flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘photoshop’

Les portraits sans gravité de Mike Dempsey

Mike Dempsey est un photographe/réalisateur basé à Los Angeles qui s’est inspiré des photographies de skateboard pour réaliser des portraits de personnes suspendues en l’air, défiant la gravité.

L’objectif d’une bonne photo de skateboard est de révéler, en un seul coup d’œil, à quel endroit le skater a entamé le mouvement ou va le terminer, tout en faisant apparaître le risque qu’il a pris.

Si ses images semblent reposer sur la maîtrise de Photoshop, il indique cependant que 90% de ses clichés sont réalisés avec le moins de retouche possible. « Mes compétences sur Photoshop sont limitées et chaque photo représente une expérience d’apprentissage », déclare-t-il.

Arrêt sur image…

 

MikeDempsey1 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey4 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey2 682x1024 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey3 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey5 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey6 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey8 684x1024 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey9 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey10 682x1024 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey11 664x1024 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey

MikeDempsey7 Les portraits sans gravité de Mike Dempsey© Mike Dempsey


Les manipulations d’Apachennov

Eugene Soloviev, alias Apachennov est un jeune graphiste et illustrateur originaire de Nizhni Novgorod, en Russie. Spécialisé dans la retouche numérique, il crée des paysages et des scènes surréalistes dans lesquels la gravité disparaît, les paysages se renversent, les sujets nagent dans l’espace.

L’objectif de l’artiste est que le spectateur se retrouve dans ses œuvres et crée sa propre histoire à partir de celles-ci. Pour lui, « l’objectif est de faire réfléchir le spectateur et non pas simplement qu’il observe ».

Entièrement autodidacte, Eugene Soloviev a commencé à créer ces images surréalistes en 2006, en utilisant Photoshop et Corel Painter. Il travaille actuellement pour plusieurs agences de presse et des revues.

Voici un petit aperçu de ses travaux :

manipulation 12 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 7 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 1 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 4 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 10 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 9 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 16 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 14 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 8 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 20 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 22 Les manipulations dApachennov© Apachennov

manipulation 21 Les manipulations dApachennov© Apachennov


Réaliser une photo surréaliste : le clonage

Dans ce nouveau tutoriel sur les photos surréalistes j’ai décidé de vous apprendre à cloner. Non, vous n’aurez pas besoin d’être un génie ou un scientifique fou, il vous faudra seulement un appareil photo et un logiciel de retouche. Vous avez tout ça ? Très bien, vous êtes prêts à jouer les apprentis sorciers icon smile Réaliser une photo surréaliste : le clonage .

Clones Réaliser une photo surréaliste : le clonage

© Trevor Clifford

1) L’équipement nécessaire :

-un appareil photo numérique réglable en mode manuel.

-un logiciel de montage photo (Gimp, Photoshop…), nous utiliserons Photoshop pour cet exemple. Vous pouvez télécharger une version d’essai ici.

-un trépied, ou un support pour poser l’appareil, afin qu’il demeure immobile pendant les différentes prises de vues.

2) La prise de vue :

Pour réaliser ce photomontage vous aurez besoin d’au moins 2 photos. Il vous faut tout d’abord visualiser la scène que vous voulez créer en vous aidant, par exemple, d’un croquis dessiné au préalable.  On prépare ensuite la mise en scène, et on effectue nos réglages en mode manuel pour que la luminosité et la profondeur de champ de chaque photo restent les mêmes. Le but est d’obtenir une image cohérente et qui semble réelle.

On effectue ensuite notre mise au point manuellement à l’endroit où l’on veut se photographier. Mettez en place le retardateur, personnellement je l’ai réglé sur 10 secondes, et allez prendre la pose là où vous avez fait votre mise au point. Vous obtenez votre première photo, il ne vous reste plus qu’à répéter l’opération autant de fois que nécessaire.

Je compte réaliser 3 clones, j’ai donc pris 3 photos différentes que je vais combiner :

Photo 1 Réaliser une photo surréaliste : le clonage

1ère Photo © Mon Cours Photo

Photo 2 Réaliser une photo surréaliste : le clonage

2ème Photo © Mon Cours Photo

Photo 3 Réaliser une photo surréaliste : le clonage

3ème Photo © Mon Cours Photo

3) Le photomontage :

Ouvrez la première photo dans Photoshop et importez la suivante (Fichier – Importer…). Veillez à bien superposer les deux images. Vous devez ensuite valider l’importation par un clique droit sur la seconde image, puis vous cliquez sur votre image et vous acceptez de la pixéliser.

Normalement votre fenêtre de calques devrait ressembler à ça :

Importation de limage Réaliser une photo surréaliste : le clonage

Fenêtre des calques © Mon Cours Photo

Vous appliquez ensuite un masque de fusion sur le calque supérieur. Un petit rectangle blanc va apparaître à côté de la vignette de votre calque, cela signifie que le masque a bien été appliqué.

Masque de Fusion Réaliser une photo surréaliste : le clonage

Pour appliquer un masque de fusion c’est ici © Mon Cours Photo

Pour pouvoir modifier ce masque vous devez cliquer dessus pour qu’il soit actif. Un encadré noir est visible autour de la vignette représentant le masque.

Masque de fusion actif Réaliser une photo surréaliste : le clonage

Le masque de fusion est bien actif, les retouches apparaissent en noir sur celui-ci.

Vous utilisez ensuite l’outil pinceau avec la couleur noire pour révéler votre double présent dans la première image. Il est possible de régler l’épaisseur du pinceau pour être plus précis. Il est également possible de gommer des détails que vous avez révélé en remplaçant le noir du pinceau par du blanc.

Retouche en cours Réaliser une photo surréaliste : le clonage

L’image du dessous apparaît © Mon Cours Photo

Pour obtenir la mise en scène désirée il faut répéter l’opération autant de fois qu’il y a de clones.

Photo finale Réaliser une photo surréaliste : le clonage

Photo finale © Mon Cours Photo

Vous pouvez faire interagir vos clones entre eux, ou même réaliser des effets amusants en changeant de tenues.

Clone miroir Réaliser une photo surréaliste : le clonage

© Ashley Crompton

Pour apprendre à réaliser d’autres photomontages incroyables vous pouvez lire nos articles sur la lévitation et la miniaturisation.

Vous pouvez aussi partager vos réalisations sur notre page Facebook ou en commentaire.

A bientôt pour d’autres astuces photo.

Boris


Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles

Suite au succès de l’article ‘’Réaliser une photo surréaliste : en lévitation’’ j’ai décidé de vous proposer un second photomontage étonnant : miniaturiser un sujet photo.

Fiddle Oak Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Fiddle Oak

1) L’équipement nécessaire :

-un appareil photo numérique réglable en mode manuel.

-des éléments de mise en scène, pour que l’on se rende compte du changement de taille. Je vous conseille de petits objets : livres, tasses, cuillère, stylos… qui vont accentuer l’effet de miniaturisation de votre modèle.

-une petite figurine, ou un objet s’en rapprochant, pour visualiser où votre sujet apparaîtra dans votre mise en scène.

-un logiciel de montage photo (Gimp, Photoshop…), nous utiliserons Photoshop pour cet exemple. Vous pouvez télécharger une version d’essai ici

-un trépied, ce n’est pas obligatoire mais ça facilite la vie pour prendre les photos et préparer la mise en scène. icon smile Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles

2) La prise de vue :

Ce photomontage nécessite au minimum 2 photos. Nous allons réaliser une première photo correspondant à la mise en scène que l’on souhaite obtenir. On prépare nos décors et on effectue nos réglages en mode manuel pour que chaque photo conserve des rendus proches. Laissez de côté la mise au point, on s’en charge par la suite.

Puis nous ajoutons la figurine à l’endroit où l’on souhaite faire apparaître notre sujet. On utilise la mise au point manuelle et on fait le point sur la figurine. L’objectif de cette manipulation est d’obtenir un photomontage cohérent et qu’on ne se retrouve pas avec deux points de netteté différents dans notre image finale.

Mise en scène  Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèlesPhoto mise en scène avec figurine © Mon Cours Photo

On enlève la figurine et on shoot notre première image en gardant la même mise au point. La première photo correspond à notre mise en scène, sans sujet :

Image 1 du photomontage Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles

Photo 1 © Mon Cours Photo

On photographie ensuite notre sujet. Je vous conseille d’effectuer votre photo dans la même pièce avec un angle de vue similaire. N’hésitez pas à vous servir de votre première photo pour vérifier que les angles de vos deux prises de vue soient le plus proche possible.

La photo de notre sujet :

Image 2 du photomontage Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèlesPhoto 2 © Mon Cours Photo

3) Le photomontage :

L’objectif de ce photomontage est d’incorporer la 2ème image dans la première en faisant une réduction. On ouvre la première image dans Photoshop et on importe la suivante (Fichier – Importer…).

Vous allez pouvoir adapter cette seconde image à votre décor. Pour ne pas déformer votre photo lors de la réduction maintenez appuyé la touche ‘’maj’’, ça permet de conserver les proportions.

N’hésitez pas à diminuer l’opacité pour vous rendre mieux compte de la place prise par l’image (voir cadre en rouge sur l’image).

Opacité Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles

© Mon Cours Photo

Suite à cela on valide l’importation en faisant un clic droit sur votre calque et en cliquant sur importer :

Importer Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Mon Cours Photo

On réajuste notre opacité à 100% puis on clique sur notre image et Photoshop va nous demander de la pixéliser, on accepte.

On va maintenant devoir appliquer un masque de fusion pour enlever les éléments gênants :

Calque de fusion Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Mon Cours Photo

Utilisez ensuite l’outil pinceau avec la couleur noire pour effacer les éléments non désirés. Vous pouvez régler l’épaisseur du pinceau pour plus de précision et faire réapparaître des éléments effacés par inadvertance en remplaçant le noir du pinceau par du blanc.

Photomontage Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Mon Cours Photo

Une fois notre montage réalisé on obtient une photo avec notre modèle en miniature.

Photo finale Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Mon Cours Photo

Vous savez désormais comment réduire vos modèles pour les faire évoluer dans vos propres mises en scènes ! Faites-vous plaisir et créez votre univers surréaliste !

Rosie Hardy Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles© Rosie Hardy

Je vous expliquerai comment créer des ombres et des reflets pour rendre vos photomontages encore plus crédibles dans mon prochain tutoriel icon wink Réaliser une photo surréaliste : miniaturiser vos modèles .

A bientôt et n’hésitez pas à partager cet article.

Boris


Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

Vous êtes nombreux à nous avoir demandé comment mettre en place des photomontages ou encore, comment réaliser des photos sortant de l’ordinaire. J’ai donc décidé de vous écrire un tutoriel pour concevoir un photomontage assez simple mais très impressionnant : créer une photo avec un sujet en lévitation.

Photo 1 Terra Kate Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

© Terra Kate

1) L’équipement nécessaire :

-un appareil photo numérique, il devra être réglable en mode manuel ! Ça peut paraitre évident mais je préfère le rappeler.

-un trépied, si vous n’en avez pas, utilisez un support pour poser votre appareil afin qu’il reste immobile pendant vos prises de vues (une chaise ou une table feront l’affaire).

-un tabouret, pour y installer l’objet ou la personne qui devra ‘‘léviter’’. Comme pour le trépied, d’autres supports peuvent remplacer le tabouret.

-un logiciel de montage photo (Gimp, Photoshop…), nous utiliserons Photoshop pour cet exemple. Vous pouvez télécharger une version d’essai ici

Comme vous pouvez le constater rien de sorcier dans le matériel sélectionné, je pense donc que tout le monde peut se le procurer. icon smile Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

Photo 2 Louish Pixel Réaliser une photo surréaliste : en lévitation© Louish Pixel

2) La prise de vue :

Il est nécessaire de prendre 2 photos pour créer ce photomontage. Pour commencer il faut choisir la pièce où vous voulez prendre votre photo et l’angle de vue. Ensuite, on pose l’appareil photo sur le trépied et on effectue nos réglages : en mode manuel, et avec la mise au point manuelle (à ne pas confondre !) :

- en mode manuel, les réglages que vous allez utiliser pour chacune des 2 photos (temps de pose, ouverture, sensibilité iso ) doivent être identiques ;

-avec la mise au point manuelle pour que la photo soit nette exactement au  même endroit sur les 2 photos, c’est-à-dire sur l’objet en lévitation (et à son emplacement sur la photo où il n’est pas encore là)

La première photo correspond à l’arrière-plan, sans sujet :

Photo arriere plan Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

© Mon Cours Photo

Puis, on prend une seconde photo avec le sujet sur le tabouret :

photo sujet Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

© Mon Cours Photo

3) Le photomontage :

Nous avons désormais nos 2 photos mais pour l’instant personne ne lévite ! Pour changer cela on va supprimer le tabouret de la photo. Avec Photoshop, ouvrez la première photo représentant le décor puis la seconde que vous copiez et collez sur la première. Cette deuxième photo apparait alors en calque au-dessus de la première.

Calque 1 160x300 Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

On ajoute alors un masque de fusion sur le calque 1, c’est-à-dire la seconde photo :

Calque fusion 161x300 Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

On constate qu’un rectangle blanc apparait dans la vignette de votre calque, qui nous confirme que le masque de fusion est bien appliqué.

fusion confirmation 162x300 Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

Utilisez ensuite de l’outil pinceau avec la couleur noire pour effacer le tabouret du calque 1 comme on le ferait avec une gomme. Vous pouvez régler l’épaisseur du pinceau pour plus de précision et faire réapparaître des éléments effacés par inadvertance en remplaçant le noir du pinceau par du blanc.

Retouche en cours Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

Après avoir effacé le tabouret on obtient une photo avec notre sujet qui lévite :

fin Réaliser une photo surréaliste : en lévitation

Les photos de lévitation donnent des ambiances particulières, il est possible de faire léviter plusieurs sujets pour que l’effet soit encore plus impressionnant.

Photo 10 Anka Zhuravleva Réaliser une photo surréaliste : en lévitation© Anka Zhuravleva

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

Boris


L’effet miniature avec Photoshop CS

Aujourd’hui, Mon Cours Photo invite une bloggueuse à la rédaction. Il s’agit d’Emeline du blog Photo-Synthèse qui est consacré à l’apprentissage de la photographie. Sur son blog, elle enseigne d’une manière très conviviale et très précise les bases de la photo.

Je vous recommande vraiment d’aller visiter son blog : photo-synthese.fr

Dans cet article, je vais vous montrer comment créer un effet miniature/effet maquette, aussi appelé tilt-shift (effet de bascule-décentrement, dans la langue de Shakespeare) sur vos photos en quelques minutes, à l’aide de Photoshop CS5 (ça fonctionne avec toutes les versions de Photoshop, Gimp, etc.).

L’effet miniature

Commencez par choisir une photo. Pour que l’effet fonctionne, il faut qu’elle soit, de préférence, prise de loin, et surtout de haut – en plongée, donc.

Une fois votre photo ouverte, commencez par dupliquer son calque (ctrl + J / Pomme + J). En cas d’erreur, c’est plus facile pour recommencer.

Avant de vous lancer, mettez en route votre cafetière. Le temps que votre café soit prêt, vous en aurez besoin.

Passez le calque dupliqué en mode masque de fusion, en appuyant sur la touche Q ou en cliquant sur l’icône (1). Sélectionnez l’outil dégradé (2) (ou utilisez le raccourci en appuyant sur la lettre G) et choisissez le dégradé réfléchi (3). Faites votre sélection grâce à l’outil dégradé (en maintenant la touche Maj enfoncée, pour qu’il soit bien vertical).

1 Leffet miniature avec Photoshop CS

Vous devriez vous retrouver avec une sélection sous le masque de fusion (à gauche). Appuyez une nouvelle fois que la touche Q pour sortir du masque de fusion : vous obtiendrez une sélection comme sur l’image de droite.

2 Leffet miniature avec Photoshop CS

Allez dans le menu Filtre > Atténuation > Flou de l’objectif. Vous vous retrouverez dans l’interface de réglages du filtre, comme sur l’image ci-dessous.

Les valeurs sont à peu près par défaut. Ici, j’ai augmenté un peu le Rayon.Vous pouvez essayer les différents réglages. Une fois que vous aurez fini, cliquez sur OK et attendez que Photoshop fasse son travail : c’est là que le café que je vous ai conseillé de vous préparer entre en scène !

3 Leffet miniature avec Photoshop CS

Ca y est, c’est fini ?

Passons à la touche finale : les maquettes sont souvent peintes avec des couleurs un peu flashy : il faudra donc certainement augmenter la saturation de l’image obtenue.

Effet miniature : le résultat

4 Leffet miniature avec Photoshop CS

Un second exemple, où j’ai utilisé cette fois le dégradé radial pour avoir une sélection en cercle. J’ai exclu de la sélection le haut de l’arbre qui passe devant le toit (en bas, au centre). En effet, si j’avais réellement pris une photo de maquette, la profondeur de champ aurait été trop faible pour inclure cet arbre qui n’est pas sur le même plan que le toit.

5 Leffet miniature avec Photoshop CS

Vous trouverez de très bons exemples à cet endroit.

Si vous n’êtes pas familier avec ce genre de logiciels, mais que vous souhaitez tester l’effet maquette sur vos photos, vous pouvez utiliser ce site, très simple à utiliser et très rapide !

Bon à savoir

Comme nous venons de le voir, l’effet maquette consiste à simuler une très faible profondeur de champ pour faire croire que la photo a été prise de très près. Résultat, le cerveau est dupé et interprète la scène comme étant minuscule. Tadam !

L’effet tilt-shift est initialement créé grâce à ce que l’on appelle un « objectif à bascule-décentrement ». Ce genre d’objectifs sert surtout à la photo d’architecture : ils permettent d’éviter la distorsion (dûe au fait qu’on utilise des objectifs grand-angle, voire ultra grand-angle, pour photographier les bâtiments et autres églises) grâce au décentrement.

C’est le côté « bascule » de l’objectif qui donne cet effet de miniature.

La théorie est un brin compliquée, alors si vous êtes intéressé par ce genre d’objectifs, et comment ils fonctionnent, je vous conseille cette vidéo. Elle est en anglais, mais on n’a même pas besoin du son pour comprendre icon smile Leffet miniature avec Photoshop CS


Gimp, une alternative gratuite à Photoshop

Gimp est un acronyme de GNU Image Manipulation Program… ça tombe bien, il sert à manipuler images et photos est un outil portable (c.-à-d utilisable sur de nombreuses plateformes) de manipulation d’images et de photos, avec des tâches allant de la retouche photo, à la composition et en passant par la création d’images.

wilber Gimp, une alternative gratuite à Photoshop

Lui c’est Wilber, la mascotte de Gimp qui vous guide pendant l’utilisation.

Pour le travail des photos numériques, Gimp semble une bonne alternative (gratuite !) à Photoshop. En voilà 5 exemples.

1. Améliorez la composition de vos images (si ce n’est pas parfait du premier coup !)

Grâce à l’outil « redresser une image » si votre ligne d’horizon tangue…

Grâce à l’outil « recadrer une image » pour couper un peu dans le vif et retrouver une composition de l’image digne de ce nom !

2. Résoudre les problèmes de sur ou sous-exposition

C’est un peu comme Photoshop : Gimp vous propose plusieurs manières différentes d’arriver au même résultat, peu ou prou. Si votre photo est sur ou sous-exposée, il y a des chances que vous ayez besoin de : normaliser / égaliser / renforcer les couleurs / étendre le contraste / améliorer la balance des blancs / utiliser l’outil niveaux auto… L’outil le plus simple à utiliser est l’outil « Luminosité-Contraste ».

3. Ravivez les couleurs en ajustant la teinte et la saturation

Si une image présente trop d’une dominante de couleur, l’idéal est d’utiliser l’outil niveaux ou courbes, pour ajuster individuellement chacun des canaux rouge, vert et bleu en fonction de la quantité de dominante recherchée !

4. Augmentez la netteté de vos photos… juste une mise au point !

Si votre photo est complétement floue, Gimp ne fera pas de miracles. Mais si vous avez eu un flou de bougé par exemple, essayez le filtre « Renforcer la netteté ». Vous pouvez alors augmenter légèrement l’un des paramètres proposés (rayon, quantité et seuil).

Si vous voulez renforcer la netteté d’un seul endroit, pour faire un effet sympa, Gimp a aussi la solution ! Choisissez l’outil « Flou/ Netteté » en mode « Augmenter la netteté », alors vous pourrez rendre plus nettes uniquement les zones sélectionnées avec une brosse.

Pour réduire le bruit numérique (équivalent moins agréable du bon vieux grain argentique), choisissez le « Flou gaussien sélectif ». Idéal pour les photos sombres…

5. Supprimez les objets parasites d’une image

La meilleure méthode pour supprimer les objets indésirables d’une image est l’outil « Clonage » pour peindre sur une partie de l’image des pixels prélevés ailleurs. A manipuler avec précaution quand même… vous entrez dans l’ère de la créativité et non plus du rendu de la réalité vue à travers le viseur de votre appareil photo !

Pour aller plus loin ?

Vous êtes débutants, les logiciels vous font un peu peur ? Alors non seulement Gimp est gratuit, mais en plus vous pouvez suivre les tutoriels, eux aussi gratuits, qu’on retrouve sur le site 1point2vue, et spécifiquement adaptés pour les photographes en herbe !

Alexandra