flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Photographies de Femmes à travers le monde : interview d’Olivier Martel

C’est lors de la mise en place de ses 80 photos sur les grilles du Jardin du Luxembourg que j’ai eu le plaisir de rencontrer un grand photographe : Olivier Martel. Son exposition « Femmes éternelles à travers le monde » est présentée par le Sénat du 8 mars (journée mondiale de la femme !) au 15 juin 2011, rue de Médicis, Paris 6ème (Métro Odéon / RER Luxembourg).

femme o martel Photographies de Femmes à travers le monde : interview dOlivier Martel

© Olivier Martel – Ethiopie, paludisme

Alexandra : Comment vous êtes-vous lancé dans la photographie ?

Olivier : Je suis un photographe autodidacte. J’ai étudié aux Beaux-Arts et à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs, mais je me suis tourné vers la photographie lors de ma coopération en Afrique, au Congo Brazzaville, il y a 35 ans.

A : Fort de cette expérience, quelle est votre spécialité en photographie ?

O : C’est le photoreportage au long cours. En effet, j’ai visité plus de 75 pays, sur tous les continents, et dont certains où je suis retourné une dizaine de fois, comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Russie…  J’ai publié plusieurs ouvrages suite à ces voyages répétés, comme « L’âme russe » aux éditions Philippe Rey, qui traite de l’orthodoxie. En France aussi, pour l’ouvrage « Sur les routes du sacré en France » aux Presses de la Renaissance, j’ai passé plusieurs semaines dans des abbayes et monastères.

A : Le Sénat présente votre très belle exposition « Femmes éternelles » sur les grilles du Jardin du Luxembourg. Quand avez-vous pris les photos exposées ?

O : Elles retracent toute ma carrière, de 1974 à 2011. La plus récente a été prise le 7 janvier 2011, à Essaouira, une autre le 26 décembre 2010, c’était un mariage dans une synagogue. Il y a donc ici 80 photos qui couvrent à peu près toutes mes années de travail, de voyages.

A : Quel matériel avez-vous utilisé pour ces photos ?

O : Je suis fidèle, depuis le début de ma carrière, à la marque Leica. Toutes les photos ont donc été prises avec différents appareils Leica, beaucoup en argentique, et les dernières en numérique, avec le M9.

A : Parmi les 80 photos présentées pour « Femmes éternelles », avez-vous des coups de cœur ?

O : Ce sont toutes des coups de cœur ! J’aime beaucoup, par exemple, celle qui a été prise en Ethiopie et à la frontière du Soudan, dans une clinique de brousse, avec un enfant atteint du paludisme et sa mère. Il va être sauvé. Elle a été publiée dans Géo. J’aime aussi la photo de fille en Russie qui ressemble à une madone, ou encore les « filles à la perle » en Russie, sur l’île de Kiji.

A : Et pour quelles photos avez-vous rencontré le plus de difficulté ?

O : Lorsque j’étais au Mozambique, je faisais du reportage de guerre, dans la brousse, et la situation était dangereuse puisque des mines pouvaient exploser à tout moment. J’ai assisté aux négociations entre les capitaines portugais et le FRELIMO (Front de Libération du Mozambique). Cette rencontre était très émouvante, il y avait deux jeunes filles armées, qui parlementaient aussi. J’ai également connu des conditions difficiles lorsque je faisais un sujet sur les enfants des rues à Madagascar et une mère-fille de 15 ans, dans une clinique.

A : Quel conseil donneriez-vous aux jeunes photographes reporter ?

O : Il faut être patient, discret et persévérant. Il ne faut pas hésiter à se faire oublier du modèle, et à être en harmonie avec son sujet, même dans le silence. Aussi, il faut aller sur le terrain, aimer les pays, les gens, se connaître, discuter, inspirer confiance. Par exemple les hommes ne sont pas acceptés dans le rite de danse africaine que j’ai photographié. J’ai préparé le sujet, j’y suis allé plusieurs fois, et la confiance s’est établie.

A : Le mot de la fin, quels photographes vous ont inspiré ?

O : J’aime beaucoup Sebastião Salgado, pour ses reportages en noir et blanc, et Edouard Boubat, pour sa sensibilité.

A : Merci de nous avoir fait partager votre passion, votre histoire et vos conseils !

Propos recueillis par Alexandra le 4 mars 2011

 Photographies de Femmes à travers le monde : interview dOlivier Martel

Olivier Martel, photographe et chercheur d’images

Liens et ouvrages récents d‘ Olivier Martel :

Son site : www.olivier-martel.com

  • Le livre de l’exposition : « Femmes éternelles », photographies d’Olivier Martel et textes d’Eric Fottorino, paru le 3 mars 2011 aux éditions Philippe Rey (168 pages, 39 €)
  • « L’âme russe » aux éditions Philippe Rey.
  • A paraître très prochainement : « Les âges de la vie », de la naissance à la mort, en 365 pages et aux Editions les Presses de la Renaissance

Commenter