flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Archives pour la catégorie ‘La photo de nuit’

Josef Sudek – Le monde à ma fenêtre

« Je n’aime pas beaucoup ce qui est géométrique et anguleux, trop défini, je préfère la vie des objets, et la vie des jours est bien différente de cette géométrie, elle n’a pas de certitude simplificatrice. » Josef Sudek.

Du 7 juin au 25 septembre 2016, le Jeu de Paume présente l’exposition « Josef Sudek. Le monde à ma fenêtre », qui réunit 130 œuvres couvrant l’ensemble de la carrière du photographe dans le Prague de la première moitié du XXème siècle. L’exposition se propose d’examiner comment sa photographie reflète sa relation personnelle au monde environnant, des explorations de l’intimité de son atelier et de son jardin vu de sa fenêtre aux vagabondages plus lointains qui le mènent dans les rues de Prague et à sa périphérie, notamment la nuit, en passant par ses excursions dans la campagne alentour.

La fascination durable qu’exercent sur Sudek la lumière et son absence est à l’origine de quelques-unes des photographies les plus envoûtantes du XXème siècle. Nature, architecture, rues et objets sont magnifiés par sa sensibilité et son intelligence du pouvoir de la lumière qui révèlent comment l’obscurité rend tout impénétrable.

 

JosefSudek 6 841x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLa dernière rose – 1956 – Josef Sudek

 

JosefSudek 7 841x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLa fenêtre de mon atelier – Vers 1940-1950 – Josef Sudek

JosefSudek 1 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreDimanche après-midi à l’île Kolin – Vers 1922-1926 – Josef Sudek

JosefSudek 12 797x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePortrait de mon ami Funke – 1924 – Josef Sudek

JosefSudek 9 1024x809 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – 1950 – Josef Sudek

JosefSudek 10 1024x740 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – Vers 1959-1959 – Josef Sudek

JosefSudek 11 1024x716 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePrague pendant la nuit – Vers 1959-1959 – Josef Sudek

JosefSudek 13 750x1024 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtreLe jardin Royal – Vers 1940-1946 – Josef Sudek

JosefSudek 14 1024x309 Josef Sudek   Le monde à ma fenêtrePaysage de Melnik – 1959 – Josef Sudek

Josef Sudek. Le monde à ma fenêtre

Dates : du 7 juin au 25 septembre 2016.

Horaires : Mardi de 11h à 21h. Du mercredi au dimanche de 11h à 19h. Fermeture le lundi, y compris les lundis fériés

Adresse : 1 place de la Concorde – 75008 Paris

Site Internet : www.jeudepaume.org

Tarif : 10 € / T.R. : 7,50 €


S’amuser en photo de nuit !

Un rappel à tous les bons dormeurs: nous changeons d’heure dans la nuit de dimanche 30 octobre à lundi prochain. Il fera donc nuit plus tôt – les joies de l’hiver… – mais c’est l’occasion pour vous d’expérimenter la photo de nuit dès l’après-midi, en prévision de Noël et de ses lumières féériques !

Photos by night à Paris le S’amuser en photo de nuit !

© MonCoursPhoto 2011

La photographie de nuit requiert des techniques particulières puisqu’il faut réussir à compenser le manque de lumière environnante. Lorsque vous maitrisez ces techniques, vous pouvez obtenir des résultats bluffants !
Un des effets sympas à réaliser la nuit est l’effet de « passants fantômes », qui consiste à montrer le mouvement de passants dans la rue et obtenir des trainées de lumière.

Nos conseils pour réaliser l’effet de « passants fantômes » ?
1)   Munissez vous d’un trépied et placez vous à un endroit judicieux pour prendre en photo des passants (trottoir, place publique, pont etc.)
2)   Réglez votre balance des blancs en fonction des températures de couleurs présentes, ou préférez le mode automatique qui fonctionne plutôt bien
3)   Réglez la sensibilité ISO de votre appareil, en optant pour une sensibilité faible (100 ISO) pour éviter la présence de bruit numérique sur vos photos
4)   Sélectionnez ensuite le mode avec lequel vous allez prendre vos photos, deux choix s’offrent à vous, le mode priorité vitesse ou le mode manuel
5)   Choisissez un temps de pose long pour montrer le mouvement (2 secondes maximum pour les passants lents) et adaptez la profondeur de champ
6)   Admirez le résultat !

photos by night S’amuser en photo de nuit !

© MonCoursPhoto 2011

Pour avoir une bonne maitrise de toutes les techniques de photographie de nuit, et découvrir d’autres effets amusants, n’hésitez pas à assister au cours « Photos by night ».

Chloé


Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Beaucoup de photographes amateurs nous demandent comment montrer le mouvement sur une photographie, quels réglages privilégier…

Exemple 1 : la nuit, créer un effet de filé

photo mouvement nuit Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Réglages : ISO 100, F/18, 15 secondes, 67mm

Dans ce genre de situation (la nuit), le trépied est votre meilleur ami, donc impossible de faire une photo comme celle-ci sans.

Ensuite, choisissez une sensibilité ISO faible (100 par exemple) pour garder en qualité… Les capteurs des différents appareils sont plus ou moins performants, mais au moins, à 100 ISO, vous n’aurez pas de malencontreux bruit numérique.

Pour obtenir un effet de filé avec plusieurs voitures (roulant à max. 50 km/h, on imagine), vous pouvez travailler en priorité vitesse (ou mieux, mode manuel !) et choisir un temps de pose de 15 secondes. Ainsi, on obtient plusieurs filés parallèles.

L’ouverture du diaphragme se règle automatiquement lorsque vous shootez en priorité vitesse (Tv ou S), mais vous pouvez aussi tenter plusieurs réglages différents en mode manuel.

Le petit plus : l’effet étoilé autour des lampadaires et des feux tricolores est obtenu avec un diaphragme fermé (ici F/18).

Exemple 2 : le jour, suggérer le mouvement

photo mouvement jour Comment montrer le mouvement ? De jour ou de nuit !

Réglages : ISO 100, F/18, 1/60 seconde, 34mm

De jour, on n’a pas forcément besoin d’un trépied pour faire ce genre de photo, qui fonctionne bien à main levée.

Pour réaliser cette photo, il faut travailler en priorité vitesse, car on n’a pas le temps de faire les réglages en mode manuel, et choisir une vitesse relativement lente : 1/60ème de seconde.

Alors, en suivant avec notre appareil photo le sujet en mouvement, en l’occurrence ce scooter-tricycle-carrosse-pour-touristes, et en réalisant la mise au point sur le sujet, puis en déclenchant, on obtient un effet de vitesse, avec un flou en arrière plan (qui n’est pas un flou de profondeur de champ, mais de filé !)

Le petit plus : cette technique vous permet d’amplifier l’effet de vitesse réelle, en faisant passer une Vespa pour une Ferrari !

Et voilà pour vous un petit aperçu de 2 de nos cours photo à Paris :

- « Mouvement et priorité vitesse«  : cours débutant, pour les possesseurs de reflex/bridge/hybride numériques, pour apprendre à travailler en priorité vitesse et réaliser plein d’effets bluffants ! Le déroulement ? 4 heures de théorie, pratique et prises de vue, suivies d’un debriefing complet des photos prises avec une initiation à la retouche numérique, pour 79 €.

- « Paris by night » : cours niveau intermédiaire et avancé, de reflex/bridge/hybride numériques, pour connaître les spécificités de la photo de nuit, les réglages adéquats selon les situations et les effets recherchés… Même déroulement, même prix !

A bientôt sur les pavés parisiens, de jour ou de nuit !

Alexandra


« 20 Minutes » a testé Paris by Night

« Photographier Paris la nuit, un art qui s’apprend » titre le journal 20 Minutes, édition de Paris, en 1ère page du quotidien du lundi 16 mai 2011.

paris by night 20 Minutes a testé Paris by Night

Photo : Paris by night par Guillaume, un élève de Mon Cours Photo

Jeudi 12 mai, 20h30, rendez-vous près du Champ de Mars pour un cours photo de 4 heures : Paris by night, avec la présence d’une journaliste du quotidien 20 Minutes, 5 participants, le photographe-formateur Guillaume Van Santen, et moi-même !

En page 3 du journal, vous retrouvez l’article : « 20 Minutes a testé un cours de photo numérique éclairant et convivial, Paris by night. »

Si vous n’avez pas accès à 20 Minutes, voici l’article en format PDF2011-05-16_20Minutes-Paris-by-night

Bonne lecture, et à bientôt pour apprendre la photo sur le terrain avec nos photographes professionnels, et pédagogues !

Alexandra


Comment réussir son coucher de soleil ?

Vous commencez à préparer vos vacances d’été, de Pâques… ou vous êtes en vacances dans un endroit plutôt paradisiaque, où, en plus, le soleil se couche à l’ouest, et sur la mer ! Alors vous souhaiterez peut-être emmener en souvenir ce genre de coucher de soleil…

coucher soleil Comment réussir son coucher de soleil ?

Réglages de mon Canon EOS 450 D : ISO 200 (pas trop pour ne pas avoir de bruit numérique dans les zones sombres), 1/125 secondes (au moins, pas de flou de bougé ! ), F/16 (pour une plus grande profondeur de champ, j’avais envie que tout soit net !).

J’ai suivi deux « règles » pour ce coucher de soleil :

  1. La règle des tiers, une règle classique de composition, dont on peut parfois se soustraire, mais ici je trouvais qu’elle rendait bien : deux tiers de ciel (car ce orange est plus vif que cette mer toute sombre), 1/3 de mer, et le soleil sur le point de force à la rencontre d’une ligne de tiers verticale, et d’une autre horizontale.
  2. La mesure de la lumière sur les hautes lumières : cela rend la photo plus réaliste, et surtout, permet d’obtenir la bonne exposition dans la zone la plus lumineuse, à savoir le ciel. Ce n’est pas la peine de faire la mesure sur le soleil, qui bien que couchant, est encore trop lumineux.

Il peut bien évidemment y avoir d’autres règles, avis aux commentateurs !

Alexandra


Des étincelles dans les lampadaires

Cette photo de nuit a été prise place Vendôme, dans le froid, pas très tard puisque nous sommes en hiver. J’ai aimé les étincelles provenant des lampadaires, et le détail de la colonne d’Austerlitz… Eh oui, encore un monument à la gloire de Napoléon !

IMG 9440 Des étincelles dans les lampadaires

Pour les photos de nuit, on l’a dit, mieux vaut être muni d’un trépied. Afin de réduire le bruit numérique, équivalent du grain mais en moins artistique, il est conseillé de choisir une faible sensibilité. Notamment lorsqu’on utilise une focale élevée (on « zoome »), la présence de bruit est encore plus garantie…

Donc pour cette photo, j’ai choisi ISO 200, F/18 pour avoir du détail à la fois au premier et au second plan, et 2,5 secondes de temps de pose.

Alexandra


Paris vous souhaite un joyeux Noël !

Les décorations de Noël à Paris, toujours un vrai bonheur. Notamment place de la Concorde, on se trouve en plein coeur de Paris au carrefour des Champs-Elysées, de la Madeleine, des Tuileries, de la Seine… Un bon point de départ pour commencer une séance de photos de nuit.

IMG 9391 Paris vous souhaite un joyeux Noël !

Plus en détail, vous voyez ci-dessous le sapin fait de boules lumineuses et la grande roue place de la Concorde.

IMG 9369 Paris vous souhaite un joyeux Noël !

Les réglages pour cette photo de nuit : ISO 100, f/18 pour une grande profondeur de champ et 3,3 secondes de pose, sur trépied bien sûr !

Merry Christmas to you all, on se lâche sur le foie gras ce soir !

Alexandra


Du détail en photo de nuit

La règle numéro un pour réussir ses photos de nuit : utiliser un trépied. Le manque de lumière impose d’utiliser une vitesse d’obturation longue, voire très longue… Bref, impossible de faire une photo nette sans trépied. Et la règle numéro 2 pour avoir du détail, sans bruit numérique, c’est de choisir une sensibilité faible, par exemple 100 ISO pour cette photo, puisque l’on peut compenser le manque de lumière par un temps de pose plus long.

IMG 9319 Copie Du détail en photo de nuit

Le premier plan est net, mais Notre-Dame de Paris un peu moins, car l’ouverture du diaphragme était moyenne, à f/6,3, ce qui a minimisé la profondeur de champ. Le temps de pose était de 8 secondes, c’est pourquoi on peut voir voler les rubans accrochés aux grillages ou aux cadenas laissés par des amoureux. Certains sont gravés des initiales des couples… et l’amour est décliné dans toutes les langues. Ils sont bien organisés ces touristes, car ils pensent à venir visiter Paris un cadenas en poche !

Alexandra


Le vendeur de bières

Apprenez à photographier différemment grâce à la formation photo. Changez d’angle, prenez les personnages de dos, adoptez la contre-plongée pour les rendre imposants, soignez l’arrière-plan voire focalisez dessus si c’est là que se trouvent les détails qui vous ont poussé à prendre cette photo !

P60600332 Le vendeur de bières

Ce vendeur de bières passe sa nuit assis dans cette rue tant fréquentée du centre de Rio de Janeiro, pour ceux qui connaissent c’est celle qui part des arches de Lapa vers l’escalier de mosaïques menant à Santa Teresa. Cette rue est noire de monde pendant le carnaval, le samedi soir… Mais à 5h du matin, elle se vide un peu, et c’est à cette heure-là que j’ai pris ce cliché qui m’amusait et raconte l’histoire du vendeur de bières impassible et à son poste même quand les clients sont repartis se coucher.

J’aime surtout dans cette photo le contraste entre le mur d’origine coloniale et les graffitis tous récents, symbole du malaise de la société brésilienne, ou juste d’une jeunesse imitant ses voisins américains ? Vous excuserez le léger flou de la photo… je ne sors pas danser avec mon trépied ! Plus sur la photo de nuit dans une prochaine formation photo.

Alexandra


L’épicerie de Santa Teresa

Pour respecter le droit à l’image lors d’un cours photo Paris, il est conseillé soit de demander à vos sujets si cela ne les dérange pas que vous les preniez en photo, soit de ne pas montrer les visages, comme sur la photo ci-dessous. Vous apprendrez en cours photo sur la vitesse, qu’une manière simple de flouter les personnages est d’utiliser une faible vitesse d’obturation de votre appareil photo reflex numérique. En maîtrisant les autres paramètres-clé à la réalisation de photo en mode manuel que sont l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO, vous pourrez effectuer ces clichés facilement.

P1010003 Lépicerie de Santa Teresa

Cette épicerie se situe à Santa Teresa, le Montmartre de Rio de Janeiro, et je l’adore tant elle m’impressionne par sa hauteur de plafond et son côté suranné ! Pour les réglages, j’ai utilisé ISO 100, une vitesse d’1 seconde et une forte oubverture du diaphragme avec mise au point sur les étagères de victuailles, soit F/3,1.

Vous trouverez certainement de pareilles épiceries à Montmartre en cours photo Paris !

Alexandra