flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘trépied’

10 questions à se poser avant de prendre une photo

On peut se poser 50 questions avant de prendre une photo… Pour simplifier, réduisons-les à 10, à la portée de tous et toutes, nous l’espérons ! En illustration, la vue du 1 étage de la Tour Eiffel un soir de printemps particulièrement agréable…

IMG 5425 10 questions à se poser avant de prendre une photo

1. Quel mode vais-je utiliser ? On exclut le mode automatique… alors, P (programme, idéal lors de la Découverte de son reflex), Av ou A (aperture ou Priorité ouverture), Tv ou S (time value ou speed, donc Priorité vitesse), ou M (Manuel !).

2. Quel format d’image vais-je utiliser ? JPEG pour les débutants, les pressés ou ceux qui n’utilisent pas de logiciel de post-production. RAW (« brut ») ou NEF (chez Nikon) si vous pensez avoir le temps de bien développer chaque photo et éventuellement de les accrocher au mur ou mettre sur votre blog… Ou les 2 en même temps, si vous n’êtes pas sûr !

3. Quelle sensibilité ISO vais-je utiliser ? La plus faible (autour de 100 ISO) sera celle qui vous fournira des photos de meilleures qualité, et sans bruit numérique. Cependant, si vous manquez de luminosité, n’avez pas de pied ou prenez un sujet mobile, il faudra pousser les ISO

4. Quelle balance des blancs vais-je utiliser ? Vous avez souvent un mode « auto » qui ne fonctionne pas trop mal, mais pour décider vous-mêmes de vos réglages, évaluer la température de couleur ambiante. Par exemple, en intérieur avec des lumières jaunes (nos bonnes vieilles ampoules à haute consommation), choisissez la balance des blancs « tungstène ». En extérieur nuageux, la balance des blancs « nuages », et ainsi de suite… Plus là-dessus dans notre stage photo sur la Lumière

5. Quelle mise au point vais-je utiliser ? Si vous êtes dans une situation compliquée (grille ou feuilles devant votre sujet…), choisissez la mise au point manuelle, nous y avons consacré un long article ! Si vous êtes en autofocus, vous avez encore le choix entre automatique, « single » pour les sujets qui ne bougent pas et pour pouvoir recadrer et « continued » pour les sujets en mouvement.

6. Ai-je besoin d’utiliser le flash ? A priori vous le voyez assez vite : votre sujet est totalement sombre et aucune lumière continue ne vient l’éclairer, ou encore il est à contre-jour… même en plein jour !

7. Ai-je besoin d’utiliser un trépied ? Oui pour les photos de nuit, ou même les photos de jour où vous souhaitez montrer un effet de douceur, ou simplement parce que vous manquez de lumière…

8. Dans quel sens cadrer ma photo ? Portrait ou paysage ? On a souvent trop tendance à rester en format paysage…

9. Ma photo est-elle bien composée ? Entre règle des tiers, cadrage, composition… Si votre oeil est satisfait, c’est que c’est peut-être bon ! Notamment, une sous-questions ici : les bords de ma photo comportent-ils des éléments perturbateurs ? Souvent, on s’occupe du centre de la photo… et à la visualisation, malheur ! Un bras coupé sur le côté, une poubelle mal placée, un tronc d’arbre derrière la tête de votre sujet … viennent gâcher votre photo. C’est quand même plus sympa de ne pas avoir à recadrer après ! Bref, attention aux détails qui tuent…

10. Ma photo montre-t-elle ce que je veux raconter ? Car vous avez peut-être élaboré un scénario dans votre tête, qui ne correspond pas au rendu… Il faut savoir raconter une histoire lisible par tous…

En conclusion, comme dirait Confucius : « Une image vaut mieux que mille mots ».

Bonne fin de semaine à tous !

Alexandra


« 20 Minutes » a testé Paris by Night

« Photographier Paris la nuit, un art qui s’apprend » titre le journal 20 Minutes, édition de Paris, en 1ère page du quotidien du lundi 16 mai 2011.

paris by night 20 Minutes a testé Paris by Night

Photo : Paris by night par Guillaume, un élève de Mon Cours Photo

Jeudi 12 mai, 20h30, rendez-vous près du Champ de Mars pour un cours photo de 4 heures : Paris by night, avec la présence d’une journaliste du quotidien 20 Minutes, 5 participants, le photographe-formateur Guillaume Van Santen, et moi-même !

En page 3 du journal, vous retrouvez l’article : « 20 Minutes a testé un cours de photo numérique éclairant et convivial, Paris by night. »

Si vous n’avez pas accès à 20 Minutes, voici l’article en format PDF2011-05-16_20Minutes-Paris-by-night

Bonne lecture, et à bientôt pour apprendre la photo sur le terrain avec nos photographes professionnels, et pédagogues !

Alexandra


Alfama de Lisbonne et astuces en photo de nuit

Le plus vieux quartier de Lisbonne, l’Alfama (qui signifie « source thermale » en arabe) a été épargné par le terrible tremblement de terre de 1755. C’est un dédale de ruelles et d’escaliers qui offre des points de vue superbes sur le Tage ou le reste du quartier.

Alors quand on monte et on descend toute la journée, en touriste, forcément, on n’a pas toujours son trépied de 3 kg avec soi… et je n’avais plus mes pieds non plus, après tant de kilomètres !

IMG 9663 Alfama de Lisbonne et astuces en photo de nuit

Donc pour cette photo j’ai utilisé une balustrade, et maintenu mon appareil bien appuyé avant, pendant et après le déclenchement, car cette balustrade n’était pas aussi plane qu’on aurait pu le souhaiter… Voilà un exemple où j’ai choisi une sensibilité ISO forte, 1600 pour éviter de choisir un temps de pose trop lent : ici 1/8ème de secondes. L’ouverture du diaphragme est de f/6,3, ce qui donne une faible profondeur de champ et une bonne notion de la perspective icon wink Alfama de Lisbonne et astuces en photo de nuit

Quelques astuces pour vos photos de nuit :

  • Il est souvent tentant d’éclaircir ses photos de nuit avec un temps de pose plus long pour y voir plus clair… mais ce sera moins réaliste. Essayez de retransmettre la réalité, ou le ciel trop clair fera un peu « mouche » et le manque de contraste rendra votre photo un peu fade…
  • Ne vous fiez pas trop à l’écran LCD de votre appareil photo numérique ! C’est super d’y voir clair dans le noir, mais il a tendance à clarifier vos photos… Et vous ne vous en rendrez compte qu’une fois sur ordinateur.
  • Conclusion ? Les photographes professionnels conseillent de diminuer vos réglages d’1/2 voire d’un diaphragme, pour sous-exposer légèrement votre photo… qui n’en sera que plus réaliste ! Au pire, vous l’éclaircirez plus tard en phase de retouche

Alexandra


Du détail en photo de nuit

La règle numéro un pour réussir ses photos de nuit : utiliser un trépied. Le manque de lumière impose d’utiliser une vitesse d’obturation longue, voire très longue… Bref, impossible de faire une photo nette sans trépied. Et la règle numéro 2 pour avoir du détail, sans bruit numérique, c’est de choisir une sensibilité faible, par exemple 100 ISO pour cette photo, puisque l’on peut compenser le manque de lumière par un temps de pose plus long.

IMG 9319 Copie Du détail en photo de nuit

Le premier plan est net, mais Notre-Dame de Paris un peu moins, car l’ouverture du diaphragme était moyenne, à f/6,3, ce qui a minimisé la profondeur de champ. Le temps de pose était de 8 secondes, c’est pourquoi on peut voir voler les rubans accrochés aux grillages ou aux cadenas laissés par des amoureux. Certains sont gravés des initiales des couples… et l’amour est décliné dans toutes les langues. Ils sont bien organisés ces touristes, car ils pensent à venir visiter Paris un cadenas en poche !

Alexandra


Le vendeur de bières

Apprenez à photographier différemment grâce à la formation photo. Changez d’angle, prenez les personnages de dos, adoptez la contre-plongée pour les rendre imposants, soignez l’arrière-plan voire focalisez dessus si c’est là que se trouvent les détails qui vous ont poussé à prendre cette photo !

P60600332 Le vendeur de bières

Ce vendeur de bières passe sa nuit assis dans cette rue tant fréquentée du centre de Rio de Janeiro, pour ceux qui connaissent c’est celle qui part des arches de Lapa vers l’escalier de mosaïques menant à Santa Teresa. Cette rue est noire de monde pendant le carnaval, le samedi soir… Mais à 5h du matin, elle se vide un peu, et c’est à cette heure-là que j’ai pris ce cliché qui m’amusait et raconte l’histoire du vendeur de bières impassible et à son poste même quand les clients sont repartis se coucher.

J’aime surtout dans cette photo le contraste entre le mur d’origine coloniale et les graffitis tous récents, symbole du malaise de la société brésilienne, ou juste d’une jeunesse imitant ses voisins américains ? Vous excuserez le léger flou de la photo… je ne sors pas danser avec mon trépied ! Plus sur la photo de nuit dans une prochaine formation photo.

Alexandra