flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘photographie argentique’

Des expositions riches et diverses à la MEP

Chaque trimestre, c’est avec impatience que nous attendons de découvrir les nouvelles expositions de la Maison Européenne de la Photographie à Paris et, une fois encore, nous n’avons pas été déçus ! En effet, les expositions sont à la fois riches et diverses, un vrai voyage au pays des photographes… pour lequel tout photographe en herbe ou averti devrait s’embarquer !

En plus, en exclusivité pour Mon Cours Photo, vous allez recevoir les conseils de 2 des photographes exposés, que j’ai eu la chance de rencontrer!

Fidèle à ma stratégie anti-fatigue à la MEP, je vous recommande la visite de haut en bas (pas d’ascenseur dans ce bel hôtel particulier du Marais).

Au dernier étage : le talentueux Youssef Nabil, égyptien né en 1972 et vivant à New York, nous entraîne dans son univers…

Nabil You Never Left III Des expositions riches et diverses à la MEP© Youssef Nabil – You Never Left #III (2010)

Un univers de cinéma dont il est passionné, il photographie ses amis, les stars, des modèles égyptiens dans des poses cinématographiques mais surtout… toutes ses photos sont tirées en argentique noir et blanc, et colorées à la main ! Un sacré travail qui donne aux photos récentes (prises entre 1993 et 2011) un air suranné nous ramenant à l’âge d’or du cinéma égyptien.

Nabil Catherine Deneuve. Paris 2010 Des expositions riches et diverses à la MEP© Youssef Nabil – Catherine Deneuve, Paris (2010)

Ses photos traitent également de son exil volontaire, avec plusieurs autoportraits.

Nabil Self portrait Istanbul 2009 Des expositions riches et diverses à la MEP© Youssef Nabil – Self Portrait, Istanbul (2009)

Bref, Youssef Nabil est une belle découverte, et un artiste à surveiller !

Sur deux niveaux : « Eloge du vertige », 88 photographies de la collection Itau, Brésil, racontant 60 ans d’histoire de la photographie au Brésil

Un petit rappel sur l’histoire du Brésil est nécessaire pour mieux apprécier et comprendre la collection Itau, et son titre, comme nous l’a expliqué Edor Chiodetto, le commissaire de l’exposition : « Eloge du Vertige : Photographies de la collection Itau, Brésil parcourt 60 ans de production à caractère expérimental, pour illustrer la capacité du Brésil à absorber et à transformer les influences étrangères […] ».

Qui dit photographie expérimentale dit : photographie abstraite, essais, photoformes (ci-dessous), il y a même une œuvre intitulée « Mathématiques » !

GERALDO DE BARROS fotoforma pampulha belo horizonte 1951 Des expositions riches et diverses à la MEP© Geraldo de Barros, Photoforme, Pampulha, Belo Horizonte (1951)

De plus, l’histoire politique du Brésil a eu des conséquences sur son histoire artistique. Ainsi, entre 1964 et 1985, pendant la dictature militaire, la photographie était uniquement documentaire, voire de propagande, puisque la censure empêchait les artistes de s’exprimer. Mais avant et après cette période, les photographes ont fait des expériences, on mélangé réalisme et fiction… d’où le nom de « vertige » donné à cette exposition !

MARIO CRAVO NETO o deus da cabeça 1995 2001 Des expositions riches et diverses à la MEP© Mario Cravo Neto, Le Dieu de la tête (1995-2001)

Rencontre avec William Ropp, « Le sculpteur d’ombres »

Né en France en 1960, William Ropp présente à la MEP 20 photos, 20 années de son travail… et même un peu plus si l’on compte les photos qui apparaissent sur un écran plat car il n’y avait pas assez de place dans la salle !

William Ropp travaille 15 ans exclusivement en studio, et ce sont ces photos qui sont exposées, réalisées avec un technique toute particulière… « C’est comme l’origine du mot photographie, j’ai écrit avec la lumière » explique-t-il, puisqu’il a plongé ses modèles dans le noir, puis a utilisé un faisceau lumineux sur tout la scène pour lui redonner la lumière, capturée par son appareil ! Et heureusement, ça ne se voit pas, c’est d’autant plus impressionnant ! On comprend mieux le titre de l’exposition, « le sculpteur d’ombres » icon wink Des expositions riches et diverses à la MEP

william ropp untitled 1993 Des expositions riches et diverses à la MEP© William Ropp, untitled (1993)

Sur écran, de superbes photos d’enfants prises en Afrique et de portraits avec des yeux incroyablement expressifs y apparaissent.

Pour vous lecteurs, et photographes en herbe ou en devenir, nous lui avons demandé de conseiller toute personne souhaitant devenir photographe, et voici ses deux conseils, clairs et précis :
- « il faut persister, photographier, photographier, photographier »
- « il faut avoir quelques mentors, 3 ou 4, pas plus, car on ne peut pas écouter tout le monde »

Bonne méditation !

Pour en savoir plus : www.williamropp.com

Et vous pouvez acheter ou offrir ses deux livres accompagnant l’exposition :
1) William Ropp, 20 ans de photographies, Editions de l’œil, 126 pages, 49 €
2) William Ropp, Editions de l’œil, 80 pages, 20 € (parution : janvier 2012)

Rencontre avec Götz Göppert, « Les quatre saisons », au RDC

Né à Munich en 1969, Götz Göppert a commencé comme photographe de mode, a réalisé beaucoup de portraits, et est tombé amoureux de Paris en 1995 où il réside depuis. Ses nombreux voyages et déplacements lui ont donné envie de photographier autre chose, autrement…

C’est ainsi qu’il a commencé à faire des photographies panoramiques sur un film 6x24mm et avec un appareil photo qu’on ne trouve qu’en Chine… En voici un échantillon, l’automne :

Gotz Goppert paris herbst Des expositions riches et diverses à la MEP© Götz Göppert, Paris, Automne (2010)

Götz Göppert a également eu la gentillesse de nous livrer un conseil pour progresser en photographie : « il faut prendre beaucoup de photos mais l’idéal, c’est de travailler en chambre argentique, car on apprendra alors plein de choses qu’on ne voit pas sur ordinateur aujourd’hui ». Merci Götz !

Bref, foncez-y c’est toujours du grand art à la MEP !

Enfin, nous avons aussi vu de superbes photos de Laëtitia Casta par Dominique Issermann… on vous en parle vendredi !

Alexandra

Infos pratiques :
La Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy – 75004 Paris
Métro : Saint Paul (ligne 1)
Ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures, sauf les lundis, mardis et jours fériés.
Plein tarif: 7 €
Tarif-réduit:
4 €
Site : http://www.mep-fr.org