flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘photo paysage’

Kesako ? La terre vue par des drones !

Les drones permettent des prises de vues des plus originales.

À travers leur utilisation le photojournaliste Thomas van Houtryve souhaite poser la question de la vie privé, et du droit à l’image, en lien direct avec la surveillance que ces appareils autorisent.

Découvrez les clichés réalisés grâce à eux par Thomas van Houtryve.

 

140814 vanhoutryve drones 1 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve

140814 vanhoutryve drones 2 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve

140814 vanhoutryve drones 3 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve

140814 vanhoutryve drones 4 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve

140814 vanhoutryve drones 5 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve

140814 vanhoutryve drones 8 1024x678 Kesako ? La terre vue par des drones !

© Tomas van Houtryve


Les amoureux de la glace

Les lacs gelés et leurs formes si particulières passionnent de nombreux photographes. Quand on voit leurs photos on comprend pourquoi :-)

 

Adam Rifkin Les amoureux de la glace

Bassin gelé © Adam Rifkin

Daniel Kordan Les amoureux de la glace

Lac Baikal en Russie © Daniel Kordan

Dartai Les amoureux de la glace

Bassin en Suisse © Dartai

Matthias Wietz Les amoureux de la glace

Fleurs de glace sur l’océan Arctique © Matthias Wietz

Matthieu Paley Les amoureux de la glace

Traversée des glaces en Sibérie © Matthieu Paley

Phillips Chip Les amoureux de la glace

Lac Abraham © Phillips Chip

Stu Shaw Les amoureux de la glace

Lac Druzhby en Antarctique © Stu Shaw


Les excursions de Yohan Terraza

Le jeune photographe français Yohan Terraza a arpenté durant six ans de nombreux massifs montagneux afin de rapporter des photos de paysages hors du commun.

On vous invite à découvrir sa superbe série : « Magnum Silentium »

magnumsilentium  Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 00000 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 0000bis Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 000 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 00 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 1 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 6 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 10 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 14 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 21 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza

magnumsilentium 34 Les excursions de Yohan Terraza

© Yohan Terraza


Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

#greenplanet. Ces photos post-apocalyptiques ont été réalisées dans un cimetière de voitures vieux de plus de 70 ans, en Belgique. La nature y a repris ses droits !

Theo van Vliet2 Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Theo van Vliet

Marcel Wiegerinck Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Marcel Wiegerinck

Marcel Wiegerinck2 Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Marcel Wiegerinck

Rosanne de Lange 680x1024 Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Rosanne de Lange

Rosanne de Lange2 Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Rosanne de Lange

Svein Nordrum Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Svein Nordrum

Svein Nordrum2 Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Svein Nordrum

Theo van Vliet Un cimetière de voitures impressionnant retrouvé en Belgique

© Theo van Vliet


Des photographies qui donnent le vertige

Des photographies qui donnent le vertige, réservées à ceux et celles qui n’ont pas froid aux yeux.

Vertige4 659x987 Des photographies qui donnent le vertige

© Brian Mosbaugh

 

Vertige5 659x438 Des photographies qui donnent le vertige

© Mustang Wanted

 

Vertige6 659x439 Des photographies qui donnent le vertige

© Roof Topper

 

Vertige7 659x434 Des photographies qui donnent le vertige

© Alex Emanuel Koch

Vertige8 659x439 Des photographies qui donnent le vertige

© Greg Sims

 

Vertige9 659x990 Des photographies qui donnent le vertige

via secondglobe.com

 

Vertige10 659x439 Des photographies qui donnent le vertige

© Desre Tate

 


« Le nid d’amour » de Monsieur Tober

Monsieur Tober, jeune photographe français, partage avec nous sa dernière série : « Le nid d’amour ».

« C’est simplement l’envie d’un ancien scout de retrouver ses émotions passées dans une quête des grands espaces. »Monsieur Tober

Vous pouvez suivre son travail et le soutenir via Facebook et sur son Tumblr.

 

tumblr n60pxpYD7S1qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober

tumblr n60pzmxBdG1qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober

tumblr n60q0dSMPA1qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober

tumblr n60q3rIOKz1qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober

tumblr n60q4gJCi21qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober

tumblr n60q30daVI1qmg8n1o1 1280 1024x683 Le nid damour de Monsieur Tober

© Monsieur Tober


10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Aujourd’hui, Mon Cours Photo invite un photographe blogueur à la rédaction. Il s’agit de Fabien du blog Astuces Photo qui est consacré à l’apprentissage de la photographie.

Sur son blog, vous découvrirez de nombreux trucs et astuces pour vous perfectionner. En plus, si vous vous abonnez à sa lettre d’information, vous pourrez recevoir gratuitement son guide « 12 points clés pour réussir vos photos« .

Bien que la photo de paysage soit une discipline accessible, il est nécessaire de disposer de quelques prérequis pour arriver à de bons résultats. En effet, s’il est relativement facile de prendre des photos de paysage, prendre des clichés saisissants est une tout autre histoire. Je vous propose dans cet article de découvrir 10 astuces pour y parvenir.

1. Privilégiez le début ou la fin de journée

La lumière est l’un des éléments les plus importants pour réussir une photo de paysage. C’est en début ou en fin de journée que vous trouverez les meilleures lumières : on appelle ces moments les heures magiques ou « golden hours« . Vous disposerez d’une lumière douce et souvent colorée, qui mettra en valeur les paysages que vous photographiez. Avec une lumière rasante vous pourrez aussi jouer sur le contraste ombre/lumière et ajouter de la profondeur à vos photos.

2. Utilisez un trépied

Le trépied est le meilleur allié du photographe de paysage et ceci pour plusieurs raisons. Il va tout d’abord vous permettre d’obtenir une netteté irréprochable, notamment en début et en fin de journée lorsque la luminosité est plus faible.

Le trépied est également bien utile lorsqu’il s’agit d’ajouter une touche créative à vos images. Il permet par exemple de prendre des photos en pose longue et de créer un effet de filé pour retranscrire le mouvement de l’eau.

7380767016 bd3ebaf1bc z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un trépied a été nécessaire pour réaliser cette photo de cascades en pose longue. © Trey Ratcliff

3. Utilisez un filtre

Avec le trépied, le filtre est le deuxième accessoire le plus utilisé par les photographes de paysage. Le filtre polarisant permet de saturer les couleurs et d’augmenter le contraste de vos photos. Il peut également être utilisé pour supprimer les reflets à la surface d’une étendue d’eau.

Le filtre de densité neutre (filtre ND) permet de diminuer la quantité de lumière qui rentre dans l’objectif sans modifier les couleurs. Il est très utile pour photographier en pose longue lorsque la luminosité est trop forte.

Le filtre dégradé neutre permet lui aussi de stopper une partie de la lumière mais seule une partie de l’image est concernée (souvent le ciel). Il s’utilise lorsque l‘écart de luminosité entre le sol et le ciel est important.

4. Structurez votre image

Lorsque vous photographiez un paysage vous avez généralement du temps pour composer votre photo. Profitez-en pour structurer votre image en intégrant plusieurs plans dans le cadre : premier plan, moyen plan et arrière-plan. Vous pouvez également utiliser les lignes directrices (un sentier, une route, une rangée d’arbres, un alignement de rochers…) dans votre composition. Ainsi vous donnerez de la profondeur à votre image et vous guiderez le regard du spectateur à travers le cadre.

5. Utilisez la règle des tiers

La règle des tiers est particulièrement efficace pour photographier un paysage. Cette règle recommande de positionner les points forts sur une ligne de tiers horizontale ou verticale ou à leurs points d’intersection.

Vous devez donc essayer de placer l’horizon sur l’une des deux lignes de tiers horizontales. La composition la plus courante consiste à remplir le cadre avec 1/3 de ciel et 2/3 de sol. Si le ciel présente un intérêt (présence de nuages par exemple), vous pouvez faire l’inverse et remplir le cadre avec 2/3 de ciel et 1/3 de sol.

4630059296 25203cae4f z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un exemple réussi de l'utilisation de la règle des tiers. Remarquez également comme les lignes implicites formées par les bouts de bois permettent de guider le regard vers l'arrière-plan. © Tony Armstrong

6. Fermez le diaphragme

Quand vous photographiez un paysage, vous voulez que toute l’image soit nette, du premier plan jusqu’à l’arrière-plan. Pour arriver à un tel résultat, il n’y a pas de secret, vous devez fermer le diaphragme pour obtenir une profondeur de champ maximale. Il n’existe pas de valeur de référence, tout va dépendre des conditions de prise de vue, notamment de la distance à laquelle se situe le premier plan. Retenez tout de même qu’une valeur de f/16 fonctionne dans beaucoup de situations.

7. Faites la mise au point sur l’hyperfocale

La distance hyperfocale ou hyperfocale est le deuxième paramètre permettant d’obtenir une grande profondeur de champ en photo de paysage. En faisant la mise au point sur l’hyperfocale, la netteté s’étend de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini. Pour la calculer vous devez appliquer la formule suivante :

hyperfocale = (focale x focale) / (ouverture x cercle de confusion).

Sans rentrer dans les détails techniques, retenez que la valeur du cercle de confusion est de 0,02 mm pour un reflex avec un capteur APS-C (reflex d’entrée et de milieu de gamme).

Ainsi si vous utilisez un objectif avec une focale de 24 mm et une ouverture de f/16, l’hyperfocale est égale à :

hyperfocale = (24×24) / (16×0,02) = 1800 mm = 1,8 m.

En faisant la mise au point à 1,8 m votre image sera donc nette de 0,90 m jusqu’à l’infini.

Le calcul peut sembler un peu fastidieux mais vous pouvez trouver facilement une table synthétique en faisant une recherche sur internet.

8. Utilisez un téléobjectif

Cette astuce peut paraitre paradoxale dans la mesure où il est plus intuitif d’utiliser un grand angle pour couvrir une grande partie de la scène qui est sous vos yeux. Et pourtant, de nombreux photographes utilisent un téléobjectif pour isoler une partie du paysage. Un téléobjectif permet également d’aplatir la perspective et est parfois utilisé pour rapprocher différents plans.

4105054854 2927d15bc6 z 10 astuces pour photographier les paysages comme un pro

Un petit téléobjectif (70 mm) a permis d'isoler le sommet de cette montagne baigné par une lumière matinale. © Trey Ratcliff

9. Essayez le format panoramique

Le format panoramique est un format allongé qui se prête bien aux photos de paysages. Vous pouvez par exemple utiliser les formats 1/2 ou 1/3 (la largeur est trois fois plus grande que la hauteur) qui sont des formats standards. Deux solutions s’offrent à vous. Soit vous recadrez une photo existante à l’aide d’un logiciel de retouche, soit vous prenez plusieurs photos que vous assemblez ensuite à l’aide d’un logiciel spécialisé.

10. Persévérez

En photo de paysage, vous êtes tributaire des conditions extérieures et notamment de la lumière. Il est rare d’obtenir d’excellents résultats dès le premier essai. Si vous en avez la possibilité, revenez photographier le même paysage plusieurs fois. Vous augmenterez vos chances de tomber sur une superbe lumière et de prendre des clichés saisissants. Cela vous permettra également de peaufiner vos réglages et d’améliorer la composition de vos photos.

Vous venez de découvrir quelques astuces que vous pourrez facilement mettre en pratique lors de vos prochaines sorties photo. J’espère que ces conseils vous ont été utiles et que vous cernez mieux quels sont les ingrédients d’une photo de paysage réussie. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de faire de belles photos et puis, surtout, n’oubliez pas de vous faire plaisir !


Photographier des paysages avec la lune

Intégrer la lune dans un paysage peut apporter un sacré plus à vos photos. Vous aurez ainsi une ambiance toute particulière, et puis ça peut être intéressant de se démarquer des autres photographes en apportant une touche d’originalité.
Nous allons voir ensemble 4 astuces pour  réussir vos clichés avec la lune : c’est une technique délicate et qui nécessite un peu de patience (ce qui ne devrait pas vous poser de problème, tous les photographes sont patients non ?).

Vous allez devoir faire face à trois problèmes :

-               premièrement, la lune ne sera pas toujours là où vous voulez et comme vous voulez. C’est une évidence, mais il faut en être conscient et ne pas l’oublier pour prévoir vos prises de vue

-               ensuite, en vous contentant d’appliquer les techniques photos habituelles pour les paysages, la lune sera bien trop petite dans vos images

-               enfin, vous verrez qu’il sera parfois difficile d’obtenir à la fois votre premier plan et la lune nets en même temps.

Alors voici quatre conseils pour faire face à ces problèmes :

Conseil n°1 : Attendez que la lune soit pleine

Le meilleur moment pour photographier un paysage avec la lune, c’est quand celle-ci est pleine. Pourquoi ? Parce que c’est justement dans cet état qu’elle est la plus intéressante à photographier :

-               elle prend de la place dans le ciel (plus qu’un croissant de lune)

-               elle est particulièrement bien éclairée par le soleil

Rappelez-vous que le soleil se lève lorsque la lune se couche (et réciproquement). C’est une chance fantastique ! Vous savez qu’un coucher et qu’un lever de soleil donnent des couleurs magnifiques qui vont se retrouver sur la lune alors basse sur l’horizon. C’est le moment d’en profiter ! Votre lune prendra de l’importance dans votre image, non seulement par sa taille, mais aussi et surtout par ses couleurs chaudes et dorées.

Les deux points suivants sont à retenir pour planifier vos sorties photos :

-               pour photographier un paysage à l’ouest, vous aurez la pleine lune au lever du soleil

-               inversement, si votre paysage se situe à l’est, la lune se lèvera lors du coucher du soleil.

Enfin, il se peut que la lune soit très, voire trop lumineuse : si c’est le cas, une bonne exposition sur celle-ci pourra rendre le paysage sous exposé. Je vous conseille alors d’utiliser un filtre neutre pour assombrir la lune et ainsi réduire les contrastes.


Conseil n°2 : Rendez la lune plus grosse qu’en réalité !

Un paysage avec une lune, certes, mais encore faut-il qu’elle soit assez grosse ! Imaginez un superbe panorama mais avec une lune toute petite, perdue dans l’image : on perd l’effet recherché. Il s’agit dans ce type d’image de magnifier la lune au point qu’elle en devienne l’élément principal.

Alors pour obtenir une lune tenant une belle place dans la photo il y a un truc : utiliser un téléobjectif.

Je vais vous prouver qu’il faut utiliser un téléobjectif en prenant l’exemple inverse : on a l’habitude de prendre des paysages avec un grand-angle. C’est logique, le but est d’intégrer dans la photo le plus d’éléments possible. Au final, les objets lointains semblent relativement petits … y compris la lune, et vous avez maintenant compris que c’est justement ce que nous ne voulons pas !

Un montant un téléobjectif sur le reflex (il me semble qu’un 300 mm est un minimum), la lune va enfin prendre la place qu’elle mérite dans votre image : et elle sera du coup assez grande par rapport au reste de votre paysage.

Prenez garde cependant sur un point : en suivant le premier conseil, la photo sera prise au lever ou au coucher du soleil, avec des conditions de lumière difficile. Il se peut que la vitesse d’obturation soit insuffisante avec le téléobjectif pour garantir une photo nette. La meilleure solution sera d’avoir un trépied : le prendre avec apporte beaucoup d’avantages !

Paysage avec la lune Photographier des paysages avec la lune

© jculverhouse – Hunters Moon on the Rise

Conseil n°3 : Soyez sur place suffisamment à l’avance.

Pour réussir vos photos de paysage (avec ou sans lune d’ailleurs), vous gagnerez beaucoup à vous installer au moins une heure avant le lever ou le coucher de notre bon vieux satellite naturel. Après, c’est à vous de choisir, le matin ou le soir !

Quel intérêt à procéder ainsi ?

-               Tout d’abord, vous n’aurez pas à vous presser si le lieu de prise de vue demande un peu de marche.

-               Ensuite, s’installer demande du temps : déplier le trépied, fixer l’appareil dessus, faire ses réglages, procéder à des essais, corriger ses réglages, profiter du paysage avant d’entrer dans le vif du sujet, …

-               Enfin, cela vous donne le temps pour réfléchir à votre image ! Et je vous assure que ça n’est pas un luxe. Comment vais-je placer la lune ? Quel premier plan ? Est-ce que j’intègre cet élément, ou celui-ci ? Cadrage vertical ou horizontal ? Bref, si vous vous posez toutes ces questions pendant l’instant décisif, c’est perdu !

Donnez-vous le temps !

Conseil n°4 : Assurez-vous d’avoir tous les plans nets

Si comme je vous le conseille vous utilisez un téléobjectif, il se peut que vous soyez confrontés au problème de profondeur de champ. En gros, il y a des chances pour que tous les éléments de la photo ne soient pas nets, ce qui est embêtant dans la majorité des photos de paysage.

Afin de minimiser ce risque, essayez de fermer le diaphragme plus que ce que vous ne feriez normalement. En faisant ainsi, vous augmenterez la profondeur de champ et donc la zone de netteté : le premier plan tout comme la lune seront nets.

Une ouverture à f/11 ou f/13 peut-être un bon compromis, mais vous pouvez aller bien au delà (tentez f/32!) pour s’assurer d’une zone de netteté encore plus grande. N’oubliez pas quand même que vous allez réduire la vitesse d’obturation d’autant, et même avec un trépied, lorsque qu’on utilise un téléobjectif, mieux vaut garder une vitesse raisonnable.

Enfin, pensez bien à faire des essais : c’est un bon moyen de rectifier ces réglages de vitesse et d’ouverture pour vérifier la zone de netteté … à condition d’être arrivé assez tôt !

J’espère que ces conseils vous seront utiles. Si vous souhaitez aller plus loin dans la photographie nature et particulièrement la photo animalière, vous pouvez vous rendre sur le blog de photo nature Auxois Nature.  Vous pourrez y trouver notamment le recueil des meilleurs conseils de photographe animaliers.

Régis