flux rss

Infos stages et cours de photographie. Actualité et conseils pour de plus belles photos.

Le blog cours-photographie.fr vous donne des conseils artistiques et techniques pour réaliser de plus belles photos et vivre votre passion. Ce blog est édité par la société MonCoursPhoto, qui vous propose des cours et stages de photographie sur Paris

Jouer avec la lumière – Partie 1 : le high key

Étymologiquement, le photographe « écrit avec la lumière », et il peut être amené à vouloir donner une certaine ambiance à ses images en jouant avec la lumière et l’exposition. Aujourd’hui nous allons apprendre à exploiter la lumière pour créer un effet bien particulier : « l’effet high key ».

Paul Goyette Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key© Paul Goyette

Qu’est-ce qu’une photographie high key ?

Le high key est un effet photographique qui utilise la lumière afin de surexposer volontairement un cliché. On obtient alors un rendu qui dégage une tonalité claire et douce. L’effet high key peut aussi constituer un bon moyen pour récupérer des photos mal exposées en accentuant la surexposition.

Un bon sujet de photographie high key ne doit pas contenir de zone sombre trop importante, seulement quelques détails qui vont suggérer un peu de relief. Ce type de photographie donne une impression de pureté, de légèreté, et de joie. On l’emploie le plus souvent pour les photos de modèles ou de fleurs.

Attention, une photo high key contient principalement des tons moyens clairs et des hautes lumières. Il ne s’agit pas uniquement d’une image surexposée, elle ne doit pas être brûlée (entièrement blanche et sans détails).

high key fleur moogs Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key

© Moogs

Quel équipement utiliser ?

En extérieur :

Vous avez besoin de votre appareil photo, et parfois d’un trépied.

En intérieur/studio :

Si vous voulez réaliser des photos high key en intérieur, il vous faut également plusieurs sources de lumière, le mieux étant d’avoir quelques flashs, voire du matériel de studio. Je vous invite donc à lire l’article suivant : « Créer un studio portable » qui vous explique comment se constituer un studio portable à petit prix.

Erwin Blumenfeld Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key© Erwin Blumenfeld

Quels réglages effectuer ?

En théorie :

Afin d’éviter tout bruit numérique vous devez privilégier une sensibilité ISO faible (entre 100 et 400 ISO).

Sélectionnez le mode manuel ou mode « M », et choisissez l’ouverture adéquate en fonction de la profondeur de champ ou zone de netteté que vous souhaitez obtenir. Notons tout de même qu’une grande ouverture (de f/1,4 à f/5,6) renforcera l’effet high key en  isolant encore davantage votre sujet.

Vous devrez choisir une vitesse d’obturation suffisamment lente pour surexposer volontairement l’image. En-dessous d’un certain seuil (1/30 sec en général), un trépied constitue donc un accessoire indispensable pour stabiliser l’appareil photo en cas de temps de pose long.

Erwin Blumenfeld Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key

©Erwin Blumenfeld

En pratique :

Il faut que vous ayez un écart d’environ 2 à 3 IL (indice de lumination) entre votre sujet et l’arrière-plan. Un indice de lumination est un moyen de mesurer la lumière. Pour rappel, lorsque vous avez un écart de 1 IL entre deux sujets identiques, cela signifie que l’un d’eux est 2 fois plus éclairé que l’autre. Typiquement, lorsque vous photographiez un sujet en contre-jour, il y a entre lui et la lumière extérieure un écart de plusieurs IL.

Pour réaliser une photo high key vous devez exploiter cette situation en effectuant la mesure de la lumière sur une partie sombre de votre sujet grâce à la mesure spot. Ainsi votre sujet, ou une partie de votre sujet, va être correctement exposé. En situation d’intérieur l’idée générale est similaire : on cherche à surexposer l’arrière-plan à l’aide de différentes sources lumineuses (flashs, lumières, réflecteurs…).

Highkey oiseau Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key

Comment améliorer vos photos ?

Travailler en RAW apporte de gros avantages, cela vous permet d’affiner très précisément le rendu final de l’image en assurant vous-même son développement. Une fois la prise de vue effectuée, vous pouvez modifier les contrastes et la luminosité grâce à un logiciel adapté (Gimp, Lightroom, Photoshop…), et obtenir ce que vous souhaitez.

Pour accentuer l’effet high key vous pouvez aussi convertir vos photos en noir et blanc.

DanRhett Jouer avec la lumière   Partie 1 : le high key© Dan Rhett

N’hésitez pas à partager cet article sur les différents réseaux sociaux.

A très bientôt pour une seconde partie sur l’effet low key ! ;)

Boris


3 Comments

    [...] de notre série d’articles « Jouer avec la lumière ». Après nous être penchés sur l’effet high key, nous abordons le low [...]

  • […] Cours photographie et stages photo partout en France […]

  • Bonjour et merci pour cette article qui m’a permis de faire ma première photo high key sans studio ! Il y avait juste un petit détails qui m’a échappé,c’est « l’indice de luminance » ? Ma photo ressemblait vraiment à du high key surtout après un post-traitement mais je pense que ce IL y est bien pour quelque chose aussi… Merci !

Commenter