flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Archives pour la catégorie ‘Apprendre la photo’

Coiffeur à Salvador da Bahia

Apprendre photo à Salvador da Bahia, c’est un excellent choix qu’a fait une amie à moi. Je pense qu’une des raisons principales est que les habitants y vivent dans la rue, pour le plaisir des photographes ! Pourquoi s’enfermer dans une salle où il fait 40 °C et il y a 90% d’humidité quand on peut s’installer dans la rue pour travailler ?

asalvador Coiffeur à Salvador da Bahia

Voilà donc un coiffeur dans la rue, ou plutôt une des nombreuses femmes qui vous proposent de vous faire des tresses. Amis touristes, n’oubliez pas que vous souffrirez le martyr en les retirant ! Mais c’est sympa.

Pour cette photo numérique, j’ai fait ma paparazzi d’un balcon, ce qui permet aussi de voir la netteté des tresses et d’avoir en « arrière-plan » les fameux pavés du Pelourinho… le lieu idéal pour apprendre photo !

Alexandra


Paris ville moderne

Vous n’êtes jamais contents de vos photos de bâtiments et de monuments en vacances ? Vous ne savez pas comment appréhender la perspective et positionner vos sujets ? Alors vous devriez suivre un cours photo Paris sur la ville et l’architecture. Vous y apprendrez notamment l’importance des lignes, vous reverrez les règles des tiers et de composition de l’image. Le problème quand vous photographiez des tours d’en bas, c’est qu’elles ne paraissent pas droites à cause de la perspective… Et vos photos vous semblent bancales, alors qu’il ne s’agit pas de la tour de Pise !

Une idée pour pallier cet effet est de montrer les bâtiments autrement, par exemple en utilisant des reflets, comme ci-dessous.

IMG 8687 Paris ville moderne

Ce qui m’a attiré en premier lieu dans cette photo étaient les rayons du soleil qui passaient à travers les vitres du rez-de-chaussée du bâtiment, pour s’élancer au sol (partie basse de la photo). Puis j’ai aimé le reflet des deux bâtiments éclairés par le soleil du matin… On dirait que les rais de lumière au sol proviennent de ces bâtiments. On cherche alors à comprendre dans cette photo quelle lumière est directe, et laquelle est reflétée… Tout en voyant les deux bâtiments d’une ville moderne.

Ainsi, pour donner une touche d’originalité et de mystère à vos photos, profitez des glaces, miroirs ou autres vitres pour jouer avec les reflets et, parfois, perdre le lecteur ! Et continuez à suivre des cours photo Paris pour profiter des expériences des photographes professionnels.

Alexandra


Force rouge

De l’atelier peinture à l’atelier photo, les règles de l’art se maintiennent… comme la règle des tiers, selon laquelle la composition d’une photographie doit se faire en positionnant le ou les sujets sur des points de force, qui se trouvent à l’intersection des lignes de forces qui elles-mêmes divisent l’image en trois tiers verticaux et trois tiers horizontaux.

Ainsi dans la photo ci-dessous, notre joggeuse du dimanche (et quel courage par ce froid !) est positionnée exactement sur un point de force. De plus elle porte un jogging rouge, couleur forte et puissante, si bien qu’elle attire vraiment l’oeil au milieu de la grisaille, ou on aurait presque cru à une photo noir et blanc !

IMG 8725 Force rouge

Enfin, la joggeuse se trouve au point de rencontre des rembardes du pont qui mènent toutes vers elles. Une seconde plus tôt ou plus tard, elle aurait perdu cette place stratégique dans la composition et mon atelier photo aurait perdu en résultat !

Alexandra


Bananes au marché

A chacun de mes voyages, je mets un point d’honneur à me rendre au marché, voire au supermarché selon le niveau du pays… Rien de tel pour apprendre la photo et mettre en pratique les conseils de ses professeurs qu’un marché où foisonnent vendeurs, chalants, couleurs…

Aujourd’hui, la dominante vert-banane…

IMG 7578 Bananes au marché

Au-delà des couleurs, j’adore dans cette photo la concentration des deux femmes, certainement la mère et la fille, sur les fruits, comme si elles se demandaient dans quel sens organiser le stand pour le rendre plus attrayant que celui de leur voisine !

Pour bien réussir vos photos dans un marché, il est préférable d’effectuer les réglages d’abord, en fonction de la luminosité et sur la priorité vitesse, puis de se promener, prêt à déclencher, car les sujets ne souhaitent pas forcément être prises en photo ou poser, plus souvent par timidité que contre le photographe… Vous imaginez des touristes chinois qui vous photographient derrière votre ordinateur au bureau ?

Après, l’idéal, c’est bien d’apprendre la photo dans un marché avec un photographe !

Alexandra


Histoire de pêcheurs

Apprendre la photo, c’est souvent la recherche d’un moyen d’expression qu’on maîtrise mal en tant qu’amateur, et notre objectif est souvent de témoigner, de raconter une histoire…

J’ai trouvé amusant de vous faire partager une histoire de pêcheurs, qui vident leurs filets au petit matin, disposent les thons tête la première dans les paniers… en attendant de les livrer aux acheteurs habituels du village.

IMG 6842 Histoire de pêcheurs

Dans cette histoire, le chronologique va donc de bas en haut, du bateau de pêche aux filets verts, aux paniers et à la bouille d’un poisson qui déborde sur le sable en bas à droite.

Mes réglages : ISO 100, le soleil est déjà haut ; vitesse 1/25, pas de risque que mes poissons se rebèlent ; et ouverture F/29 avec un zoom moyen, pour une grande profondeur de champ car les sujets ne sont pas sur le même plan.

Si l’envie d’apprendre la photo vous prend, au-delà de la technique il est utile de connaître les règles de l’art vous permettra certainement d’améliorer les compositions de vos photos pour raconter vos histoires !

Alexandra


Les mains parlent

Pourquoi souhaitez-vous apprendre la photo ? Pour améliorer vos clichés, certes, et aussi pour pouvoir raconter une histoire…

Dans les métiers d’artisans, les mains parlent d’elles-mêmes. Qu’elles soient abîmées par le travail des champs ou étonnamment belles suite à un travail de patience et de précision, elles nous racontent une histoire, et c’est souvent ce que l’on recherche pour faire de belles photos.

Une des spécialités de Yogyakarta à Java en Indonésie est la confection de marionnettes à partir de peau de boeuf séchée. Elles sont minutieusement découpées et perforées, puis peintes avec un souci extrême du détail… alors que les spectateurs ne verront peut-être pas ces beautés pendant le spectacle ! C’est tout l’art du raffinement.

Apprendre la photo signifiant aussi maîtriser les paramètres de son appareil photo en manuel, je vous indique les réglages de ces photos :

IMG 58491 Les mains parlent

Notre artiste peignait de minuscules points blancs sur la robe rouge du personnage… ISO 200 pour la pénombre relative de leur atelier, vitesse 1/80 pour éviter le flou de leurs mouvements, ouverture F5,6 avec une focale à environ 70mm.

IMG 5846 Les mains parlent

Et son collègue devait faire le découpage, sans droit à l’erreur : toujours ISO 200, vitesse 1/100 car il était bien vif (!)et pleine ouverture à F4 avec peu de zoom.

A vous de faire parler les mains … apprenez la photo pour raconter votre histoire !

Alexandra


Figer un sujet en mouvement

Petit résumé d’un atelier photo sur la vitesse et le mouvement. Passez votre appareil photo sur le mode « priorité à la vitesse » (S pour les Nikon)

Quand vous êtes dans ce mode, le réglage de base est iso 100 + vitesse 125.

Ensuite il est bon de savoir que :
- quand on augmente la sensibilité on peut avoir une vitesse plus grande quand pas bcp de lumière
- plus la vitesse est rapide, plus le contraste augmente (donne effet sombre)

Pour figer un sujet qui bouge il faut donc que votre vitesse soit assez rapide pour le figer.
Par exemple pour figer des enfants qui jouent la vitesse doit être entre 125 et 250.Pour un passant qui marche, environ 125. (notez que c’est relativement rapide vu la vitesse d’un passant) Donc pour une voiture ou un TGV, il faudra régler votre vitesse en fonction:)

Ci-dessous quelques photos prisent lors de cet atelier photo à Paris.

Sur cette photo une voiture de fête foraine qui allait environ à 10km/heure en vitesse 250.

DSC 0118 Figer un sujet en mouvement

Sur cette photo en vitesse plus lente, notez au premier plan la balle qui est floue, car elle allait trop vite pour mon réglage de vitesse. Mais le cadrage est intéressant.

DSC 0137 Figer un sujet en mouvement

Merci au photographe pour cet atelier photo plein air très réussi.

fred