à travers Paris. Pendant deux ans, Martin Parr s’est penché sur les Parisiens et les Parisiennes et a photographié les Champs-Élysées, les touristes, le 14 juillet, les défilés de mode, le salon d’aéronautique du Bourget, Paris Plage, les musées, les foires d’art, le salon de l’agriculture…

Une soixantaine d’œuvres, images inédites et clichés plus anciens, illustre ainsi le Paris de Martin Parr, notre capitale vue par le plus anglais des photographes.

Martin Parr Fashion week Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Fashion Week 2013, © Martin Parr

Martin Parr Festival Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris. Festival en plein air, 1999 © Martin Parr

Martin Parr Goutte dOr Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

La Goutte d’Or. Prière dans la rue, 2011 © Martin Parr

Martin Parr Le Louvre Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris, Le Louvre, 2012 © Martin Parr

Martin Parr Notre Dame Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris, Notre-Dame, 2012 © Martin Parr

Martin Parr Oeufs Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris, 1997 © Martin Parr

Martin Parr Paris Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris, Tour Eiffel, 2012 © Martin Parr

Martin Parr Pompier Les photos inédites de Martin Parr à la MEP

Paris. Le bal des pompiers, 14 Juillet, 2012 © Martin Parr

 

Infos pratiques :

La Maison Européenne de la Photographie

5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris

Ouvert au public du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45.
Fermé lundi, mardi, jours fériés, et périodes d’inter-expositions.

Plein tarif : 8 €
Tarif réduit : 4.5 €

 


L’exposition Henri Cartier-Bresson en images

Découvrez les photographies d’Henri Cartier-Bresson, l’œil du XXème siècle, lors de la rétrospective organisée au Centre Pompidou.

Voici un avant-goût en images :

Martine Franck Paris France 1967 Collection Eric et Louise Franck Londres gallery carroussel Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Les jambes de Martine © Henri Cartier-Bresson

 

Premiers conges payes bords de Seine France 1936 Collection Fondation Henri Cartier Bresson Paris gallery carroussel Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Premiers Congés payés © Henri Cartier-Bresson

henri cartier bresson2 Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Pique-nique © Henri Cartier-Bresson

Foule attendant devant une banque pour acheter de l or Shanghai 1948 Collection Fondation Henri Cartier Bresson Paris gallery carroussel Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Bousculade devant l’entrée d’un vendeur d’or à Shanghai © Henri Cartier-Bresson

Derriere la gare Saint Lazare Paris France 1932 Bibliotheque nationale de France Paris gallery carroussel Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Derrière la gare Saint-Lazare © Henri Cartier-Bresson

Camagueey Cuba 1963 Epreuve gelatino argentique tirage d epoque Collection Fondation Henri Cartier Bresson Paris gallery carroussel Lexposition Henri Cartier Bresson en images

Camagueey, Cuba © Henri Cartier-Bresson

Infos pratiques :

Du 12 février 2014 au 9 juin 2014

de 11h00 à 23h00

Galerie 2 – Centre Pompidou, Paris

Site internet : Centre Pompidou


« Parisienne en été »

Profitez de l’été pour vous cultiver en allant voir une expo photo à Paris… sur les parisiennes, en été !

Pendant l’été Paris se ressource, fini la grisaille, l’agitation, et les rues encombrées, les parisiennes profitent de leurs vacances en s’étendant sur les rives de la Seine ou en se rafraîchissant avec un thé.

Thé au Ritz Boris Lipnitzki Parisienne en été

Thé au Ritz, 1925 © Boris Lipnitzki

Cette volonté de savourer ces instants de calme n’est pas nouvelle. En effet, l’exposition ‘’ Parisienne en été ’’ nous invite à découvrir une ambiance estivale et vintage propre au siècle passé. Les photographes Henri Roger, Albert Harlingue, Boris Liptnizki, Laure Albin Guillot et bien d’autres, ont mis leur art au service de cette belle saison, en immortalisant les moments de détente des parisiennes entre 1880 et 1960.

parisienne en ete paris Parisienne en été

C’est afin de rendre hommage à ces artistes, et à la ville lumière, que la Parisienne de Photographie a décidé de décorer les docks et la Cité de la Mode et du Design de leurs œuvres. Il ne tient qu’à vous d’aller y jeter un œil pour  découvrir les tendances des étés du siècle dernier.

Exposition ouverte du 21 juin au 6 octobre 2013, de midi à minuit, accès libre.

Parisienne en ete Parisienne en été

Infos pratiques :

Les Docks – Cité de la Mode et du Design

34 quai d’Austerlitz
75013 Paris
Tél : 01 76 77 25 30
Mail : contact@citemodedesign.fr
Du 21 juin au 6 octobre 2013, de 12h à 00h
Entrée libre


André Morain à la Maison Européenne de la Photographie

La Maison Européenne de la Photographie ouvre aujourd’hui ses portes à sa nouvelle série d’expositions. J’ai fait parti des chanceux qui étaient au vernissage hier soir et j’ai décidé de vous faire partager ma visite et mon ressenti. Ce cycle d’expositions nous entraîne dans l’univers de plus de six artistes différents, et j’en ai retenu un en particulier, mon préféré : André Morain.

Jack Lang André Morain à la Maison Européenne de la Photographie

Jack Lang devant une œuvre de Jaume Plensa, Paris, Jeu de Paume, 1997 © André Morain

L’intérêt que j’ai éprouvé pour son travail vient à la fois de l’esthétisme de ses photographies et de l’aspect historique de son travail. Pendant quarante ans (entre 1962 et 2012) André Morain a capturé les moments-clés du monde artistique à travers des photos pleines de spontanéité. Grâce à elles, on découvre les artistes-phares du 20ème siècle en train de contempler les œuvres de leurs collègues. Ceci m’a à la fois fait sourire et profondément ému.

Brassaï Robert Doisneau André Morain à la Maison Européenne de la Photographie

Brassaï et Robert Doisneau en 1981 au Centre Pompidou ©André Morain

Cette exposition nous fait complètement voyager dans le temps : on rencontre des artistes maintenant disparus (Man Ray, Salvador Dalí, Jacques Prévert…) et d’autres artistes que l’on voit vieillir (Nikki de Saint Phalle, Christian Boltanski, Annette Messager…).

Andy Annette Christian André Morain à la Maison Européenne de la Photographie

Photo 1: Andy Warhol

Photo 2: Annette Messager, Christian Boltanski, exposition “Richard Serra”, Paris, centre Pompidou, 1983-1984 © André Morain

En effet, André Morain a photographié une myriade d’artistes, de galeristes, d’écrivains, d’hommes politiques, de conservateurs, de collectionneurs… tous appartenant au milieu artistique en étant acteur ou promoteur. J’ai pu ressentir la fascination que tout le monde a pour ces artistes ainsi que le plaisir de pouvoir les observer dans un autre cadre : ils ne posent pas, ces photos sont prises sur le vif.

IMG 2098 André Morain à la Maison Européenne de la Photographie

Enfin, beaucoup de photos m’ont aussi fait rire et je vous invite à courir vite à cette exposition pour découvrir le talent d’André Morain et les visages ces générations d’artistes qui se sont succédés.

Infos pratiques:

Maison Européenne de la Photographie

5/7 rue de Fourcy – 75004 Paris

Du mercredi au dimanche, de 11h à 20h (sauf jours fériés)

Entrée 4,50€ à 8 €


Samuel Bollendorff pour les mal-logés

En ces temps de fêtes de Noël, nous avons une pensée particulière pour les personnes seules, défavorisées, ou mal-logées. C’est pourquoi l’article d’aujourd’hui vous recommande vivement l’exposition d’un photographe talentueux et engagé. Après avoir mis en images les maux qui rongent le système de Santé, la Police, l’Ecole et les prisons en France, le photoreporter Samuel Bollendorff s’est attaqué à un autre mal qui ronge notre société : le mal-logement. En France, le constat est sans appel, près de 3,5 millions de personnes vivent dans une situation de mal-logement.

samuelbollendorff03 Samuel Bollendorff pour les mal logéssamuelbollendorff04 Samuel Bollendorff pour les mal logés

© Samuel Bollendorf

Le long du Canal Saint-Martin, quai de Valmy, le photographe expose 16 images géantes sur le mal-logement, sur des destins fragiles… La précarité est saisissante. Chacune des images nous raconte une histoire, celle d’une homme, d’un enfant et on se surprend à voir la diversité dans celles-ci.

Cette exposition, au regard de tous, fait suite au web-documentaire « À l’abri de rien« , enquêtant sur le mal-logement en France et qui a reçu le Prix Europa 2011 du meilleur projet en ligne et Grand Prix Communication & Entreprise 2011. Réalisé et financé par la Fondation Abbé Pierre, ce film montre 15 portraits d’hommes et de familles.

Toutes les affiches sont collées sur des passerelles, sur les écluses ou sur les murs des ponts du Canal Saint Martin, jusqu’au 8 avril 2013.
L’exposition est donc gratuite et vous retrouverez encore plus d’informations sur le site de la Fondation Abbé Pierre.

samuelbollendorff01 Samuel Bollendorff pour les mal logés

samuelbollendorff02 Samuel Bollendorff pour les mal logés

© Samuel Bollendorf


Les plus belles femmes du monde, par Willy Rizzo

Amis photographes et amateur de beautés fatales, cette exposition est faite pour vous. Présentant le travail du photographe Willy Rizzo, on y croise les regards de Monica Bellucci, Marilyn Monroe et Milla Jovovich, dans « Les plus belles femmes du monde » au Studio Willy Rizzo.

med 10 monica bellucci venise 2002 jpg Les plus belles femmes du monde, par Willy Rizzo

Monica Bellucci © Willy Rizzo

med 2 brigitte bardot paris 1956 jpg Les plus belles femmes du monde, par Willy Rizzo

Brigitte Bardot © Willy Rizzo

Willy Rizzo est un des photographes phare de la seconde moitié du 19ème siècle. Devenant Directeur artistique du magazine Paris Match, il photographie les plus grandes stars, de Brigitte Bardot à Marilyn Monroe, en passant par Marlon Brando et Audrey Hepburn. Photographe multi-talent, il réalisera également des photoreportages pour le magazine Point de Vue.

Dans cette exposition photo, on retrouve le regard hypnotisant de Monica Bellucci, sa photo la plus connue de Monica Knowland, la beauté fatale Marilyn Monroe, ou encore le charme slave de Milla Jovovitch. Le photographe les a choisies pour leur beauté et leur charme et a réussi à en capter toute leur féminité et leur intimité.

L’exposition « Les plus belles femmes du monde » se déroule du 7 Décembre 2012 au 6 Janvier 2013 au Studio Willy Rizzo (12, rue de Verneuil 75007 Paris, Metro Rue du Bac).

med 29 monica knowland studio vogue 1961 jpg Les plus belles femmes du monde, par Willy Rizzo

Monica Knowland © Willy Rizzo

med 3 milla jovovitch cannes 2002b jpg Les plus belles femmes du monde, par Willy Rizzo

Milla Jovovich © Willy Rizzo

Et selon vous, qui est la plus belle femme du monde ?


Distances Différentes à l’Institut Suédois

La Suède est en vogue à Paris. Et il n’y a pas que dans le football mais aussi dans la photographie. La preuve avec l’exposition exceptionnelle présentée par l’Institut Suédois à Paris : Distances Différentes. Dans le cadre du Mois de la Photo, ils ont décidé de mettre en lumière une sélection des 5 photographes du moment qui réinterprètent très librement la photo de mode.

Diapositive1 Distances Différentes à lInstitut Suédois

© Julia Peirone

Denise Grünstein, Julia Hetta, Martina Hoogland Ivanow, Julia Peirone et Elisabeth Toll bousculent les codes de la photographie de mode, un milieu trop aseptisé qui anéantit toute tentative de liberté. Ils en prennent ainsi sur les couleurs, les ombres et les modèles y sont sérieusement entachés. Une atmosphère étrange et énigmatique y est cultivée.

Ces cinq regards, tous féminins, nous embarquent dans une beauté suédoise dérangeante mais fascinante. Denise Grünstein, éminente portraitiste suédoise, nous propose des visages dans un environnement naturel, dans une marre d’eau, dans une forêt glaciale ou sous un ciel bleu éclatant.

Les lumières douces et timides du studio et les fonds sombres sont la spécialité de Julia Hetta. On plonge dans une ambiance froide et des contrastes fascinants. A côté, on retrouve les lumières tamisées et suggestives de Martina Hoogland. On entre dans un univers onirique, dérangeant dans la plupart de ses clichés.

Julia Hetta Distances Différentes à lInstitut Suédois

© Julia Hetta

Elisabeth Toll Distances Différentes à lInstitut Suédois

© Elisabeth Toll

Julia Peirone nous propose de découvrir la jeunesse suédoise, ces corps tout juste sortis de l’adolescence, aux visages expressifs. Elle réussit ainsi à capter des expressions et des grimaces qui les trahissent. A l’instar de Julia, Elisabeth Toll s’attaque également à la jeunesse, en travaillant avec minutie la mise en scène très plastique et aseptisée.

L’exposition Distances Différentes se déroule à l’Institut Suédois (11 Rue Payenne 75003 Paris; Metro 8 Chemin Vert ou Metro 1 Saint Paul), du 7 novembre au 27 janvier 2013.


La Photographie en France de 1950 à 2000

A l’occasion du Mois de la Photo, la Maison Européenne de la Photographie a décidé de mettre la photographie française à l’honneur à travers une très large rétrospective du début des années 50 à 2000. La MEP nous offre de découvrir les multiples visages de la photographie : presse, mode, publicité ou design. Toutes les formes et les styles sont exposés.

Dans cette exposition, on y remarque les grandes différences entre la photographie d’il y a 60 ans et celle d’aujourd’hui. Notamment dans l’approche pratique et concrète des photos de 1950 et la recherche plus subjective, artistique de la photographie contemporaine. Elle démontre parfaitement cette métamorphose du paysage photographique : le passage d’un art moyen à un art noble, du photo-reportage à la photographie qui exprime un point de vue beaucoup plus personnelle.

h1 5 La Photographie en France de 1950 à 2000

© Pierre et Gilles

h1 7 La Photographie en France de 1950 à 2000

© Philippe Salaün

Au fil de l’expo, on remarque les changements sociaux que la France a connu : le passage d’une société agraire à une société de masse, au mode de vie urbain. Avant, la photographie s’affichait dans les journaux et sur les murs des villes. Recevoir chaque mois son magazine permettait de découvrir le monde. Puis elle devient petit à petit une forme d’art et d’expression. Aujourd’hui, déclinée sur les panneaux publicitaires et partout sur la toile, la photographie est presque devenue banale, dans une société entourée d’images.

La Maison Européenne de la Photographie dessine une histoire rarement contée et expose ce parcours de 50 ans de photographie en France à travers des noms célèbres : Cartier-Bresson, Izis, Dieuzaide pour la photographie humaniste, Boltanski, Fleischer pour la vague artistique à Depardon pour la photographie comme histoire racontée à un enfant.

h1 2 La Photographie en France de 1950 à 2000

© Gilles Caron / Fondation Gilles Caron

h1 8 La Photographie en France de 1950 à 2000

© Patrick Tosani / Adagp

L’exposition La photographie en France 1950-2000 se déroule du 14 Novembre 2012 au 13 Janvier 2013, à la Maison Européenne de la Photographie (5 Rue de Fourcy 75004 Paris; Metro Sain-Paul).