flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Jouer avec la lumière – Partie 2 : le low key

Voici la suite tant attendue de notre série d’articles « Jouer avec la lumière ». Après nous être penchés sur l’effet high key, nous abordons le low key.

Qu’est-ce qu’une photographie low key ?

L’effet low key est réalisé en sous-exposant volontairement un cliché. Alors que l’effet high key tend à diminuer les contrastes, l’effet low key les intensifie. Comme le high key, le low key peut aussi constituer un bon moyen pour récupérer des photos mal exposées en accentuant la sous-exposition.

L’effet low key exploite les zones sombres en les incorporant à la composition de l’image. Un bon sujet pour réaliser ce genre d’effet doit posséder une dominante sombre. Cette méthode confère un aspect dramatique et une ambiance mystérieuse à la photographie. On l’emploie souvent dans un contexte de luxe, de nature morte, ou de portrait.

Attention, une photo « low-key » contient essentiellement des tons moyens, du noir, et des basses lumières. Il ne s’agit pas uniquement d’une image sous-exposée, et elle ne doit pas être bouchée (entièrement noire et sans détails).

Leica Jouer avec la lumière   Partie 2 : le low key

Quel équipement utiliser ?

En extérieur :

Vous avez besoin de votre appareil photo et d’un environnement favorable (nuit, zones sombres…).

En intérieur/studio :

Réaliser une photographie low key en intérieur est plus simple. En effet vous pouvez contrôler la quantité de lumière disponible en obstruant les fenêtres. Vous devez utiliser quelques lampes ou un flash pour révéler les détails que vous souhaitez mettre en avant.

Quels réglages effectuer ?

En théorie :

Afin d’éviter tout bruit numérique vous devez privilégier une sensibilité ISO faible (idéalement 100 ISO).

Sélectionnez le mode manuel ou mode « M ». Jouez sur le temps de pose afin de choisir quels éléments de l’image resteront visibles. Le diaphragme doit être suffisamment fermé (f/11 ou plus) pour laisser passer moins de lumière, et donc sous-exposer l’image.

Il faut que les éléments autour de votre sujet (l’arrière-plan notamment) soient plus sombres que lui.

Cokul Jouer avec la lumière   Partie 2 : le low key© Cokul

En pratique :

Il faut que vous ayez un écart d’environ 2 à 3 IL (indice de lumination) entre les zones lumineuses et l’arrière-plan. Un indice de lumination est un moyen de mesurer la lumière, lorsque vous avez un écart de 1 IL entre deux sujets identiques, cela signifie que l’un d’eux est 2 fois moins éclairé. Ceci correspond aux situations que l’on rencontre lors des photos de concerts.

Pour réaliser une photo low key, vous devez exploiter cette situation en effectuant la mesure de la lumière sur une partie lumineuse de votre sujet, en utilisant la mesure spot. Ainsi votre sujet, ou une partie de votre sujet, va être correctement exposé tandis que les autres parties seront sombres.

Sebastian Fiedler Jouer avec la lumière   Partie 2 : le low key© Sebastian Fiedler

Comment améliorer vos photos ?

Pensez à bien éclairer les éléments que vous voulez voir apparaître sur votre image. Faites attention, le résultat ne correspond pas à ce que l’œil humain perçoit.

Comme pour le high key, travailler en RAW permet d’affiner très précisément le rendu final de l’image en assurant vous-même son développement. Une fois la prise de vue effectuée, vous pouvez modifier les contrastes et diminuer la luminosité grâce à un logiciel adapté (Gimp, Lightroom, Photoshop).

arbyreed Jouer avec la lumière   Partie 2 : le low key

© Arby Reed

Vous pouvez partager vos meilleures photos sur notre page Facebook ou en les postant dans les commentaires.

Boris


1 Comment

Commenter