Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les techniques du portrait pendant les stages photo Paris que vous suivez avec nous. Aujourd’hui nous vous confions quelques secrets pour un portrait réussi, et ce en toute circonstance, quelle que soit la lumière environnante !

1) Le portrait en plein soleil

C’est à fuir absolument… Pas de portrait en plein soleil ! Mais parfois, on n’a pas le choix. Nous avons déjà abordé le problème de la photographie en plein soleil dans notre article «  les 5 utilisations du flash intégré ». En effet, lorsque vous réalisez un portrait en plein soleil, le visage est parsemé d’ombres disgracieuses qui enlaidissent la photo… et desservent votre modèle. Dans cette situation, il faut utiliser un flash ou, pour garder une nuance d’ombres, un réflecteur, afin de déboucher les ombres et d’obtenir une belle photo !

2) Le portrait par temps nuageux

Contrairement à ce que l’on pourrait intuitivement penser, les temps couverts ou nuageux sont les plus propices à la réalisation de beaux portraits ! Pourquoi ? Parce que la lumière est diffuse, son intensité se répartit bien sur tout le visage et évite la présence d’ombres trop fortes. Pour vous débarrasser totalement des ombres restantes, ou les atténuer plus, notre secret : utiliser un réflecteur… ou un drap blanc posé au sol !

Vous testerez cela lors de notre cours de 4h, à Paris « Le portrait en lumière naturelle »… prochaine date dimanche 23 octobre de 14h30 à 18h30 !

3) L’arrière-plan en extérieur

Lorsque vous réalisez des portraits en extérieur, il est intéressant d’utiliser l’arrière-plan pour améliorer encore votre photo. En effet, même si vous allez flouter l’arrière-plan pour mettre en valeur votre personnage, l’arrière-plan a toute son importance ! Recherchez plutôt l’harmonie pour éviter que la lecture de la photo soit compliquée et confuse, avec trop d’éléments. Ainsi, vous pouvez tout à fait profiter d’un jardin fleuri pour prendre en photo un portrait de plain-pied ou encore de beaux ensembles architecturaux, comme cette photo d’Alexandra (de Mon Cours Photo !) prise par Fabien (un excellent photographe, portraitiste… et professeur !) en février dernier.

4) L’arrière-plan en studio

Le grand avantage du studio, c’est la liberté : vous choisissez votre éclairage, votre sujet et votre fond ! Blanc, noir, de couleur, en velours ou sans matière… Grâce à l’éclairage que vous souhaiterez donner à votre portrait, vous obtiendrez un fond totalement noir ou plus léger dans une couleur pâle, comme sur les photos ci-dessous.
Après, pour obtenir un vrai noir, un vrai blanc… on vous explique ça au cours « Photo en studio »… prochaine date samedi 22 octobre de 14h à 18h !

5) Le portrait incongru en toute circonstance

Pour changer d’une collection classique / limite photomaton de portraits, mettez-vous en scène ! En intérieur comme en extérieur, cherchez un arrière-plan qui vous plait, puis des accessoires plus ou moins appropriés.
Par exemple sur la photo ci-dessous : un mur blanc, une table de cuisine, une chaise assortie, un chapeau de fête, une pomme et une morsure violente 😉

Sans accessoire, allez chercher un arrière-plan plus insolite : une salle de bain, un couloir, une voiture (ancienne si possible).
Sans arrière-plan ni accessoire, il ne vous reste plus que le cadrage et la composition pour réaliser un portrait incongru : en plongée ou contre-plongée, voire d’un premier étage pour un effet vu du ciel…

En studio, vous pouvez aussi jouer sur la surprise avec par exemple la mise en scène suivante : un fond blanc, une table blanche, votre modèle assis sur une chaise, et juste une sucette rose posée sur la table crée un paradoxe entre l’atmosphère omniprésente voire pesante du blanc et l’objet enfantin, léger et coloré.
Enfin, l’insolite c’est aussi l’attitude du modèle que vous dirigez… Par exemple, ci-dessous, un effet « cheveux » icon wink Réussissez vos portraits en toute circonstance !

N’hésitez pas à suivre nos cours « Portrait en lumière naturelle » et « Photo en studio » pour aller plus loin avec les techniques du portrait.
Pour les débutants et / ou non parisiens, vous verrez les fondamentaux du portrait dans « Profondeur de champ et ouverture ».