flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Le grand Sebastião Salgado va illuminer la MEP

Pourquoi le « grand » Sebastião Salgado ? Parce qu’en plus d’être un immense photographe, il agit depuis des années avec son épouse Lélia pour sauvegarder Mère Nature, pour partager ses rencontres et ses dénonciations, ou pour nous redonner espoir en nous offrant une nouvelle exposition vierge de toute atteinte de l’homme sur la nature, d’où son titre : « Genesis ».

C’est l’histoire d’un photographe en quête de pureté, de beauté, pour nous montrer à quel point la terre est belle et avec quelle urgence il nous faut la préserver.

Sebastião Salgado ou la conscience de l’impact de l’Homme sur notre planète

C’est en 1973, à 29 ans que Sebastião Salgado décide brutalement de devenir photographe, après avoir suivi de brillantes études d’économie à l’université de São Paulo, puis à l’ENSAE à Paris, et être devenu économiste pour l’Organisation Internationale du Café. Sa femme, alors étudiante en architecture, lui offre un appareil photo, qu’il teste lors de ses voyages professionnels en Afrique… et c’est la révélation, le changement de voie, et de vie.

Sebastião Salgado devient photojournaliste pour les agences Sygma, Gamma et Magnum, et choisit dans ses reportages de dénoncer la famine au Sahel, les conditions de travail des mineurs et autres ouvriers ou migrants aux quatre coins du Brésil. Ses photographies ont la particularité d’être en noir et blanc, avec de beaux contrastes, et où l’Homme est le sujet principal. Il a reçu de nombreux prix pour ses photos, et son projet « La Main de l’Homme » commencée en 1986 a particulièrement touché le public avec ces images dures de travailleurs des mines d’or du fin fond de l’Amazonie ou autres ouvriers recouverts d’or noir sous les puits de pétrole… Un autre de ses grands projets s’intitule « Exodes » où il se fait le témoin des mouvements migratoires de par le monde.

Ecoeuré d’avoir vu tant d’atrocités à l’origine desquelles se trouve un seul responsable : l’Homme, Sebastião Salgado choisit de travailler sur un nouveau projet qui se veut plus optimiste et surtout où l’on ne verrait plus les conséquences catastrophiques de la main de l’homme sur l’environnement et sur les autres hommes. C’est la genèse de Genesis

SALGADO 03 1024x748 Le grand Sebastião Salgado va illuminer la MEP© Sebastião Salgado - Aux confins du Sud – Manchots à jugulaire (Pygoscelis antarctica) sur un iceberg entre les îles Zavodovski et Visokoi. Îles Sandwich du Sud, 2009.


« Genesis » ou la conscience de la beauté originelle de notre planète

Comme l’explique son épouse Lélia Wanick Salgado, commissaire de l’exposition et directrice d’Amazonas Images :

« Genesis est la quête du monde des origines, celui qui a évolué pendant des  millénaires avant d’être confronté au rythme de la vie actuelle, avant d’oublier ce qui fait de nous des êtres humains. […]L’exposition constitue un hommage à la fragilité d’une planète que nous avons tous le devoir de protéger. »

Le couple nous interpelle donc sur l’urgence de sauvegarder la planète, comme Al Gore nous alarme du réchauffement climatique. Et ce ne sont pas des paroles en l’air, puisque dès 1998 Sebastião et Lélia Salgado commencent la reforestation d’une partie de la forêt amazonienne ! Pour ce faire, ils créent Instituto Terra, qui se charge également d’éduquer sur l’environnement. Si seulement d’autres personnalités influentes pouvaient mettre à profit leur notoriété pour aider à la sauvegarde de l’environnement

C’est la prestigieuse Maison Européenne de la Photographie, en plein cœur du Marais, qui accueille cette belle exposition du 25 septembre 2013 au 5 janvier 2014, avec pas moins de 245 photographies réalisées à partir de 2004 en argentique, puis en numérique. Elles sont présentées par zone géographique : Aux confins du Sud, Sanctuaires naturels, Afrique, Terres du Nord, Amazonie et Pantanal.

Ce ne sont pas seulement des paysages magnifiques qui sont représentés, mais aussi des peuples qui vivent loin de notre modèle économique, loin des villes et de toute révolution industrielle ou numérique.

Alors à vos agendas, c’est vraiment une exposition de très haut niveau à ne manquer sous aucun prétexte !

Alexandra

SALGADO 05 1024x748 Le grand Sebastião Salgado va illuminer la MEP

© Sebastião Salgado – Sanctuaires - Teureum, sikeirei et chef d’un clan mentawai. Ce chaman prépare un tamis à sagou à l’aide des feuilles de sagoutier. Île de Siberut, Sumatra occidental. Indonésie, 2008.

Infos pratiques :
La Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy
75004 Paris
Métro Saint-Paul (L1), Pont Marie (L7)
Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 20h
Plein tarif : 8 €

Livre :
Sebastião Salgado – GENESIS
Lélia Wanick Salgado
TASCHEN, 2013
520 pages, 49,99 €


1 Comment

Commenter