flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘paris’

L’épicerie de Santa Teresa

Pour respecter le droit à l’image lors d’un cours photo Paris, il est conseillé soit de demander à vos sujets si cela ne les dérange pas que vous les preniez en photo, soit de ne pas montrer les visages, comme sur la photo ci-dessous. Vous apprendrez en cours photo sur la vitesse, qu’une manière simple de flouter les personnages est d’utiliser une faible vitesse d’obturation de votre appareil photo reflex numérique. En maîtrisant les autres paramètres-clé à la réalisation de photo en mode manuel que sont l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO, vous pourrez effectuer ces clichés facilement.

P1010003 Lépicerie de Santa Teresa

Cette épicerie se situe à Santa Teresa, le Montmartre de Rio de Janeiro, et je l’adore tant elle m’impressionne par sa hauteur de plafond et son côté suranné ! Pour les réglages, j’ai utilisé ISO 100, une vitesse d’1 seconde et une forte oubverture du diaphragme avec mise au point sur les étagères de victuailles, soit F/3,1.

Vous trouverez certainement de pareilles épiceries à Montmartre en cours photo Paris !

Alexandra


Joueurs d’échec

Quelle chance de faire un stage photo Paris… pas besoin de chercher très loin l’inspiration. Promenez-vous au Jardin du Luxembourg par exemple, et les sujets photogéniques sont multiples. C’est ainsi que ces joueurs d’échec ont gentiment accepté que je les prenne en photo tandis qu’ils recherchaient une stratégie de victoire… J’avais choisi volontairement de ne pas jouer les paparazzis, car je me retrouve souvent dans ce genre de situation en voyage : je veux photographier des personnes, mais elles sont tellement proches de moi qu’elles me verront et je ne veux pas les brutaliser, donc je leur demande poliment si ça ne les dérange pas.

IMG 5240 Joueurs déchec

Par cette belle journée d’été j’ai réglé mon Canon EOS 450 D sur 100 ISO, privilégié une large ouverture de diaphragme à F/5,6 ce qui confère une profondeur à l’image avec les arbres et promeneurs en arrière-plan.

A bientôt pour un stage photo Paris de photos sur le vif !

Alexandra


Les volcans indonésiens

Le volcan Merapi fait hélas l’actualité et nous pouvons « admirer » dans les journaux une photographie numérique ici et là de ce volcan situé à 30km de Yogyakarta en Indonésie, qui a craché des cendres ces jours-ci à des centaines de mètres alentours, recouvrant les terres et les villages d’une nappe blanchâtre… Le Gunung Merapi de son vrai nom signifie « montagne de feu » et est effectivement l’un des volcans les plus actifs de la planète.

Peu téméraire en vacances, j’ai plutôt choisi d’aller admirer un quatuor de volcans : le Kursi, le Bromo (d’où sort une fumée étonnament blanche), le Batok et en arrière-plan le Semeru, point culminant de Java à 3 676m d’altitude.

IMG 6352 Les volcans indonésiens

Cette photo a été prise non sans souffrance entre le froid du petit matin aoûtien (heureusement j’avais acheté un bonnet rose hors de prix que j’espère bien remettre cet hiver à Paris), la rudesse du réveil (4h du matin en vacances…!) et l’embouteillage des jeeps menant les touristes au même point de vue privilégié. C’est quand même aux premières loges que j’ai pu tenter plusieurs réglages (sans trépied) et vous fais partager cette photo prise à ISO 400, 1/4 de seconde et une large ouverture de F/6,3.

Si vous allez un jour en Indonésie, ne manquez pas de passer par ce paysage car même si les photographies numériques constituent de beaux souvenirs, la beauté d’un lever de soleil à cet endroit est un souvenir exceptionnel !

Alexandra


Paris ville moderne

Vous n’êtes jamais contents de vos photos de bâtiments et de monuments en vacances ? Vous ne savez pas comment appréhender la perspective et positionner vos sujets ? Alors vous devriez suivre un cours photo Paris sur la ville et l’architecture. Vous y apprendrez notamment l’importance des lignes, vous reverrez les règles des tiers et de composition de l’image. Le problème quand vous photographiez des tours d’en bas, c’est qu’elles ne paraissent pas droites à cause de la perspective… Et vos photos vous semblent bancales, alors qu’il ne s’agit pas de la tour de Pise !

Une idée pour pallier cet effet est de montrer les bâtiments autrement, par exemple en utilisant des reflets, comme ci-dessous.

IMG 8687 Paris ville moderne

Ce qui m’a attiré en premier lieu dans cette photo étaient les rayons du soleil qui passaient à travers les vitres du rez-de-chaussée du bâtiment, pour s’élancer au sol (partie basse de la photo). Puis j’ai aimé le reflet des deux bâtiments éclairés par le soleil du matin… On dirait que les rais de lumière au sol proviennent de ces bâtiments. On cherche alors à comprendre dans cette photo quelle lumière est directe, et laquelle est reflétée… Tout en voyant les deux bâtiments d’une ville moderne.

Ainsi, pour donner une touche d’originalité et de mystère à vos photos, profitez des glaces, miroirs ou autres vitres pour jouer avec les reflets et, parfois, perdre le lecteur ! Et continuez à suivre des cours photo Paris pour profiter des expériences des photographes professionnels.

Alexandra


A table !

Pas besoin d’aller au bout du monde pour prendre de belles photos. En cours photo Paris vous parcourerez l’une des villes les plus photogéniques du monde… Et pourrez ensuite mettre en pratique vos leçons dans votre salle à manger !

IMG 8063 A table !

Les secrets de cette photo ? Le léger contre-jour et la profondeur de champ. La lumière en fin de journée est beaucoup plus chaude et agréable, et elle arrivait sur les verres en les faisant scintiller… J’ai réglé mon Canon EOS 450 D sur ISO 400 et tenté de minimiser la profondeur de champ pour mettre en valeur le service au premier plan. J’ai donc choisi une très grande ouverture du diaphragme, se traduisant par un petit chiffre sur mon appareil photo : F/5,6. Puis, la lumière étant limitée, j’ai également limité la vitesse de l’obturateur à 1/40 et avec une focale de 50 mm, très standard.

Heureusement que je n’ai pas attendu la fin du repas pour prendre cette photo… les taches des verres de vin renversés lui auraient enlevé de la superbe ! Ceci dit, un cours photo Paris dans un bar à vin, ça vaut le coup… à suivre !

Alexandra


La fabrique d’offrandes

Un stage photo Paris passionnant est celui des photos prises sur le vif, ou photoreportage. Cela consiste à apprendre comment réussir des photos de parfaits inconnus, souvent dans leur univers de  travail.

Cette balinaise se trouvait au marché d’Ubud, et son métier consiste à préparer des paniers à offrandes à partir de feuilles de riz, particulièrement résistantes, que d’autres balinaises achèteront pour y déposer quelques fleurs, grains de riz et de l’encens qu’ils donneront en offrande tôt le matin, avant de manger quoi que ce soit : l’hindouisme. Je trouvais cette femme belle et concentrée dans son art, je lui ai demandé avec le langage des signes si je pouvais la prendre en photo et, cerise sur le gâteau, elle m’a offert ce sourire et ce regard plein de bontés !

IMG 7585 La fabrique doffrandes

Mon Canon EOS 450 D était réglé sur 800 ISO en raison de la pénombre matinale, grande ouverture de F/5,6 et vitesse assez lente de 1/60.

A bientôt lors d’un stage photo Paris dans les marchés !

Alexandra


Coup de coeur : Kimiko Yoshida

Ma dernière découverte coup de coeur : la photographe japonaise Kimiko Yoshida à la Maison Européenne de la Photographie (Paris, 4ème) jusqu’au 31 octobre 2010.  Sa collection « Peintures » porte bien son nom, puisqu’elle va au-delà de la photographie avec une mise en scène, un maquillage et des couleurs magnifiques. Elle y transpose des chefs d’oeuvre de maîtres anciens tout en détournant des vêtements haute couture, et ça donne :

IMG 0152 Coup de coeur : Kimiko Yoshida

Ou encore :

IMG 0154 Coup de coeur : Kimiko Yoshida

Bref, on en voudrait bien dans notre salon !

Sont également présents en ce moment les chefs d’oeuvre de Karl Lagerfeld, un véritable génie qui a exploré et exploité des supports divers et variés qui ont alimenté la publicité et les magazines de mode. Un vrai passionné : « La photographie fait partie de ma vie . [...] Je regarde le monde et la mode avec l’oeil de l’appareil ». Et on aime ça ! Egalement jusqu’au 31 octobre 2010 rue de Fourcy, foncez-y !

Alexandra


Les jumeaux

Les stages photo à Paris proposent des cours sur la composition de l’image, particulièrement utiles pour les personnes avec peu de connaissance en peinture classique ou en graphisme… et encore moins en photographie. Une des règles sacrées est la règle des tiers qui divise l’image en trois espaces verticaux et trois horizontaux. Cependant, quelle règle n’a pas son exception ? Cette exception s’appelle la symétrie !

Par exemple :

IMG 5986 Les jumeaux

La scène est amusante, et à première vue ces conducteurs de becak (sortes de pousse-pousse à vélo en Indonésie) semblent être exactement dans la même position… Mais en commençant le jeu des 7 différences on remarque que l’un somnole tandis que l’autre joue au Tetris sur son portable, ou regarde juste l’heure plutôt.

Les réglages de mon Canon EOS 450D sur cette photo : ISO 400 pour la fin de journée, vitesse 1/60, assez lente mais ils ne bougeaient pas d’un poil donc je n’ai pas pris trop de risque ! et ouverture F14.

Pour revenir en France, je vous mets au défi de trouver deux chauffeurs de taxi symétriques ou presque lors de votre prochain stage photo à Paris !

Alexandra


Profondeur de champ

Le premier cours à choisir pour une formation photo, si vous avez déjà réussi à prendre en main votre appareil photo reflex, est un cours sur la profondeur de champ, qui s’appréhende en travaillant en mode semi-automatique (ou semi-manuel !), j’ai nommé le mode priorité à l’ouverture (A chez Nikon, Av chez Canon… ça signifie « Aperture value »).

La profondeur de champ, c’est la zone de netteté avant et après le sujet sur lequel vous faites la mise au point. Pour modifier la profondeur de champ, vous pouvez notamment et en priorité modifier l’ouverture du diaphragme, signalée par une lettre f (focale).

Les règles mnémotechniques peuvent paraître contre-intuitives :
grande ouverture =petit chiffre (par exemple f/2.8 – f/4.5) => sujet net et arrière plan flou => faible profondeur champ
petite ouverture = grand chiffre (par exemple f/16 – f/32) => sujet net et arrière plan net => grande profondeur de champ
L’astuce de Fred : pensez au photographe (je ne me rappelle plus son nom !) qu’on nommait « f32″. C’était en effet le roi des photos de paysages avec une très grande profondeur de champ : elles étaient toutes nettes.

Ci-dessous quelques photos prises en guise d’exercice :

Avec une petite ouverture (grand chiffre) : l’ensemble de la photo est net.

DSC 0145 Profondeur de champ

Avec une grande ouverture (petit chiffre) => beaucoup moins de profondeur de champ.

DSC 0220 Profondeur de champ

Quelques astuces supplémentaires que vous reverrez en formation photo :
- si vous zoomez, vous aurez moins de profondeur de champ.
- plus vous êtes près du sujet, moins vous aurez de profondeur de champ.

Là encore, on repense à notre photographe f32 icon smile Profondeur de champ
Pour maximiser la profondeur de champ de ses photos, il reculait un maximum et cadrait au milieu du paysage (milieu de la profondeur de la photo) avec une ouverture supérieure à f32 => effet ultra net sur toute la photo et profondeur de champ maximisée.

Donc si vous voulez minimiser la profondeur de champ, il suffit de faire l’inverse : diaphragme ouvert au maximum (petite valeur) + zoomer au maximum + vous placer près sujet.

J’espère que je vous ai bien fait partager cette formation photo … qui a encore des secrets pour vous !

Fred


Figer un sujet en mouvement

Petit résumé d’un atelier photo sur la vitesse et le mouvement. Passez votre appareil photo sur le mode « priorité à la vitesse » (S pour les Nikon)

Quand vous êtes dans ce mode, le réglage de base est iso 100 + vitesse 125.

Ensuite il est bon de savoir que :
- quand on augmente la sensibilité on peut avoir une vitesse plus grande quand pas bcp de lumière
- plus la vitesse est rapide, plus le contraste augmente (donne effet sombre)

Pour figer un sujet qui bouge il faut donc que votre vitesse soit assez rapide pour le figer.
Par exemple pour figer des enfants qui jouent la vitesse doit être entre 125 et 250.Pour un passant qui marche, environ 125. (notez que c’est relativement rapide vu la vitesse d’un passant) Donc pour une voiture ou un TGV, il faudra régler votre vitesse en fonction:)

Ci-dessous quelques photos prisent lors de cet atelier photo à Paris.

Sur cette photo une voiture de fête foraine qui allait environ à 10km/heure en vitesse 250.

DSC 0118 Figer un sujet en mouvement

Sur cette photo en vitesse plus lente, notez au premier plan la balle qui est floue, car elle allait trop vite pour mon réglage de vitesse. Mais le cadrage est intéressant.

DSC 0137 Figer un sujet en mouvement

Merci au photographe pour cet atelier photo plein air très réussi.

fred