flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Posts Tagged ‘vitesse’

4 conseils pour la photographie sportive

Le début de Roland Garros vous a donné envie de vous mettre à la photographie sportive ? Vous aimeriez pouvoir prendre vos amis / membres de votre famille à l’entraînement ou pendant une compétition sportive ? Et vous ne savez pas comment vous y prendre ?

MonCoursPhoto vous apporte quelques conseils sur le sujet

DSH1626 4 conseils pour la photographie sportive

© Jacques Parrain, élève de MonCoursPhoto.fr

1 – Equipez-vous avec du matériel de qualité

La rapidité du déclenchement & de l’autofocus sont très importants en photographie sportive. Les reflex sont donc conseillés ; certains bridges pourront également faire l’affaire, à condition qu’ils soient performants et possèdent ces qualités de rapidité.

En ce qui concerne l’objectif, choisissez-en un assez lumineux (pour pouvoir utiliser des vitesses élevées), par exemple avec une ouverture constante de f2.8 (si vous avez le budget). Autrement, une focale fixe (50mm par exemple) ouvrant à f1.8 fera l’affaire mais vous aurez plus de contrainte de cadrage. La longueur focale nécessaire dépendra de ce que vous voulez faire et de votre position par rapport à la scène :

-          Grand angle (inférieur à 30mm) si vous êtes près de la scène

-          Zoom ou Téléobjectif (comme le 70-200mm) si vous vous trouvez loin de la scène ou souhaitez capturer des détails

2 – Choisissez les réglages en fonction du rendu souhaité

Oubliez direct le mode « sport » de votre boîtier ! Il n’y a pas de recette miracle selon le type de sport que vous photographiez, la lumière en présence, l’effet recherché… mais nous allons vous donner nos orientations. Si vous êtes plutôt débutant, commencez par les modes semi-automatiques :

-          Priorité vitesse : vous choisissez vous-même la vitesse d’obturation, l’appareil choisira lui-même l’ouverture. Ce mode st idéal pour contrôler la netteté des mouvements, et mettre en évidence le sportif en figeant son action, par exemple avec l’effet de filé que nous verrons plus loin.

-          Priorité ouverture : vous fixez l’ouverture du diaphragme, votre boîtier choisira la vitesse. Ce mode semi-automatique est à privilégier lorsque l’on souhaite jouer sur la profondeur de champ, le net & le flou.

Dans les deux cas, c’est à vous de régler les ISO et l’autofocus : pour des sujets en mouvement, choisissez la mise au point continue symbolisée par AI Servo (Canon), AF-C (Nikon) ou « continuous AF » selon les marques. Grâce à ce mode, la mise au point évolue constamment en fonction de la position de votre sujet (sportif), une fois le bouton de déclenchement à moitié enfoncé.

YMK 9742 4 conseils pour la photographie sportive

© Yonathan Kellerman, formateur chez Mon Cours Photo

Enfin, si vous êtes de niveau plus avancé ou si vous voulez maîtriser tous les paramètres pour créer des effets particuliers, passez en mode manuel ! En mode manuel, choisissez toujours une vitesse élevée pour éviter le flou (par exemple 1/200s mais cela varie en fonction de la focale, de votre position par rapport au sujet et de la trajectoire du sujet…) & fixez la valeur ISO adéquate.

3 – Essayez différents effets dans la pratique

Après avoir vu le matériel & les réglages, voici quelques exemples qui pourront vous aider pour vos futures prises de vue :

-          Créer un effet de filé pour suggérer la vitesse du sujet, en ayant un arrière-plan flou, dû au mouvement du sujet, qui lui est net. Cet effet s’obtient grâce à la priorité vitesse. La vitesse est en général réglée sur 1/30ème ; on suit alors le sujet en mouvement avant, pendant et même après le déclenchement.

cheval 4 conseils pour la photographie sportive

© Yonathan Kellerman
Priorité vitesse à 1/30ème de seconde

-          Figer entièrement le sujet dans son mouvement : si vous souhaitez avoir votre sujet sans flou de mouvement, optez pour une vitesse élevée.

Capture 4 conseils pour la photographie sportive

© Yonathan Kellerman
Priorité vitesse à 1/500ème de seconde.

-          Démarquer le sujet du reste de la scène grâce à une faible profondeur de champ, en utilisant la priorité ouverture :

YMK 1844 4 conseils pour la photographie sportive

© Yonathan Kellerman
Priorité ouverture à f2.8

4 – Tentez de raconter une histoire

Enfin, pensez aussi à montrer l’ambiance qui peut régner autour des sportifs, comme dans cette roda de capoeira, à la manière d’un photo-reportage ! Ainsi vos différents clichés vont raconter l’histoire d’un événement sportif… Par exemple : des portraits en plan rapproché, des photos de coulisses, des instants d’attente, des moments de fraternité, ou encore les spectateurs-acteurs comme dans la photo ci-dessous.

YMK 9536 4 conseils pour la photographie sportive

©Yonathan Kellerman
Priorité ouverture à f3.2

Envoyez-nous vos plus belles photos !! icon smile 4 conseils pour la photographie sportive


Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Beaucoup de photographes amateurs nous demandent comment montrer le mouvement sur une photographie, quels réglages privilégier…

Exemple 1 : la nuit, créer un effet de filé

photo mouvement nuit Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Réglages : ISO 100, F/18, 15 secondes, 67mm

Dans ce genre de situation (la nuit), le trépied est votre meilleur ami, donc impossible de faire une photo comme celle-ci sans.

Ensuite, choisissez une sensibilité ISO faible (100 par exemple) pour garder en qualité… Les capteurs des différents appareils sont plus ou moins performants, mais au moins, à 100 ISO, vous n’aurez pas de malencontreux bruit numérique.

Pour obtenir un effet de filé avec plusieurs voitures (roulant à max. 50 km/h, on imagine), vous pouvez travailler en priorité vitesse (ou mieux, mode manuel !) et choisir un temps de pose de 15 secondes. Ainsi, on obtient plusieurs filés parallèles.

L’ouverture du diaphragme se règle automatiquement lorsque vous shootez en priorité vitesse (Tv ou S), mais vous pouvez aussi tenter plusieurs réglages différents en mode manuel.

Le petit plus : l’effet étoilé autour des lampadaires et des feux tricolores est obtenu avec un diaphragme fermé (ici F/18).

Exemple 2 : le jour, suggérer le mouvement

photo mouvement jour Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Réglages : ISO 100, F/18, 1/60 seconde, 34mm

De jour, on n’a pas forcément besoin d’un trépied pour faire ce genre de photo, qui fonctionne bien à main levée.

Pour réaliser cette photo, il faut travailler en priorité vitesse, car on n’a pas le temps de faire les réglages en mode manuel, et choisir une vitesse relativement lente : 1/60ème de seconde.

Alors, en suivant avec notre appareil photo le sujet en mouvement, en l’occurrence ce scooter-tricycle-carrosse-pour-touristes, et en réalisant la mise au point sur le sujet, puis en déclenchant, on obtient un effet de vitesse, avec un flou en arrière plan (qui n’est pas un flou de profondeur de champ, mais de filé !)

Le petit plus : cette technique vous permet d’amplifier l’effet de vitesse réelle, en faisant passer une Vespa pour une Ferrari !

Et voilà pour vous un petit aperçu de 2 de nos cours photo à Paris :

- « Mouvement et priorité vitesse«  : cours débutant, pour les possesseurs de reflex/bridge/hybride numériques, pour apprendre à travailler en priorité vitesse et réaliser plein d’effets bluffants ! Le déroulement ? 4 heures de théorie, pratique et prises de vue, suivies d’un debriefing complet des photos prises avec une initiation à la retouche numérique, pour 79 €.

- « Paris by night » : cours niveau intermédiaire et avancé, de reflex/bridge/hybride numériques, pour connaître les spécificités de la photo de nuit, les réglages adéquats selon les situations et les effets recherchés… Même déroulement, même prix !

A bientôt sur les pavés parisiens, de jour ou de nuit !

Alexandra


Même heure, un autre jour

J’ai toujours aimé photographier ce que je voyais de ma fenêtre… Surtout les toits de Paris. Sans arbre, on ne peut pas toujours facilement rendre compte des changements de saison, mais en ce mois de décembre 2010, j’ai pris la même photo à 3 jours d’intervalle… et à la même heure.
Par froid-sec, ça donne :
Toits soleil Même heure, un autre jour

Avec les réglages ISO 100, 1/100ème de seconde et ouverture F/11.

Par temps de neige en revanche, je réduis la vitesse à 1/60ème et j’ouvre plus, à F/5, et ça donne :
Toits neige Même heure, un autre jour

Moralité, certes il y a plus de luminosité au ski, quand il y a du soleil, alors il faut sous-exposer ses photos, mais dans le cas de la tempête de neige du 8 décembre, il faisait sombre, c’est pourquoi j’ai dû choisir une vitesse plus lente qui nous permet de voir le mouvement des gros flocons qui tombent, et une ouverture du diaphragme plus grande pour laisser passer plus de lumière.

En effet j’avais réglé mon appareil reflex sur une sensibilité de 100 ISO pour éviter la présence de bruit numérique (l’équivalent du grain argentique, en moins artistique…) j’avais suffisamment de perturbations visuelles avec la neige ! Car plus on augmente la sensibilité ISO, plus la présence de bruit numérique va polluer l’image.

Alexandra


L’épicerie de Santa Teresa

Pour respecter le droit à l’image lors d’un cours photo Paris, il est conseillé soit de demander à vos sujets si cela ne les dérange pas que vous les preniez en photo, soit de ne pas montrer les visages, comme sur la photo ci-dessous. Vous apprendrez en cours photo sur la vitesse, qu’une manière simple de flouter les personnages est d’utiliser une faible vitesse d’obturation de votre appareil photo reflex numérique. En maîtrisant les autres paramètres-clé à la réalisation de photo en mode manuel que sont l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO, vous pourrez effectuer ces clichés facilement.

P1010003 Lépicerie de Santa Teresa

Cette épicerie se situe à Santa Teresa, le Montmartre de Rio de Janeiro, et je l’adore tant elle m’impressionne par sa hauteur de plafond et son côté suranné ! Pour les réglages, j’ai utilisé ISO 100, une vitesse d’1 seconde et une forte oubverture du diaphragme avec mise au point sur les étagères de victuailles, soit F/3,1.

Vous trouverez certainement de pareilles épiceries à Montmartre en cours photo Paris !

Alexandra


Coucher de soleil à Angra dos Reis

Ceci est une photographie numérique non retouchée… C’est la beauté à l’état brut des couchers de soleils au port d’Angra dos Reis, le point incontournable pour se rendre à Ilha Grande (photo de mon post précédent atelier photo et bateaux à Ilha Grande).

2003 10 19 11 Sunset Coucher de soleil à Angra dos Reis

Ce que je trouve amusant dans cette photo numérique, c’est que finalement l’eau offre un meilleur rendu que le ciel lui-même, lui donnant du mouvement et une intensité supérieure au ciel. Un trépied aurait été idéal pour une netteté supérieure, puisque la vitesse d’ouverture était 1/30, cependant je préfère que le bâteau soit sombre pour que l’oeil soit attiré par le reflet du ciel au premier plan. Remarquez aussi que la mer vient de se retirer de quelques centimètres, permettant de voir un nouveau reflet sur la photographie numérique, celui du ciel, toujours, mais sur le sable humide.

Alexandra


Le cubain de Trinidad

Mon cubain de Trinidad a une expression bizarre, perceptible sur cette photographie numérique. Est-il fâché ? Et contre qui ? Est-il anxieux ? Réfléchit-il ? Ou a-t-il plus simplement mal aux yeux sous ce soleil de plomb trop lumineux ? Ce qui est sûr, c’est qu’il est très pauvre, comme la majorité de la population cubaine qui n’est pas fonctionnaire pour l’Etat castriste… Son cigare peut paraître sa seule richesse, à nos yeux car nous les achetons si cher… heureusement toute la production n’est pas exportée !

IMG 1173 Le cubain de Trinidad

Cette photo est prise sur la place royale de Trinidad, au pied d’une église. Le vieillard regarde au loin, vers une belle voiture américaine décapotable rouge des années 50 qui transporte une jeune fille qui vient de fêter ses 15 ans… L’occasion de faire une belle et grande fête, de porter une robe de princesse et, à Cuba, d’être considérée comme une femme.

La lumière était si intense que j’ai réglé mon Canon EOS 450 D sur ISO 100, avec une vitesse assez élevée de 1/160, et une ouverture de F/9.

J’aime dans cette photographie numérique l’expression du vieillard, à demi-mécontent, heureusement pas contre moi puisqu’il ne me regardait pas !

Alexandra


Zooming sur une fleur de lotus

Pour épater vos amis, rien de tel qu’un atelier photo sur le zooming.

Munis de votre appareil photo reflex numérique, choisissez une vitesse assez lente, par exemple 1/60ème de seconde. Faites le point sur l’objet de votre choix, placé au milieu de votre cadre. A ce moment, votre zoom est au minimum. Au moment de déclenchez pour prendre la photo, tournez rapidement votre zoom jusqu’au maximum, et vous obtiendrez ce genre de photo :

IMG 6917 Zooming sur une fleur de lotus

Cela s’appelle un « zooming », et vous comprenez maintenant pourquoi !

Vous pouvez aussi l’essayer sur un personnage et ça peut donner des portraits assez étonnants… Par exemple en donnant l’impression qu’un homme a les cheveux en brosse alors qu’ils sont lisses comme tout… A essayer absolument en atelier photo sur vos camarades, et  à leur insu !

Idéalement, votre zoom doit être suffisamment fort, mais pas besoin non plus d’un objectif de paparazzi !

Alexandra


Une moto prise d’une voiture

Vous apprendrez de nombreux trucs et astuces en atelier photo sur le mouvement et la priorité vitesse. J’ai profité de mes vacances pour me tester un peu.

Sillonnant les routes embouteillées aux alentours de Surabaya en Indonésie, j’ai décidé d’ouvrir la fenêtre de la voiture et de guetter les motos plus ou moins chargées. En cours de photographie sur la vitesse, on apprend non seulement à photographier des objets en mouvement, mais aussi quelques trucs pour réussir ses photos alors que nous-mêmes sommes en mouvement. En l’occurrence, j’ai réglé mon Canon EOS 450D sur la priorité vitesse, et choisi 1/250 comme vitesse car la rue était assez ombragée et une vitesse supérieure aurait certainement rendu la photo sous-exposée. Au moment du cliché, le réglage était ISO 200 pour la sensibilité et F5,6 pour l’ouverture.

Ainsi j’ai pu photographier à la fois l’avant et l’arrière de cette moto-magasin qui arrivait rapidement. Ici l’application des ateliers photos sur la vitesse s’est croisée avec les formations de type photo-reportage, dont l’un des objectifs est de raconter une histoire; ici celle d’une moto qu’on ne croiserait pas à Paris !

6 Une moto prise dune voiture

Et l’arrière :

IMG 61791 Une moto prise dune voiture

N’hésitez donc pas à prendre des cours photos pour progresser !

Alexandra


Figer un sujet en mouvement

Petit résumé d’un atelier photo sur la vitesse et le mouvement. Passez votre appareil photo sur le mode « priorité à la vitesse » (S pour les Nikon)

Quand vous êtes dans ce mode, le réglage de base est iso 100 + vitesse 125.

Ensuite il est bon de savoir que :
- quand on augmente la sensibilité on peut avoir une vitesse plus grande quand pas bcp de lumière
- plus la vitesse est rapide, plus le contraste augmente (donne effet sombre)

Pour figer un sujet qui bouge il faut donc que votre vitesse soit assez rapide pour le figer.
Par exemple pour figer des enfants qui jouent la vitesse doit être entre 125 et 250.Pour un passant qui marche, environ 125. (notez que c’est relativement rapide vu la vitesse d’un passant) Donc pour une voiture ou un TGV, il faudra régler votre vitesse en fonction:)

Ci-dessous quelques photos prisent lors de cet atelier photo à Paris.

Sur cette photo une voiture de fête foraine qui allait environ à 10km/heure en vitesse 250.

DSC 0118 Figer un sujet en mouvement

Sur cette photo en vitesse plus lente, notez au premier plan la balle qui est floue, car elle allait trop vite pour mon réglage de vitesse. Mais le cadrage est intéressant.

DSC 0137 Figer un sujet en mouvement

Merci au photographe pour cet atelier photo plein air très réussi.

fred


Arrière-plan filé

Un de mes amis me faisait le coup à chaque fois icon smile Arrière plan filé et je ne savais pas comment réaliser un effet d’arrière plan filé.

Lors d’un stage photo, vous apprendrez la manipulation, qui est très simple.

Vous réglez l’appareil sur une vitesse assez lente, par exemple 1/60. Ensuite, vous faites la mise au point (premier clic) puis vous suivez le sujet, ici la voiture.

Et voilà ce que ça donne en photos icon smile Arrière plan filé :

DSC 0065 Arrière plan filé

DSC 0062 Arrière plan filé

Quelques astuces supplémentaires :
- plus vous baissez la vitesse avec un sujet rapide, plus l’effet de filé est accentué !
- le flash fige les gens au premier plan (l’effet de filé lui reste le même si j’ai accompagné le sujet comme dit plus haut !)

Apprendre la photo, c’est simple non icon smile Arrière plan filé

Fred